Quand et comment ajouter du concombre dans l'alimentation du bébé ?

Pour ajouter du concombre dans l'alimentation de votre bébé, vous devez suivre quelques recommandations. Nous allons vous expliquer lesquelles et comment le faire correctement.
Quand et comment ajouter du concombre dans l'alimentation du bébé ?

Dernière mise à jour : 16 août, 2021

Au fur et à mesure que nos enfants grandissent, leurs besoins en nutriments et en énergie augmentent. On doit donc introduire de nouveaux aliments dans leur régime, en pensant toujours aux plus sains. Ajouter du concombre dans l’alimentation du bébé n’a rien d’une folie. C’est l’un des végétaux les plus frais et il fournit certains nutriments qui, dans leur ensemble, sont bénéfiques pour leur croissance.

Le concombre est un végétal rafraîchissant pour les gencives des plus jeunes et il est facile à tenir quand on le coupe en bâtonnets. Néanmoins, il faut faire relativement attention car il peut représenter un risque d’asphyxie. On doit donc le préparer de façon sûre, en fonction de l’âge de l’enfant.

Nous allons ici vous expliquer quand et comment ajouter du concombre dans l’alimentation du bébé, de façon sûre et nutritive. Vous pourrez ainsi tirer profit des bénéfices de ce végétal sain et polyvalent.

À quel moment les bébés peuvent-ils manger du concombre ?

La meilleure étape pour introduire du concombre dans l’alimentation du bébé est quand il commence à manger des aliments solides, autour de 6 mois. Néanmoins, cela pourrait aussi être à partir de 9 mois.

Dans les deux cas, il est recommandé que cela se fasse sous forme de purée, pour désactiver la cucurbitacine. Selon certains chercheurs, ce composé a des propriétés médicinales mais peut être difficile à digérer pour les bébés car ils provoquent des rots et un mal-être au niveau de l’estomac.

Pour manger le concombre cru, il faut attendre que les bébés aient un an. En effet, ce moment, le bébé a plus de dents et son système digestif est mieux développé.

Des concombres dans un panier.

Les concombres se composent d’une substance qui peut provoquer certaines gênes au niveau de l’estomac : on doit donc la désactiver.

Bénéfices du concombre pour le bébé

L’un des bénéfices les plus notables du concombre pour le bébé est son haut niveau d’hydratation : 95 % de ce fruit est composé d’eau et cela lui permet de soulager la soif et de réapprovisionner en sels minéraux.

La revue Nutrients souligne l’importance de l’eau dans les aliments, en tant que source d’hydratation supplémentaire. Si le bébé souffre de constipation, une bonne dose de liquide pourrait l’aider.

Le concombre contient de la vitamine C, de l’acide folique, de la vitamine K, du magnésium, du potassium et du manganèse. S’il fait partie du menu des bébés et si on le combine à d’autres fruits, comme la pomme ou la poire, il peut contribuer à équilibrer l’alimentation et à assurer une nutrition adéquate.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) établit que les fruits crus et avec la peau ont plus de bénéfices que quand ils sont cuits et sous forme de purée. Quand les bébés commencent à mieux mâcher et ne risquent plus de s’étouffer, ils peuvent les manger sous forme de petits morceaux crus.

Les concombres peuvent aussi représenter une bonne solution pour les gênes causées par la dentition du bébé. Les rondelles de concombre réfrigérées ou congelées soulagent les démangeaisons dans les gencives.

Pour cela, il faut couper en rondelles un concombre frais, le plonger dans une purée naturelle et le mettre au congélateur. Avant de le donner au bébé, vous devez le laisser décongeler à température ambiante pour qu’il ne colle pas à la langue ou dans sa bouche. Il faut surveiller le bébé de près pour éviter les asphyxies.

Comment inclure du concombre dans l’alimentation de mon bébé ?

Pour prévenir les maladies transmises par les aliments, il est indispensable de bien laver les concombres et autres végétaux. La façon la plus pratique de les nettoyer consiste à les plonger dans l’eau avec quelques gouttes de chlore et de les laisser reposer 10 minutes.

On doit utiliser les quantités adéquates de désinfectant pour éviter des changements de saveur et de texture du concombre. Avant de le plonger dans l’eau, on doit d’abord retirer les contaminants de la peau au robinet. On évite ainsi que les germes ne passent de l’extérieur à l’intérieur de la pulpe.

