Pression de groupe : aidez votre enfant à y faire face

· 22 mars 2019
La pression du groupe peut affecter l'estime personnelle de votre enfant et influencer ses décisions. Il est important de montrer votre soutien et de le guider pour qu'il ne perde pas son autonomie.

La pression de groupe est une réalité qui affecte les enfants et les adolescents dans leur vie. Cela influence de nombreux aspects de la vie de votre enfant, tels que sa façon de s’habiller, ou ceux avec qui il passera du temps. La pression de groupe peut pousser votre enfant à certaines actions, telles que boire de l’alcool, avoir des relations sexuelles ou consommer de la drogue. Pour cette raison, c’est l’un des problèmes qui concerne les parents aujourd’hui.

L’être humain est par nature un être social. C’est la raison pour laquelle, nous prenons quasi-constamment en compte les opinions et critiques de ceux qui nous entourent. Surtout quand on est au stade de l’enfance et de l’adolescence. Chez les jeunes, l’éducation et l’orientation des parents sont essentielles pour tout surmonter.

L’éducation que vous donnez à votre enfant à la maison est ce qui l’aidera lorsqu’il est en situation de pression. Les premières décisions de sa vie sont prises par vous en tant que parent. Par conséquent, lorsque vous devez décider vous-même, cela peut être accablant et devenir un problème. Votre devoir est de le guider pendant les premières années de sa vie, afin que votre enfant prenne les meilleures décisions pour lui quand il grandira.

Qu’est-ce que la pression de groupe ?

gérer la pression de groupe

La pression de groupe est visible partout. Cependant, il est plus fréquent de l’observer au sein des écoles, et même des universités. Dans ces lieux se forment de petits groupes sociaux composés d’adolescents du même âge partageant les mêmes intérêts. Ces groupes eux-mêmes ne sont pas mauvais, mais ils exercent une très grande influence sur les autres.

Dans ces différents groupes de pression sociale, il y a un ou plusieurs dirigeants. Ce sont généralement des garçons ou des filles populaires qui, dans la plupart des cas, sont suivis par les autres. Pour inclure quelqu’un dans ce type de clan, vous devez remplir plusieurs conditions et, avant tout, avoir les mêmes goûts, les mêmes manières de s’habiller, de penser et même de parler.

Ces groupes sont composés de plusieurs personnes. Cependant, les actions sont le produit de la décision d’un seul. Dans ce cas, le chef. De la même manière, tout le monde doit remplir certaines conditions pour pouvoir y appartenir. Celles-ci incluent l’apparence physique, le statut social et les différentes activités dans lesquelles elles sont développées.

A lire aussi : Adolescence difficile : 5 conseils

Pourquoi est-il important d’aider votre enfant avec la pression de ses pairs ?

En tant que père ou mère, vous devez garder à l’esprit que le stade de l’adolescence est un âge difficile. En ce moment, votre enfant découvre qui il est, ses capacités, ses responsabilités et sa place dans le monde. L’écouter, le comprendre et l’aider dans toutes les circonstances est important pour renforcer la communication et la confiance entre mère et fille ou entre père et fils.

La pression du groupe ne doit pas nécessairement être négative. Cependant, vous devez faire la différence entre le bien et le mal et apprendre à votre enfant quelles sont ses limites. Il est important de faire attention à tout changement d’attitude que vous remarquez chez votre enfant à ce moment-là. De cette façon, vous évitez que le problème ne s’aggrave.

Vous devez lui faire comprendre que chaque acte a des conséquences. Il est nécessaire que vous appreniez à dire NON lorsque la situation le justifie et que vous ne vous sentiez pas coupable de refuser quelque chose. Toutes les décisions que vous prenez doivent être motivées par votre volonté et non par des pressions exercées par un groupe de personnes.

Le rôle des parents dans l’estime de soi de leurs enfants

comment gérer la pression de groupe ?

 

Le rôle que vous jouez dans le développement de l’estime de soi de votre enfant est fondamental. Lorsque vous acceptez vos goûts ou les activités que vous souhaitez réaliser, vous validez vos décisions et renforcez ainsi votre sécurité personnelle. Dans ce cas, votre enfant se sentira capable de faire les choses lui-même. De plus, vous vous sentirez valorisé et soutenu, ce qui est un pilier fondamental de votre estime de soi.

L’un des éléments centraux de la construction de l’estime de soi est le sentiment d’appartenance qui s’oppose au sentiment d’exclusion. La famille est sans aucun doute le premier et le plus important noyau d’appartenance. C’est aussi le seul endroit où les enfants reçoivent un amour inconditionnel. Une exigence fondamentale pour que votre enfant ait une estime de lui-même élevée est de se sentir accepté à la maison.

