Que dit l’OMS de la relation entre la viande et le cancer ?

· 27 septembre 2018
Quelle est la relation entre la consommation de viande et le développement du cancer ? Aujourd'hui, nous allons voir en détail ce que l'OMS dit sur ce sujet.

Saviez-vous qu’entre 75 et 80% des cas de cancer proviennent de facteurs externes qui modifient les cellules de notre corps ? Selon l’Association espagnole contre le cancer (AECC), il est probable que les habitudes alimentaires soient l’une des causes qui provoquent ces maladies. Pour cette raison, nous allons vous expliquer aujourd’hui ce que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dit à propos de la relation entre la viande et le cancer.

Il n’est actuellement pas encore facile d’identifier avec précision les raisons pour lesquelles certaines personnes sont plus susceptibles que d’autres de souffrir d’un cancer. Cependant, plusieurs études scientifiques déterminent que la génétique, ainsi que certains éléments environnementaux et comportementaux sont les principaux facteurs qui agissent sur l’altération de cellules de notre corps.

Lorsque vos parents ou certains membres de votre famille souffrent d’un type de cancer tel que le sein ou le côlon, vous pourriez avoir une prédisposition à souffrir aussi de cette maladie. Cependant, il est nécessaire de préciser que cela ne signifie pas obligatoirement que vous pouvez développer un cancer.

Par contre, il existe de nombreux facteurs environnementaux et comportementaux susceptibles de produire une malignité cellulaire. Parmi celles-ci, la dépendance au tabac, mais aussi l’alcool ou l’exposition à des composants chimiques tels que la fumée de cigarette ou le rayonnement ultraviolet du soleil.

L’Institut National du Cancer (NCI) décrit le cancer comme un ensemble de maladies rattachées entre-elles, dans lesquelles certaines cellules de notre corps commencent à se développer et à se multiplier de manière incontrôlée et sans interruption. Ce processus permettrait de cette manière la formation de masses appelées tumeurs.

Découvrez à la suite de cet article la relation entre la viande et le cancer et les conclusions de l’OMS sur ce sujet.

Viande rouge et viande transformée

L’OMS classe comme viande rouge tous les tissus musculaires provenant de mammifères tels que :

  • Vache
  • Bœuf
  • Veau
  • Porc
  • Agneau
  • Chèvre
  • Cheval

À son tour, L’OMS définit les viandes transformées comme toutes celles qui, une fois séparées de l’animal, ont été modifiées par différentes techniques. Les viandes transformées incluent les salaisons, les viandes séchées et fermentées, ainsi qu’à toutes celles qui subissent des transformations dans le but d’améliorer leur saveur et leur durée de conservation.

Cette modification se produit habituellement à travers des processus tels que :

  • Salaison
  • Affinage ou la maturation
  • Fermentation
  • Fumaison

La plupart d’entre nous pensons que les viandes transformées proviennent d’animaux tels que la vache et le porc. Cependant, ces viandes traitées peuvent aussi provenir d’oiseaux, de sous-produits de viande tels que le sang, les abats et les viandes rouges.

La viande transformée contient des ingrédients et des substances dangereuses, qui peuvent avoir un impact très négatif sur la santé, et jouer un rôle néfaste dans le développement de certains cancers. Selon ces chercheurs, le lard fumé, les saucisses et tous les produits de ce type, contiennent des aliments cancérigènes qui peuvent provoquer un développement incontrôlé de cellules malignes.

Quelques exemples clairs de ces viandes transformées sont habituellement les suivantes :

  • Viande en conserve
  • Saucisses
  • Viande en boîte
  • Jambon
  • Viande séchée
  • Sauces à base de viande transformée

Relation entre la viande et le cancer

Une étude menée par l’OMS révèle que, même si les indices selon lesquels la consommation de viande rouge influencerait le développement du cancer colorectal sont limités, cet agent est inclus dans le groupe 2A. Ce groupe a donc été classifié comme très probablement cancérogène pour l’homme.

Relation entre la consommation de viande et le développement du cancer selon l'OMS

D’autre part, cette institution explique en revanche que la consommation élevée de viande rouge provoque le cancer chez l’être humain. Par conséquent, L’OMS a inclut cet agent dans le groupe 1, qui est cancérogène pour l’homme. « Cette classification se base sur des preuves suffisantes d’études épidémiologiques qui signalent que la consommation de viande transformée provoque un cancer colorectal », indique le rapport.

