Quelles sont les bactéries de la bouche ?

13 juin 2020
Il existe une grande quantité de bactéries logeant dans la bouche.

 

Les bactéries de la bouche sont très nombreuses. De fait, on calcule qu’il y a près de 100 millions de bactéries pour chaque millimètre de salive. Celles-ci correspondent à plus de 600 espèces de bactéries. En réalité, la cavité buccale réunit toutes les conditions pour qu’une infinité de micro-organismes s’y réfugient.

Malgré tout, nombre de bactéries de la bouche n’ont pas de futur dans l’organisme humain. Une bonne partie d’entre elles sont attaquées par les enzymes de la salive, pendant qu’une autre partie va se loger dans le système digestif, où elles seront détruites en peu de temps.

Cela étant dit, il faut aussi signaler qu’un autre groupe de bactéries de la bouche peut arriver à survivre et termine par se loger dans la cavité buccale. Cela peut générer des problèmes comme les caries ou d’autres maladies. On peut les combattre avec une bonne hygiène orale.

Les bactéries de la bouche

La bouche est composée de nombreuses superficies, et chacune d’entre elles est recouverte par un grand nombre de bactéries. Certaines des bactéries de la bouche influent sur le développement de maladies comme les caries et la parodontite. Les deux sont des facteurs de risque pour développer d’autres pathologies de plus grande gravité, comme le diabète mellitus et les pathologies cardio-vasculaires.

La composition et la concentration des bactéries de la bouche dépend de nombreux facteurs :

  • Disponibilité de nutriments
  • Température
  • Concentration en oxygène
  • Caractéristiques anatomiques
  • Exposition à des facteurs immunologiques

Les bactéries de la bouche font partie de ce que l’on appelle le microbiote buccal. Cette population n’est pas fixe, mais en changement continu.

En général, dans la bouche prédominent les bactéries aérobies et anaérobies, toutes à Gram positif ou Gram négatif. Parmi elles, il faut souligner les genres suivants : Lactobacillus,Actinobacillus, Staphylococcus, ou Streptocoque. Voyons ceci plus en détails.

Avoir une bonne hygiène buccodentaire pour éliminer les bactéries de la bouche

 

Vous allez aimer cet article : Guide sur l’utilisation des bains de bouche 

La salive et les bactéries

Dans la salive prédominent les cocci anaérobie à Gram positif facultatifs, lesquels représentent à peu près 44 % de la population bactérienne. Ils sont suivis par les cocci anaérobie à Gram négatif strict, qui représentent autour de 15 %. Les bacilles anaérobies facultatifs à Gram positif ont un pourcentage similaire.

Des facteurs comme la chute des dents, et des maladies comme la gingivite, l’alvéolite ou la parodontite, peuvent produire des changements dans la composition du microbiote salivaire. Aussi, ont une incidence l’usage du tabac et une hygiène dentaire déficiente.

La muqueuse buccale

Dans la muqueuse buccale prédominent les types de bactéries suivantes : Firmicutes – principalement des genres Streptococcus et Veillonellas ; et protéo-bactéries, surtout la Neisseria, bactéroides – Prevotella et actinobacteria – micrococcineae.

La bonne hygiène de la muqueuse buccale évite la colonisation par le Treponema denticola et le Fusobacterium Nucleatum. Selon quelques études, les bactéries de la muqueuse buccale pourraient être impliquées dans certains types de cancer.

Bactéries sur les dents

Si les dents n’ont pas de caries, il est habituel d’y trouver les bactéries suivantes : Campylobacter, Granulicatella, Kingella, Leptotrichia et Streptococcus – surtout le Streptococcus sanguinis. Ainsi, sont présents, surtout chez les adultes, la Haemophilus parainfluenz, la Gemella haemolysans, la Slackia exigua et les espèces Rothia.

Les dents sont des superficies qui facilitent la formation de biofilms. De tels biofilms changent en fonction de différents facteurs. Certaines bactéries comme le Streptococcus mutans, l’Actinomyces et le Lactobacillus influent sur la formation de caries et sur la parodontite.

Il existe une multitude de bactéries de la bouche

Découvrez-en plus à ce sujet : Qu’est-ce qu’un abcès dentaire et comment faut-il le traiter ? 

Les gencives et les bactéries de la bouche

Dans les gencives aussi peut se former un biofilm, qui a une influence dans la production de maladies comme la gingivite. Si les gencives sont saines, ce sont des micro-organismes comme le Proteobacterias, en particulier le gammaproteobacteriae de genre Acinetobacter, l’Haemophilus et la Moraxella. Quand il y a des problèmes de santé, on trouvera aussi le Streptococcus, Granulicatella et Gemella.

Dans la partie superficielle du biofilm des gencives il y a la Treponema denticola avec la Porphyromona gingivalis et la Tannerella forsythia. Ainsi, il peut y avoir des virus et, à certaines occasions, des micro-organismes comme des champignons. Les maladies buccales modifient les communautés bactériennes.

La langue

Le biofilm qui se forme sur la langue est lui aussi dynamique, et héberge de nombreuses bactéries de la bouche. Approximativement 45 % sont des cocci Gram positif anaérobie, surtout le Streptococcus salivarius, suivi du Streptococcus mitis, streptocoques du groupe milleri et les Streptococcus mucilaginosus.

Aussi, on trouve des cocci anaérobie Gram négatif strict et des bacilles Gram positifs anaérobies. En pourcentage moindre, peuvent se souligner diverses espèces des genres Lactobacillus, Neisseria, Fusobacterium et Haemophilus. Au dos de la langue de personnes avec mauvaise haleine on a trouvé des Fusobacterium nucleatum, des Porphyronona gingivalis et des Tannerella forsythi.

Empêcher les bactéries pathogènes de la bouche

L’hygiène buccale est clé pour empêcher des micro-organismes pathogènes qui affectent notre cavité buccale. De la même manière, la visite fréquente chez le dentiste permet d’identifier des facteurs de risque et des pathologies naissantes qui peuvent s’arrêter avant de créer des dommages définitifs. Si vous avez des doutes, ou si cela fait longtemps que nous n’avez pas fait un check-up de la bouche, faites appel à un spécialiste et consultez-le.

 

  • Cruz Quintana, S. M., Díaz Sjostrom, P., Arias Socarrás, D., & Mazón Baldeón, G. M. (2017). Microbiota de los ecosistemas de la cavidad bucal. Revista Cubana de Estomatología, 54(1), 84-99.
  • Ortega Fernández, Omar. Estudio de la microbiota oral y de las complicaciones respiratorias de la disfagia orofaríngea: fisiopatología, diagnóstico y tratamiento de los factores de riesgo de la disfagia orofaríngea y la neumonía aspirativa en pacientes de edad avanzada. Universitat Autònoma de Barcelona,, 2016.
  • Cruz, Miguel, et al. « Factores de riesgo de cáncer bucal. » Revista Cubana de Estomatología 53.3 (2016): 128-145.