Que sont les hémorroïdes thrombosées et comment les identifier ?

Les hémorroïdes thrombosées sont la complication la plus grave de la maladie hémorroïdaire. Le patient qui en souffre a une douleur continue et ne peut même pas s'asseoir.
Que sont les hémorroïdes thrombosées et comment les identifier ?

Dernière mise à jour : 19 mars, 2021

La maladie hémorroïdaire est la pathologie proctologique la plus fréquente et l’une des principales raisons de consultation médicale. 5 % de la population mondiale a des symptômes qui lui sont associés et, après 50 ans, la prévalence est de 50 %. Les hémorroïdes thrombosées sont la forme la plus grave de présentation.

Bien que les hémorroïdes soient très fréquentes à partir de l’âge adulte, la forme thrombosée nécessite une attention médicale immédiate. La douleur est si intense et lancinante que, dans certains cas, le patient ne peut même pas s’asseoir. Si vous voulez en savoir plus, continuez à lire.

Que sont les hémorroïdes thrombosées ?

Selon la National Library of Medicine des États-Unis, les hémorroïdes sont des veines enflammées ou enflées autour de l’anus ou de la partie inférieure du rectum. En fonction de leur emplacement et de leurs symptômes, elles sont différentes.

En général, les externes provoquent plus d’inconfort, mais dans les deux cas il y a des saignements superficiels avec les selles. Comme indiqué par la clinique proctologique, il existe différents degrés d’hémorroïdes, de légères à thrombosées. Leurs caractéristiques sont les suivantes :

  • Grade I : les hémorroïdes sont complètement internes. Les dilatations variqueuses situées sous la muqueuse du rectum se développent, mais ne la dépassent pas. C’est l’épaississement typique des veines.
  • Grade II: l’inflammation progresse et ces veines descendent en dehors du canal anal, presque toujours après les selles, conduisant à un prolapsus visible. Peu de temps après l’effort de défécation, le prolapsus disparaît et les structures retournent à leur place par elles-mêmes.
  • Grade III: le prolapsus est continu, c’est-à-dire que les hémorroïdes sont visibles de l’extérieur à tout moment, mais peuvent être poussées manuellement vers l’intérieur.
  • Grade IV: en raison d’une mauvaise circulation dans la veine prolabée, un caillot se produit. C’est l’image qui correspond aux hémorroïdes thrombosées et le prolapsus ne peut pas être poussé vers l’intérieur même manuellement.

Ainsi, une hémorroïde thrombosée est une hémorroïde dans laquelle un caillot sanguin s’est formé qui empêche un écoulement approprié dans la zone touchée. Face à cette condition médicale, la seule option est de faire appel rapidement à un professionnel.

Caillot sanguin bloquant une hémorroïde thrombosée.
La formation de caillots dans l’hémorroïde est la forme clinique la plus grave, car la circulation est interrompue.

Principaux symptômes

Selon le portail de la chirurgie colorectale, en cas d’hémorroïdes thrombus, le patient souffre d’une douleur intense, continue et lancinante. Cet inconfort n’est plus lié à la défécation et la personne qui en souffre ne peut même pas s’asseoir. Avant d’atteindre ce point, il est possible de détecter la maladie en fonction d’autres signes cliniques, selon qu’il s’agisse d’hémorroïdes internes ou externes. Certains d’entre eux sont les suivants :

  • Démangeaisons ou irritation de la région anale (en cas d’hémorroïdes externes).
  • Douleur ou inconfort
  • Gonflement autour de l’anus (également à l’extérieur).
  • Saignement : rouge vif, comme s’il s’agissait d’une plaie nouvellement ouverte. Contrairement aux ulcères et autres événements qui se produisent dans le tractus gastrique supérieur, qui provoquent la défécation des selles noirâtres, car le sang a été partiellement digéré.

Avant de souffrir d’une thrombose hémorroïdaire, il est conseillé de consulter un médecin pour l’un de ces symptômes. Les saignements rectaux peuvent être dus à des hémorroïdes ou pire.

Quelles sont les causes des hémorroïdes thrombosées ?

Selon des sources déjà citées, les hémorroïdes surviennent lorsqu’il y a trop de pression sur les veines autour de l’anus. La clinique Mayo indique que certaines des causes sont difficiles à évacuer les intestins, à rester assis pendant de longues périodes aux toilettes, à être obèse et à avoir une alimentation pauvre en fibres.

