Que sont les médicaments photosensibles ?

Les médicaments photosensibles sont ceux qui peuvent se détériorer en entrant en contact avec la lumière, qu'elle soit naturelle ou artificielle.
Que sont les médicaments photosensibles ?

Dernière mise à jour : 05 janvier, 2021

La stabilité des médicaments peut s’altérer à cause de nombreux facteurs très différents. Les spécialités que contiennent les médicaments photosensibles doivent être protégées de la lumière, qu’elle soit naturelle ou artificielle. Si ce n’est pas le cas, beaucoup des composants se détérioreront et le médicament perdra son efficacité clinique.

C’est pour cette raison que ces types de médicaments sont placés dans des emballages opaques : la lumière ne doit pas les atteindre. Par exemple, certaines formes injectables de médicaments photosensibles sont présentées sous forme d’ampoules ou de flacons de couleur topaze pour répondre à cette exigence.

Il est recommandé de toujours conserver ces médicaments photosensibles dans leur emballage, jusqu’à ce qu’on les administre. Si on les sort de ce dernier, une méthode efficace consiste à les recouvrir de papier aluminium ou d’un autre papier opaque qui ne permette pas le passage de la lumière.

Études sur les médicaments photosensibles

Des comprimés sur une table.

Le manque d’études publiées sur la stabilité des médicaments photosensibles a rendu nécessaire la réalisation de révisions internes sur ce type de médicaments dans les hôpitaux.

Il est important que les laboratoires réalisent des études de photosensibilité de leurs produits et que les résultats apparaissent sur la fiche technique. De cette façon, on pourra plus facilement disposer d’informations, d’une façon accessible et fiable. Connaître toutes les informations sur les médicaments photosensibles constitue une part importante de la stabilité de ces médicaments et, pour cela, la loi doit l’exiger.

Mesures de protection de la lumière

En fonction du type de médicament, les mesures pour la protection de la lumière seront différentes.

Dans le cas des médicaments administrés par voie inhalatoire, topique, ophtalmique et otique, des formes liquides et des médicaments à administration parentérale, les mesures de protection de la lumière se classent de la manière suivante :

  • Ne pas protéger de la lumière (NPL) : ce sont les médicaments non photosensibles et les médicaments, ou avec des principes actifs photosensibles, ou sans données de photosensibilité, protégés de la lumière par un conditionnement primaire opaque.
  • Protéger de la lumière (PL) : inclut des médicaments avec des principes actifs photosensibles, dont le conditionnement primaire ne protège pas de la lumière.
  • Protéger de la lumière en raison d’une absence de données de photosensibilité (PL-ND) : ce sont les médicaments qui contiennent des principes actifs au sujet desquels on ne dispose pas de données de photosensibilité et dont le conditionnement primaire ne protège pas de la lumière.

D’un autre côté, en ce qui concerne les formes orales solides, les mesures de protection de la lumière se classent selon :

  • Ne pas protéger de la lumière : semblable aux médicaments antérieurs.
  • Protéger de la lumière à travers un reconditionnement avec des matériaux opaques (PLR) : inclut des médicaments avec des principes actifs photosensibles ou au sujet desquels on ne dispose pas d’informations quant à leur photosensibilité. Par ailleurs, le conditionnement primaire ne protège pas de la lumière.

Différences entre médicaments photosensibles et photosensibilisants

Une chercheuse étudie les médicaments photosensibles.

Les médicaments photosensibles sont ceux qui peuvent se détériorer en entrant en contact avec la lumière, aussi bien naturelle qu’artificielle. Si on ne les conserve pas bien, leurs propriétés physico-chimiques et pharmacologiques peuvent s’altérer. En plus de la perte d’efficacité du médicament, des composés toxiques pour l’organisme peuvent se générer avec la lumière.

Même s’il s’agit d’une erreur habituelle, il est très important de distinguer les médicaments photosensibles des médicaments photosensibilisants. Ces derniers sont ceux qui, une fois combinés avec des rayons UV, forment de nouvelles molécules qui produisent des réactions négatives pour la peau.

Si nous nous exposions au soleil dans des conditions normales, rien ne nous arriverait. Cependant, si nous le faisons après avoir pris un médicament photosensibilisant, de graves problèmes de peau pourraient surgir. Ces types de réactions ne sont pas très connus au sein de la population générale. Il est donc très important que le médecin et le pharmacien informent les patients au sujet du bon usage des médicaments.

Ceci peut vous intéresser : La santé de la peau : mythes et vérités

Conclusion

Il est nécessaire de faire plus d’études sur la photosensibilité des médicaments car, aujourd’hui, nous ne bénéficions que de peu d’informations. Cela complique donc le travail dans les hôpitaux. Par ailleurs, on pourrait empêcher des problèmes de santé liés au bon stockage des médicaments.

Enfin, il faut se rappeler qu’un médicament photosensible n’est pas la même chose qu’un médicament photosensibilisant. Les photosensibles se détériorent avec la lumière et les photosensibilisants sont ceux qui peuvent engendrer des problèmes cutanés en réagissant avec les rayons UV du soleil.

Cela pourrait vous intéresser ...
Conservation des vitamines : tout ce que vous devez savoir
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Conservation des vitamines : tout ce que vous devez savoir

Il est nécessaire de connaître les processus qui peuvent affecter la conservation des vitamines pour éviter des pertes et des carences.