Quelques conseils pour réduire le risque cardiovasculaire

Fumer ou manger des aliments riches en matières grasses font partie des habitudes qui peuvent gravement nuire à la santé cardiovasculaire. Découvrez ici comment prévenir les maladies cardiovasculaires.
Quelques conseils pour réduire le risque cardiovasculaire

Dernière mise à jour : 28 janvier, 2022

Le risque cardiovasculaire est lié à la probabilité de souffrir d’une maladie cardiaque dans un certain laps de temps. Ce risque dépend de différents facteurs, dont certains peuvent être modifiés et d’autres non (âge, sexe et proches). Dans certains cas, les pourcentages de personnes souffrant d’un trouble cardiovasculaire sont réduits grâce à l’adoption de meilleures habitudes.

Des recherches indiquent que les maladies cardiovasculaires sont l’une des principales causes de décès dans le monde. C’est pourquoi nous vous invitons à découvrir quelques conseils pour réduire les risques.

Comment calculer le risque cardiovasculaire ?

Pour savoir quelles sont les chances de subir une attaque de ce type, le médecin analyse différents aspects :

  • Cholestérol
  • Obésité
  • Sédentarité
  • Hypertension
  • Historique familial
  • Consommation d’alcool
  • Tabagisme
  • Alimentation peu saine

À l’heure actuelle, une grande attention est accordée au périmètre abdominal. La limite établie pour les femmes est de 88 cm, et pour les hommes, de 102 cm. Au-dessus de ces valeurs, on commence à considérer que la personne est à risque de souffrir de problèmes cardiovasculaires. En effet, la graisse qui s’accumule dans l’abdomen libère une substance qui obstrue les artères.

Le risque cardiovasculaire varie d’un patient à un autre, il faut donc évaluer les caractéristiques de chaque patient. Par exemple, bien qu’une personne mince est moins susceptible de souffrir d’une maladie cardiovasculaire, elle peut ne pas être exempte d’hypercholestérolémie.

Les femmes sont plus “protégées” de ces problèmes pendant leur période fertile, qui s’étend d’environ 15 à 45 ans. Mais certains critères peuvent changer cela : le tabagisme, le manque d’exercice physique, la malbouffe, entre autres. Lorsque la ménopause arrive, les femmes ont la même prédisposition que les hommes.

Selon les dernières recherches, l’inactivité physique ou la sédentarité et le surpoids sont les facteurs de risque les plus importants. Les deux se complètent et sont étroitement liés l’un à l’autre.

La restauration rapide augmente le risque cardiovasculaire.

Les bonnes habitudes pour réduire le risque cardiovasculaire

Si vous suivez les conseils ci-dessous, vous réduirez le risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire. Découvrez-les sans plus attendre !

Adoptez une alimentation saine

L’alimentation doit être variée et équilibrée. Les fruits, les légumes, le poisson, les légumes, l’huile d’olive, les viandes maigres, les céréales, les noix et les produits laitiers écrémés ne doivent jamais manquer dans votre menu hebdomadaire. Le sucre, le sel, les graisses et l’alcool doivent être consommés avec modération.

Faites 30 minutes d’exercice par jour

Faire une demi-heure d’exercice par jour suffit pour réduire le risque cardiovasculaire. Vous pouvez choisir l’activité qui vous convient le mieux : la danse, la marche, monter les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, nettoyer vigoureusement la maison…

Ne fumez pas

Le tabagisme est associé aux maladies cardiovasculaires. Même si vous fumez peu, le risque augmente.

Maintenez un poids santé

Mesurez votre indice de masse corporelle de temps à autre. Pour cela, divisez votre poids (en kilos) par votre taille (en mètres) et mettez le résultat au carré. Si le résultat est supérieur à 25 kg/m2, vous êtes en surpoids. S’il est supérieur à 30 kg/m2, vous souffrez d’obésité.

Faites attention à la graisse abdominale

Comme nous l’avons déjà dit, la graisse abdominale est la plus dangereux pour le cœur. Mesurez la circonférence abdominale sous le nombril et faites de votre mieux pour la réduire si elle mesure plus de 88 cm – femme – ou 102 centimètres – homme.

Exercices pour éliminer la graisse abdominale et réduire les problèmes cardiovasculaires.

Vérifiez votre pression artérielle

La pression doit toujours être inférieure à 140/90 mmHg. Si vous êtes hypertendu, maintenez-la en dessous de ces chiffres. Si vous êtes diabétique, souffrez d’insuffisance rénale ou avez déjà subi une attaque cardiovasculaire, elle doit être inférieure à 130/90 mmHg.

Vérifiez les taux de cholestérol et de glucose

Il vous suffit pour cela de faire une analyse sanguine. Ces deux taux sont obtenus par le même test (maximum 190 mg/dl pour le cholestérol et 110 mg/dl pour le glucose). Une alimentation saine et l’exercice physique permettent de réduire ces deux taux.

Vérifiez vos antécédents médicaux familiaux

Ayez en tête votre historique médical familial. Le fond peut être d’une grande aide pour modifier certaines habitudes de vie. Agir à temps est essentiel pour prévenir ou réduire les risques.

Allez chez le docteur

Faites un bilan de santé général une fois par an pour mieux contrôler et tenir à distance tous les facteurs de risque. C’est peut-être un peu lourd, mais c’est nécessaire. Une prise de sang, un électrocardiogramme et une consultation avec un nutritionniste ne font jamais de mal. C’est pour votre propre santé.

Apprenez à contrôler le stress

Un stress émotionnel accru peut être dangereux pour votre cœur. Pour réduire ou contrôler le niveau de stress, vous pouvez réaliser diverses activités relaxantes, comme le yoga ou la méditation.

This might interest you...
Ils découvrent comment régénérer le cœur après une crise cardiaque
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Ils découvrent comment régénérer le cœur après une crise cardiaque

Une étude récente a révélé qu'il existe un moyen de régénérer le cœur après subi une crise cardiaque. Nous vous en disons plus ici.



  • Ottawa Cardiovascular Centre. (2010). Eating plan for high cholesterol (hyperlipidemia). Health (San Francisco).
    https://www.mendeley.com/catalogue/eating-plan-high-cholesterol-hyperlipidemia/

  • Rimer, S. (2011). Happiness and health. Harvard Public Health Reviewer, Winter 2011
    hsph.harvard.edu/news/magazine/happiness-stress-heart-disease/
  • Young, D. R, Hivert, M. F, Alhassan, S., Camhi, S. M., Ferguson, J. F., Katzmarzyk, P. T., … Yong, C. M. (2016, August 15). Sedentary Behavior and Cardiovascular Morbidity and Mortality: A Science Advisory From the American Heart Association. Circulation. Retrieved from
    ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27528691
  • How does smoking affect the heart and blood vessels? (2016, June 22)
    nhlbi.nih.gov/health/health-topics/topics/smo
  • Haider, T., Sharma, M., & Branscum, P. (2016, January 19). Yoga as an Alternative and Complimentary Therapy for Cardiovascular Disease: A Systematic Review. Journal of Evidence-Based Complementary & Alternative Medicine. Retrieved from
    ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26787730
  • Dietary saturated fat and cardiovascular health: A review of the evidence. (2011, July). Nutrition Insight, 44. Retrieved from
    cnpp.usda.gov/sites/default/files/nutrition_insights_uploads/Insight44.pdf