Que sont la corne ou les callosités et pourquoi apparaissent-elles ?

La corne et les callosités sont un problème esthétique qui affecte l'estime de soi et l'image corporelle. Il est donc important de savoir pourquoi elles surgissent et comment les prévenir. Les diabétiques et les athlètes sont des groupes à risque.
Que sont la corne ou les callosités et pourquoi apparaissent-elles ?

Dernière mise à jour : 25 novembre, 2020

La corne ou les callosités sont un type de durcissement localisé avec une plus grande prévalence au niveau de la plante des pieds. On les connaît aussi sous le nom d’hélomes.

Cette affection s’observe souvent chez des athlètes et chez des patients qui sont exposés à une force de friction inégale des chaussures ou à des problèmes de marche. On inclut ici les personnes âgées, les patients atteints de diabète et les personnes amputées.

Que sont la corne ou les callosités ?

La corne ou les callosités sont des lésions cutanées épaisses, gênantes et habituelles. Elles proviennent d’un trauma mécanique répété dû à la friction ou aux forces de pression qui s’exercent sur la peau.

Les personnes ayant une peau à pigmentation foncée sont plus sujettes à la corne. Par ailleurs, celle-ci se localise beaucoup plus au niveau des pieds, du dos des doigts, du dernier espace interdigital et de la plante.

Quels sont les symptômes et les signes ?

Ce type d’hyperkératose se présente généralement sous la forme d’une papule sèche, dure et âpre de couleur chair, avec un centre blanchâtre. Cette région centrale s’appelle le noyau. Il se situe souvent sur une proéminence osseuse.

La corne et les callosités sont douloureuses lorsque l’on marche ou lorsque l’on est debout, mais asymptomatiques au toucher. Par ailleurs, au fur et à mesure que la croissance et la grosseur de la kératine augmentent, la corne et les callosités peuvent causer une douleur intense.

Les callosités sont parfois difficiles à distinguer des verrues plantaires. Cependant, si le médecin exerce une pression digitale de manière perpendiculaire à la callosité, il entrera en contact avec la proéminence osseuse et le patient aura mal. Cette manœuvre n’est généralement pas douloureuse dans le cas des verrues.

Une douleur aux pieds.

L’utilisation de chaussures inadéquates est un facteur prédisposant à la formation de callosités.

Pourquoi la corne apparaît-elle ?

Les chaussures inappropriées, la mécanique anormale du pied et les hauts niveaux d’activité produisent une pression et une friction qui débouchent sur de la corne et des callosités. C’est pour cela que les athlètes y sont plus sujets.

Ainsi, la friction et la pression répétées de la peau qui recouvre les proéminences osseuses conduit à un grossissement qui dérive en corne ou en callosité. L’augmentation de cette grosseur est une réaction corporelle protectrice qui produit un excès de couche épithéliale cornéenne pour prévenir l’ulcération de la peau.

Ceci explique la localisation préférentielle à côté des condyles des métatarses et des phalanges, ainsi que l’apparition de corne chez des patients avec une malformation du pied. Les membres inférieurs sont les plus touchés à cause de la pression qu’ils supportent.

Types et classification de corne et de callosités

Il existe deux variantes principales de ce type d’affection. Néanmoins, on en mentionne généralement une troisième qui se manifeste sous forme de multiples bouchons non douloureux dans les callosités plantaires, dans les zones des plantes des pieds qui ne supportent pas de pression.

Hélome dur

L’hélome dur est le type de callosité le plus commun. Il se localise plus fréquemment sur la face latérale et dorsale du cinquième doigt de pied, ainsi que sur la face dorsale des articulations interphalangiennes des petits doigts.

Hélome mou

L’hélome mou est une lésion hyperkératosique douloureuse qui s’observe dans la majorité des cas dans les espaces interdigitaux, particulièrement au niveau du quatrième. Cette localisation conduit souvent à sa macération et, parfois, à l’apparition d’une infection bactérienne ou fongique.

Quel est le traitement ?

Les lésions disparaissent généralement quand on élimine les forces mécaniques qui les provoquent. Le traitement a pour but de réduire la douleur et la gêne provoquées. Malgré cela, les callosités sont souvent récurrentes.

Traitements topiques pour la corne ou les callosités

On peut appliquer, sur les callosités, des médicaments kératolytiques topiques, acide salicylique inclus. On emploie aussi des bandages avec 20 % ou 50 % d’urée, du nitrate d’argent et des hydrocolloïdes.

Ces techniques sont plus efficaces pour certaines lésions. Les agents kératolytiques peuvent aussi faciliter l’élimination de lésions en adoucissant la corne. Il a été démontré que l’élimination physique des callosités améliore la qualité de vie et les résultats de la douleur.

Laser ablatif

On peut avoir recours au laser pour traiter les callosités au lieu de les exfolier avec un bistouri. Cependant, chez certains patients, on observe une récurrence des lésions, surtout si les facteurs déclencheurs sont maintenus.

