Que faire et dire si votre partenaire souffre de dépression

19 mai 2020
Une personne souffrant de dépression éprouve une profonde tristesse et une grande apathie. Le soutien des proches est la clé du rétablissement. Cependant, il est important de savoir ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas dire afin d'apporter notre soutien de la bonne manière.

Souvent, dans notre tentative d’aider notre partenaire souffrant de dépression, nous pouvons dire ou faire des choses qui ne l’aident pas vraiment, malgré nos bonnes intentions. De fait, nos propos peuvent avoir exactement l’effet inverse. C’est pourquoi, dans cet article, nous vous donnons quelques conseils sur ce qu’il faut faire et dire si votre partenaire est déprimé.

La dépression

Une femme en dépression

La dépression est un trouble émotionnel. Elle se caractérise par un sentiment d’apathie et de tristesse constant qui peut conduire à une perte d’intérêt pour presque tout. C’est pourquoi il est très important d’apporter soutien, patience et compréhension à vos proches.

La dépression peut être temporaire ou chronique, ou encore légère ou sévère. Cependant, certains de ses symptômes classiques sont :

  • Sentiments de tristesse, de vide
  • Envie de pleurer
  • Perte d’intérêt pour la plupart des choses que la personne faisait auparavant
  • Fatigue et manque d’énergie
  • Manque d’appétit ou le contraire
  • Anxiété et agitation
  • Irritabilité, débordements
  • Etc

Comme il s’agit d’un état pathologique, il est conseillé de demander l’avis d’un spécialiste dès que possible, afin d’éviter les complications. Dans les cas graves, un traitement médicamenteux peut être prescrit.

Dans tous les cas, il serait au moins important d’avoir le soutien et les conseils des proches et de personnes de confiance.

Cependant, si notre partenaire souffre de dépression, dans de nombreux cas, nous ne savons pas quoi faire, quoi dire ou quoi demander. Nous devons être prudents et informés, afin de pouvoir apporter notre soutien de la meilleure manière possible.

Nous vous recommandons la lecture : 10 symptômes qui nous avertissent d’une possible dépression

Que dire et que ne pas dire face à la dépression

Un homme tentant de soutenir sa femme en dépression

Il est certain que, poussé par vos bonnes intentions et par le besoin de faire plaisir à votre partenaire, vous avez pensé à dire ou à faire quelque chose :

  • “Cela peut être réglé avec de la volonté”
  • “Tu dois faire quelque chose, faire ta part”
  • “Sors plus et laisse-toi aller”
  • “Pense à tout ce que tu as, tu n’as aucune raison d’être comme ça”

Cependant, ces phrases sont fortement déconseillées pour une personne souffrant de dépression. En effet, de telles déclarations simplifient et banalisent une condition qui n’est ni simple ni banale. C’est comme si on vous demandait de faire un effort que vous ne pouvez pas faire ou qui n’a pas d’importance pour quelque chose qui vous fait néanmoins souffrir au quotidien.

La personne déprimée se tourmente déjà en se reprochant tout ce qu’elle ne peut pas faire. De plus, elle ne comprend pas forcément pourquoi elle ressent cela. Il n’est donc pas nécessaire de le lui rappeler.

Ainsi, ce que nous pouvons dire à notre partenaire s’il souffre de dépression sont des phrases de soutien positives telles que

  • “Que puis-je faire pour toi ?
  • “Je suis là pour toi.”
  • “Tu n’es pas seul.”
  • “Ce n’est pas ta faute.”
  • “Cela passera. Je serai à tes côtés”.
    “Je t’aime.”

De cette façon, votre soutien sera inconditionnel, sans reproches involontaires sur sa situation, sans qu’il ne se sente coupable.

Nous vous recommandons de lire : Les 4 maladies vasculaires cérébrales les plus communes que vous devez connaître

Que dois-je faire si mon partenaire souffre de dépression ?

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour soutenir votre partenaire. En voici quelques-unes :

Essayez de le comprendre

Vous devez comprendre que la dépression n’est pas un état émotionnel qu’il a choisi. Il se peut qu’il ne sache même pas pourquoi il ressent cela. Ce n’est pas sa faute.

Ayez de la patience face à la dépression

La dépression est un trouble qui peut durer longtemps. Pour cette raison, ne vous laissez pas abattre non plus. Armez-vous de patience et de compréhension et restez aimant et solidaire tout au long du processus de rétablissement.

Ne le forcez pas à faire des choses

Comme nous l’avons dit précédemment, la personne dépressive se sent déjà coupable de ne pas pouvoir faire beaucoup de choses. En ce sens, essayer de forcer la personne affectée à, par exemple, sortir ou faire de nouvelles choses, peut être très contre-productif.

Faire attention aux tendances suicidaires

Bien que ce soit le cas le plus extrême, certaines personnes souffrant de dépression ont des pensées suicidaires. C’est pourquoi vous devez être attentif aux signes :

  • Il parle de suicide (“Je ne veux pas vivre”, “Je serais mieux mort”, “Je veux me tuer”)
  • Il acquiert les moyens de se suicider
  • Également, il prépare un testament, organise ses biens pour les donner, etc
  • Il dit au revoir à ses proches

Cependant, les signes peuvent être différents, souvent même peu évidents. Dans tous les cas, ce genre de pensées nécessite une attention spécialisée immédiate.

Offrez votre soutien

Comme indiqué ci-dessus, votre soutien doit être inconditionnel, sans forcer votre partenaire ou lui faire sentir qu’il est incapable de le surmonter ou qu’il n’est rien. A de nombreuses occasions, il n’est même pas nécessaire de dire quoi que ce soit, il suffit d’être là. Faites-lui sentir qu’il n’est pas seul.

D’autre part, il est également important que vous promouviez le traitement. Autrement dit, vous pourriez recommander à votre partenaire de commencer une thérapie pour traiter son état. Cependant, vous devez garder à l’esprit que la décision de commencer ou non une thérapie lui appartient.

 

  • OMS. (2016). La depresión. Journal of Chemical Information and Modeling. https://doi.org/10.1017/CBO9781107415324.004
  • Álvarez Ariza, M., Atienza Merino, G., Ávila González, M., González García, A., Guitián Rodríguez, D., De las Heras, E., … Triñanes, Y. (2014). Guía de práctica clínica sobre el manejo de la depresión en el adulto. Ministerio de Sanidad, Servicios Sociales e Igualdad. https://doi.org/10.1109/LINDI.2012.6319475
  • Guadarrama, L., Escobar, A., & Zhang, L. (2006). Bases neuroquímicas y neuroanatómicas de la depresión. Revista de La Facultad de Medicina.
  • Consejo General de Colegios Oficiales de Psicólogos., Antonio; Salguero, José Martín; Mae Wood, Cristina; Dongil, Esperanza; Latorre, J. M. (2012). La depresión en atención primaria. Papeles Del Psicólogo, 33(1), 2–11. Retrieved from https://www.redalyc.org/html/778/77823404001/
  • Clínica Universitaria de Navarra. (n.d.). Depresión: Causas, síntomas y tratamiento. Retrieved January 17, 2019, from https://www.cun.es/enfermedades-tratamientos/enfermedades/depresion