Même s’il n’est pas prouvé que de faibles quantités de ces aliments représentent un risque de développement d’un cancer, il apparaît évident qu’elles pourraient avoir une influence, à long terme, sur le développement d’autres pathologies graves, comme l’obésité, ou sur la survenance de maladies cardiovasculaires et digestives.

Fait important

Il est nécessaire de préciser qu’il s’agit de la consommation prolongée et continue de viandes transformées dans le groupe 1. Cela est dû à la preuve que ce risque peut exister et non à l’estimation du niveau de danger qui existe entre la consommation de viande et le cancer. De plus, les nitrites et les nitrates sont actuellement étudiés comme étant des possibles facteurs favorisant les cancers.

Dans tous les cas, les experts de santé nous mettent en garde contre l’impact négatif que peut avoir un régime alimentaire riche en viandes rouges et transformées, en invitant tous les consommateurs à bien réfléchir aux portions de ces produits qu’ils incluent dans leurs repas quotidiens. Il est donc recommandé de suivre un régime alimentaire équilibré et varié pour prendre soin de sa santé.

Bien qu’il soit acceptable de manger des viandes transformées de temps en temps, nous devrions les remplacer par des options plus saines, comme le poulet et le poisson frais ou des versions végétariennes de ces viandes et privilégier tous les légumes.

Découvrez aussi cet article : Le fait de consommer régulièrement des fruits et des légumes préviendrait-il le cancer ?

Relation entre la consommation de viande et le développement du cancer

Selon les estimations du Projet Charge Mondiale de Maladies, l’OMS assure que les régimes alimentaires riches en viande transformée sont responsables d’environ 34 000 des décès annuels dans le monde entier dus à différents types de cancer. Les scientifiques ont donc classé la consommation excessive de viande rouge comme « possiblement cancérigène » pour les êtres humains.

relation entre la viande et le cancer selon l'OMS

De même, l’OMS affirme que la consommation de viandes transformées est une cause de cancer colorectal, en plus d’être un lien direct avec le cancer de l’estomac. Bien que pour le moment les preuves ne sont pas entièrement totalement concluantes. Selon différentes études la consommation régulière de viande transformée pourrait favoriser le développement du cancer du côlon et du rectum.

Par ailleurs, cet organisme ajoute que le fait de consommer quotidiennement 50 grammes de viande transformée augmente le risque de cancer de côlon d’environ 18%. Au vu du nombre de personnes qui consomment de la viande transformée, son impact sur le risque global de cancer est un sujet qui concerne la santé publique.

La vertu est dans l’équilibre

À la recherche d’une réponse aux nombreuses questions soulevées, l’Organisation mondiale de la santé a ratifié la recommandation formulée en 2002. Elle a recommandé de réduire et de modérer la consommation de viande transformée afin de diminuer le risque de souffrir d’un cancer colorectal.

Cette recommandation à été confirmée par les preuves scientifiques évaluées par son organe intergouvernemental, le Centre international de recherche sur le cancer (CIIC). Cet organisme composé de 22 experts de 10 pays a travaillé et a analysé plus de 800 différentes études sur le développement du cancer chez l’homme.

Certaines de ces études ont fourni des informations sur les deux types de viande. Plus de 700 analyses épidémiologiques ont apporté des informations sur la viande rouge et plus de 400 sur la viande transformée.

Après avoir examiné ces données, la meilleure recommandation est de réglementer la consommation de la viande rouge et de la viande transformée. D’où l’importance d’une alimentation équilibrée qui apporte au corps tous les nutriments dont il a besoin. En cas de doute, consultez un spécialiste en nutrition.

De cette façon, vous opterez pour un régime alimentaire qui satisfait tous les besoins particuliers de votre corps. Vous devez aussi suivre une alimentation équilibrée et riche en aliments variés.

Découvrez aussi cet article : La viande grillée et le cancer du sein : un plus grand risque ?

Dans les viandes grillées ou fumées on retrouve de nombreux principes actifs cancérigènes. Ceux-ci se sont formés pendant le processus de combustion de la matière organique. Découvrez dans cet article la relation entre la viande grillée et le cancer du sein.