D’un autre côté, des événements relativement fréquents, comme l’hypertension ou le fait de passer trop de temps assis sur le lieu de travail, peuvent être des déclencheurs. Les hémorroïdes ne proviennent pas d’une seule cause spécifique ; dans la plupart des cas, elles sont dues à un ensemble d’événements simultanés.

La consommation de graisses, la sédentarité et l’obésité favorisent grandement l’apparition d’hémorroïdes.

Comment les hémorroïdes thrombosées sont-elles diagnostiquées ?

Comme indiqué par la bibliothèque de la santé, le proctologue professionnel examinera l’anus et le rectum du patient à l’aide d’un proctoscope. Cet appareil est un tube métallique court (15 centimètres) qui est lubrifié et inséré dans le rectum. Grâce à cela, des hémorroïdes légères thrombosées et des polypes anaux peuvent être détectés.

Pour que le patient ne se sente pas mal à l’aise, une anesthésie locale peut être placée sur la zone à analyser. Parfois, cela n’est pas nécessaire, car un examen numérique (insertion d’un doigt dans l’anus) est suffisant dans de nombreux cas.

Traitements disponibles

L’approche peut être chirurgicale et non chirurgicale. Nous passons en revue chacune des options possibles dans les lignes suivantes.

Non chirurgical

Comme indiqué par les portails susmentionnés, les cas les plus bénins nécessitent une approche prudente. Si le caillot s’est formé il y a plus de 72 heures, les soins sont prescrits pour le patient à son domicile :

  • Utilisation de crèmes anti-inflammatoires et de suppositoires pour soulager la douleur.
  • Bains à l’eau tiède pendant 10 à 15 minutes, 4 à 5 fois par jour, pour éviter les épisodes les plus aigus.
  • Consommation d’analgésiques pour soulager la douleur.
  • Modification du régime alimentaire , en particulier chez les patients obèses ou les femmes enceintes.

Chirurgical

L’approche chirurgicale est divisée en 2 : thrombectomie et hémorroïdectomie. La première des procédures consiste à drainer le thrombus de l’hémorroïde externe. Ceci est réalisé par une incision sous anesthésie locale, en ambulatoire. Les chances de rechute sont élevées.

Dans l’hémorroïdectomie, les hémorroïdes sont supprimées. Elle peut se faire en ambulatoire ou nécessiter une hospitalisation, toujours sous anesthésie locale et avec une assistance médicale. C’est le traitement le plus indiqué et le plus approprié dans la plupart des cas, car il met effectivement fin au problème.

Hémorroïdectomie chez une femme.
L’ablation des hémorroïdes est la procédure chirurgicale de choix en cas de thrombus.

La prévention

Dans de nombreux cas, il est impossible de prévenir les hémorroïdes. L’être humain est aujourd’hui assez sédentaire, puisque de nombreux emplois reposent sur l’exercice d’activités prolongées (plus de 7 heures) dans la même position devant un ordinateur. Dans tous les cas, vous pouvez suivre certains conseils pour éviter une hémorroïde thrombosée ou, à défaut, son apparition. Certains d’entre eux sont les suivants :

  • Mangez des aliments riches en fibres et prenez des compléments alimentaires, toujours indiqués par un professionnel de la santé ou de la nutrition. La teneur en fibres de l’alimentation doit s’élever à 30 grammes par jour.
  • Buvez beaucoup de liquides. Cela peut ramollir les selles et donc réduire la pression sur la défécation.
  • Faites de l’exercice et évitez le mode de vie sédentaire. Un mode de vie sain prévient non seulement les hémorroïdes thrombosées, mais prévient également l’hypertension artérielle et le diabète.

Faites attention au sang dans les selles

Les hémorroïdes thrombosées sont une complication rare, car ce tableau clinique reste la plupart du temps sous une forme légère et gênante. L’événement pathologique souligne qu’en cas de symptômes, il est préférable de consulter rapidement un médecin.

Si vous avez du sang rougeâtre avec vos selles ou si vos efforts pour déféquer sont trop évidents, nous vous recommandons d’aller chez un nutritionniste. Ce n’est qu’alors que vous pourrez éviter une complication clinique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Conseils pour vous aider à soulager les hémorroïdes
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Conseils pour vous aider à soulager les hémorroïdes

Avoir des hémorroïdes peut être un vrai casse-tête dans la vie quotidienne. C'est pourquoi soulager les hémorroïdes est une nécessité absolue.