Traitement conservateur

Tout problème mécanique ou déformation doit se traiter avec un traitement conservateur adéquat. En d’autres termes, il s’agit de mettre des chaussures adéquates et des semelles douces qui réduisent la friction et améliorent le confort.

Chirurgical

Cette approche à travers la chirurgie vise à éliminer la cause sous-jacente des callosités, comme les proéminences osseuses. En général, elle est indiquée si les autres modalités de traitement ont échoué.

Conseils maison pour éliminer la corne ou les callosités

Il peut être très utile de tremper les callosités dans de l’eau tiède pendant 20 minutes. Après cela, il faut frotter (doucement) la corne avec le doigt de la main ou une pierre ponce.

Une callosité sous le pied.

Les traitements oscillent entre l’approche conservatrice et la réalisation d’une opération ablative.

Ceci peut vous intéresser : Vous avez des callosités sur les pieds ? Découvrez cette solution 100 % naturelle

Comment prévenir l’apparition de corne et de callosités ?

Ceci commence, en réalité, par de la prévention. Par conséquent, on doit éviter les chaussures qui font mal et les traumatismes mécaniques dans la zone affectée. Ceci s’applique tout particulièrement aux sportifs qui s’entraînent de façon intense.

Les callosités ne sont pas causées par un virus et ne sont pas contagieuses. Par ailleurs, il est recommandé de se couper les ongles pour éviter toute pression ou traumatisme répété qui pourraient conduire au développement des lésions.

Le risque de la corne ou des callosités

Même si la corne et les callosités représentent un problème chronique et récurrent, la majorité d’entre elles disparaissent de façon graduelle quand la friction ou la pression répétées sont éliminées. Cependant, si les callosités ne disparaissent pas ou si elles ont commencé à provoquer une douleur intense, le patient doit être examiné par un dermatologue ou un podologue.

Chez les personnes souffrant de diabète ou d’une autre maladie menant à une circulation sanguine déficiente vers les pieds, il existe un plus grand risque de complications. Ces patients ont besoin d’un contrôle strict avec un examen de leurs pieds pour détecter à temps ce problème qui peut dériver vers des ulcères.

It might interest you...
Les meilleures alternatives pour éliminer les callosités gênantes sur les pieds
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les meilleures alternatives pour éliminer les callosités gênantes sur les pieds

l'emplacement peut varier d'une personne à l'autre. Dans cet article, nous vous présentons des méthodes alternatives pour éliminer les callosités d...

 



  • Freeman DB. Corns and calluses resulting from mechanical hyperkeratosis. Am Fam Physician. 2002 Jun 1;65(11):2277-80. PMID: 12074526.
  • Kovar P. Vorsicht bei der Selbstbehandlung von Schwielen und Clavi! [Calluses, corns and others – beware of the self-treatment!]. MMW Fortschr Med. 2016 Dec;158(21-22):64-66. German. doi: 10.1007/s15006-016-9106-z. PMID: 27966126.
  • Singh D, Bentley G, Trevino SG. Callosities, corns, and calluses. BMJ. 1996 Jun 1;312(7043):1403-6. doi: 10.1136/bmj.312.7043.1403a. PMID: 8646101; PMCID: PMC2351151.
  • Güngör S, Bahçetepe N, Topal I. Removal of corns by punch incision: a retrospective analysis of 15 patients. Indian J Dermatol Venereol Leprol. 2014 Jan-Feb;80(1):41-3. doi: 10.4103/0378-6323.125491. PMID: 24448122.
  • Haneke E. Differentialdiagnose und Therapie von Schwielen, Hühneraugen und Plantarwarzen [Differential diagnosis and therapy of calluses, corns and plantar warts (author’s transl)]. Z Hautkr. 1982 Feb 15;57(4):263-72. German. PMID: 6210994.
  • Balanowski KR, Flynn LM. Effect of painful keratoses debridement on foot pain, balance and function in older adults. Gait Posture. 2005 Dec;22(4):302-7. doi: 10.1016/j.gaitpost.2004.10.006. Epub 2005 Jan 7. PMID: 16274911.
  • Soto, Manuel Romero, et al. “Estudio de prevalencia de patologías podológicas y grado de dependencia en personas mayores de 65 años.” El peu 30.3 (2010): 104-111.
  • Chicharro, Esther, et al. “Heloma duro vs tiloma.” El Peu 27.4 (2007): 229-235.
  • Ibáñez, MA Campillo, A. Prós Simón, and J. Blanch Rubiò. “Tratamiento de callos y clavos.” FMC-Formación Médica Continuada en Atención Primaria 10.5 (2003): 349-358.
  • Couselo-Fernández, I. G. N. A. C. I. O., and Jose María Rumbo-Prieto. “Riesgo de pie diabético y déficit de autocuidados en pacientes con Diabetes Mellitus Tipo 2.” Enfermería universitaria 15.1 (2018): 17-29.
  • García, Elisabeth Thió. “Resultados en el tratamiento láser de onicomicosis y helomas por inclusión.” El Peu 37.2 (2016): 26-34.