Protéine de soja : est-elle bonne ou mauvaise pour votre santé ?

21 juin 2020
Dans cet article, nous découvrirons si la controverse sur la protéine de soja repose ou non sur des fondements scientifiques et analyserons ses bénéfices ainsi que les possibles risques qu'avancent certaines études.

 

On peut consommer du soja de plusieurs manières, que ce soit en ingérant des fèves de soja ou en mangeant une multitude d’autres produits à base de soja, comme le tofu ou le lait de soja. Par contre, il existe une grande controverse sur les bénéfices de la protéine de soja pour le santé.

Vegans et végétariens obtiennent des protéines à travers du soja. La protéine de soja est-elle donc bonne ou mauvaise pour la santé ? Voyons ensemble les différentes données scientifiques rassemblées à ce sujet.

T2 Les propriétés nutritionnelles du soja

Les propriétés nutritionnelles de la protéine de soja

Le soja apporte une protéine de haute qualité nutritionnelle. C’est-à-dire qu’il contient les 9 amino-acides essentiels à l’organisme. Tel est justement ce qui fait du soja un aliment fondamental pour vegans et végétariens.

100 grammes de fèves de soja cuites apportent 127 kilocalories, environ 12 grammes de protéines, 5,5 grammes de graisse, 10 grammes d’hydrates de carbone et 4 de fibres.

La meilleure option pour profiter des bénéfices des fèves de soja consiste à les consommer complètes, ou bien en mangeant du tempeh, du miso ou du tofu, tous préparés à base de fèves de soja. Ces produits ne contiennent ni conservateurs, ni sucres, ni graisses ajoutées.

Découvrez : 2 recettes à base de tofu que vous devez goûter

La poudre de protéine de soja

Quant à la poudre de protéine de soja, qui se réalise avec des fèves de soja dégraissés pour éliminer fibres et sucres, il a été mis au jour que 28 grammes apportent :

  • 95 calories
  • 1 gramme de graisse
  • 2 grammes de carbohydrates
  • 1,6 grammes de fibre
  • 23 grammes
  • 25 % de la valeur journalière de fer
  • 22 % de la dose recommandée de phosphore
  • 22 % de la valeur journalière recommandée de cuivre
  • 21 % de la dose journalière recommandée de manganèse

La poudre de soja est une source de protéines, mais aussi de phytates, un composant qui pourrait diminuer l’absorption de minéraux.

La controverse de la protéine de soja

Le tofu contient de la protéine de soja

 

Les critiques de la protéine de soja sont apparues à cause de ses composants : les isoflavones et les phytoestrogènes. Par le passé, ces derniers ont été liés à la croissance de cellules cancérigènes, à des problèmes de fertilité et de thyroïde.

Soja et cancer

En 2010, une étude est arrivée à la conclusion que les femmes qui avaient une consommation modérée de soja tout au long de leur vie présentaient un moindre risque de souffrir de cancer du sain par rapport à celles qui n’avaient jamais consommé cet aliment.

Aussi, il vaut la peine de souligner que cette étude n’a pas trouvé de lien entre une croissance du risque de ce type de cancer et une consommation modérée d’isoflavones.

Cela va vous intéresser : Tout savoir sur le cancer du sein

Lien entre soja et fertilité

La protéine de soja est riche en phyto-oestrogènes, un composant similaire aux œstrogènes, qui est produit dans les plantes. Or, celui-ci a été associé à l’altération des niveaux hormonaux.

Les enquêtes ne sont pas arrivées à des conclusions soutenant la diminution de la testostérone à cause de la consommation du soja. Au contraire, il n’a même pas été observé de modifications chez les hommes qui consommaient de la protéine de soja.

Problèmes de thyroïde et soja

La dernière préoccupation liée à la consommation quotidienne de protéine de soja se réfère à une possible augmentation de problèmes de thyroïde.

Même si la majorité des études n’ont pas trouvé de relation directe entre les deux, une enquête de 2011 a trouvé une augmentation dans la progression de l’hypothyroïdie subclinique à une hypothyroïdie manifeste chez ces personnes qui consomment du soja régulièrement. Malgré cela, il est nécessaire de faire plus de recherches à ce sujet.

Si vous souffrez d’hypothyroïdie, consultez votre médecin avant de décider d’augmenter votre ingestion de protéine de soja. Peut-être sera-t-il nécessaire de réguler votre médication pour la thyroïde, en prenant en compte ce changement de régime alimentaire.

Les aliments modifiés génétiquement

Au final, la controverse se centre sur les produits à base de soja qui sont fréquemment modifiés génétiquement. Cependant, à ce jour, il n’existe pas de preuves scientifiques montrant qu’il existerait des effets nocifs pour la santé, en comparant la protéine de soja génétiquement modifiée à la protéine de soja non modifiée.

Les bénéfices de la protéine de soja

 

Inclure la protéine de soja dans votre régime alimentaire pourrait avoir quelques bénéfices sur votre santé, comme par exemple :

  1. Réduction du mauvais cholestérol (LDL) et une augmentation du bon cholestérol (HDL)
  2. Diminution du risque de cancer du sein
  3. Réduction du risque de souffrir du cancer de la prostate
  4. Excellente source de protéine végétale, parfaite pour les personnes qui ne consomment pas de protéine animale, que ce soit du fait de problèmes de santé ou par conviction
  5. Diminution des symptômes de la ménopause : cependant, jusqu’à maintenant, les données à ce sujet ne sont pas concluantes

La protéine de soja apporte des bénéfices à l’organisme. Or, ses effets secondaires, jusqu’à aujourd’hui, n’ont pas été déterminés de manière concluante. Si vous voulez augmenter votre consommation de soja, consultez votre médecin ou votre nutritionniste, qui est le mieux placé pour vous conseiller à ce propos.