Cette étape est difficile pour votre enfant et pour vous, vous devez donc faire preuve de beaucoup de patience. Nous vous donnerons quelques conseils pour vous aider à savoir comment utiliser la pression du groupe sur votre enfant et renforcer son estime de lui-même.

Lui apprendre à socialiser

La socialisation est un processus qui dure toute la vie. Cela commence au moment où l’enfant est lié pour la première fois aux gens qui l’entourent. La plupart des enfants n’ont pas de difficulté à se faire des amis.

Cependant, certaines personnes rencontrent des obstacles, car elles ne sont pas socialement qualifiées. La bonne nouvelle est que votre enfant peut apprendre à se faire des amis avec l’aide de toute sa famille.

N’ennuyez pas votre enfant avec de longues discussions sur ce qu’il devrait faire pour être un bon ami ou un bon camarade de classe. Montrez-lui, par exemple, le sens de l’amitié. Apprenez-lui comment il devrait se comporter envers ses nouveaux camarades.

Par exemple, inviter vos amis avec des enfants chez vous et partager un après-midi de week-end. Votre enfant observera comment vous vous entendez avec vos amis. Et vous vous rendrez compte de la façon dont votre enfant se comporte quand il est en présence de nouvelles personnes de son âge. Si vous remarquez une attitude étrange, vous pouvez lui en parler le soir et lui faire prendre conscience de ses erreurs.

Encouragez les capacités de votre enfant

Les enfants ont des rêves et des objectifs à court, moyen et long terme. Il est courant de dire que lorsqu’ils sont plus âgés, ils veulent être médecins ou tout autre profession qu’ils aiment. Soutenez-les, même s’ils sont petits. Si votre jeune enfant souhaite devenir chirurgien par exemple, achetez un ensemble de médecins pour que les enfants puissent y jouer. S’il est un peu plus grand, vous pouvez alors l’inscrire à des cours de secourisme.

L’inscription à des ateliers qui lui plaisent augmentera son développement intellectuel et sa confiance en lui. Cela l’aidera dans son processus de prise de décision. Ne limitez pas son apprentissage. S’il se pose des questions sur un sujet, répondez-y de manière aussi subtile et claire que possible. Si vous n’avez pas beaucoup d’informations sur ses préoccupations, effectuez des recherches et apprenez ensemble.

Rencontrez les amis et les partenaires de l’enfant

Quand votre enfant est petit, c’est vous qui choisissez normalement ses amis. La plupart du temps, ils sont les enfants de vos amis d’enfance, de l’univeristé ou du travail. Cependant, une fois que votre enfant commencera à passer plus de temps à l’école qu’à la maison, ce sera lui qui dira qui seront ses amis et ses camarades de classe.
La communication joue un rôle fondamental dans cet aspect. Demander qui sont ses amis vous aidera à savoir si vous avez pris une bonne décision. Vous pouvez organiser une sortie avec tous ses amis. De cette façon, vous pouvez observer comment ils s’entendent et ce qu’ils aiment faire ensemble.

Conséquences de la pression de groupe pour votre enfant

 

En général, lorsque les enfants et les adolescents agissent de concert, ils sont plus audacieux. Surtout s’il s’agit d’actions qui peuvent avoir des conséquences importantes. Il est très courant pour ces groupes de planifier des aventures ou des activités pour « briser la norme ». Par exemple, manquer des cours ou aller quelque part sans permission.

Ce sont des faits simples et sans grands risques, mais une fois qu’ils commencent à être sous pression, ils font des choses plus graves. Par exemple, fumer des cigarettes, commettre de petits vols, mentir à leurs parents ou être cruel envers d’autres enfants.

Les membres de ces groupes ne sont pas des amis de votre enfant. Ils ne font que le manipuler et le maîtriser, et ce ne sont pas les caractéristiques d’une amitié. De cette façon, vous devez faire comprendre à votre enfant qu’il peut mettre en péril son intégrité physique et morale. Par ailleurs, rassurez-le en lui disant que ces actes entraînent de graves conséquences, au cas où il serait emporté par la pression sociale.

Découvrez : 4 conseils pour communiquer avec votre adolescent

Conclusions

La pression de groupe sous l’influence négative menace l’individualité et le droit de décider de votre enfant. Par conséquent, vous devriez être vigilant en cas de changement dans son comportement. Vous êtes son exemple. Si vous prenez de bonnes décisions, il le fera probablement aussi.

Ce n’est pas la même chose pour votre enfant de choisir les vêtements à porter pour se sentir obligé de s’habiller de façon particulière. Il développe son autonomie et renforce chaque jour son estime de lui-même.