Il est également recommandé de goûter le concombre avant de l’inclure dans l’alimentation du bébé car il existe des variétés amères désagréables pour le petit.

Le pédiatre sera toujours celui qui aura le dernier mot en ce qui concerne l’introduction de nouveaux aliments. Néanmoins, nous allons vous donner quelques conseils sur la façon dont vous pouvez ajouter le concombre – de façon sûre – dans l’alimentation de votre bébé.

Bébés de 6 à 9 mois

Quand le bébé commence à ingérer des aliments solides, on peut inclure le concombre sans peau, sans pépins et sous forme de purée. On ne doit pas le donner cru à cet âge. L’idéal est de le cuire à la vapeur ou de le faire bouillir pendant 10-15 minutes.

Au moment de la cuisson, on peut laisser la peau pour éviter toute perte de nutriments. Une fois qu’il aura reposé, on pourra l’éplucher, le couper en morceaux et le mixer.

Selon les Centres pour le Contrôle et la Prévention de Maladiesquand on introduit des aliments solides chez les bébés, on doit le faire progressivement (un par un). En d’autres termes, il ne faut pas combiner un aliment avec d’autres produits : cela permettra d’écarter des allergies ou des intolérances.

Bébés de 9 à 12 mois

À partir de 9 mois, on peut proposer des concombres écrasés au bébé pour obtenir une texture un peu plus épaisse. Vous pouvez vous aider d’une fourchette et d’un peu d’eau bouillie.

Une fois que l’on s’approche des 12 mois, on peut offrir des concombres crus coupés en grosses rondelles, larges et fines, sans la peau. Quand le bébé réussira à attraper les choses en les pinçant, on pourra lui proposer de petits morceaux, en plus des grosses rondelles.

Un bébé au moment du repas.

Une fois que le bébé aura la faculté de pincer avec ses doigts, les bouts de concombre pourront être plus petits.

Bébés à partir de 12 mois

À partir de 12 mois, pour mieux tirer profit des nutriments du concombre, il est possible de conserver sa peau. C’est là que l’on trouve la plus grande quantité de fibres, de vitamines et de minéraux. Les morceaux doivent être petits, mais attention à ce qu’ils ne représentent pas un risque d’asphyxie.

À cet âge, les bébés peuvent manger des concombres coupés en rondelles simples. On peut les modeler avec des morsures exagérées pour qu’ils prennent de petites bouchées.

Les concombres peuvent être coupés en forme d’étoiles, d’ours ou de cœurs pour éveiller l’intérêt des petits. Pour vous aider, vous pouvez vous servir de moules afin de couper les légumes.

Le concombre dans l’alimentation du bébé et de toute la famille

Les concombres ne sont pas les fruits les plus riches en nutriments avec lesquels on peut entamer l’alimentation solide de nos enfants. Cependant, quand ils sont correctement préparés, ils aident à diversifier l’alimentation du bébé et à apporter un supplément d’hydratation à son nouveau menu.

Toute la famille peut tirer profit de ce végétal. Apprenez de nouvelles recettes afin que petits et grands puissent profiter de la polyvalence culinaire de ce produit !

Cela pourrait vous intéresser ...
Quand introduire les aliments solides chez les bébés ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Quand introduire les aliments solides chez les bébés ?

L'introduction des aliments solides dans l'alimentation du bébé est une étape cruciale de son développement. Découvrez-en plus ici !



  • Kaushik U, Aeri V, Mir SR. Cucurbitacinas: una visión de las pistas medicinales de la naturaleza. Pharmacogn Rev . 2015; 9 (17): 12-18.
  • Guelinckx I, Tavoularis G, König J, Morin C, Gharbi H, Gandy J. Contribution of Water from Food and Fluids to Total Water Intake: Analysis of a French and UK Population Surveys. Nutrients. 2016;8(10):630.
  • Mukherjee PK, Nema NK, Maity N, Sarkar BK. Phytochemical and therapeutic potential of cucumber. Fitoterapia. 2013 Jan;84:227-36.
  • Fundación española de Nutrición. Pepino. Disponible en: https://www.fen.org.es/MercadoAlimentosFEN/pdfs/pepino.pdf
  • Organización Mundial para la Salud. La alimentación del lactante y del niño pequeño. Disponible en: https://www.paho.org/hq/dmdocuments/2010/IYCF_model_SP_web.pdf