Qu’est-ce que Bryonia alba et quels sont ses usages ?

5 avril 2021
Bryonia alba est un médicament homéopathique qui s'utilise pour combattre des troubles inflammatoires et digestifs. On lui attribue aussi d'autres bénéfices, que nous allons vous détailler dans cet espace.

Bryonia alba est devenue un célèbre remède homéopathique qui se réalise à partir des racines de la plante du même nom, originaire du centre, du sud et de l’est de l’Europe.

Elle appartient à la famille des Cucurbitaceae, caractérisées par leur forme de plantes grimpantes en vrille. On peut la reconnaître par ses feuilles en forme pentagonale avec des pointes affilées, ses fleurs de couleur blanc verdâtre et ses baies charnues noires.

Même si les fruits de Bryonia alba sont toxiques, la médecine traditionnelle se sert de ses racines à des fins thérapeutiques. Quels sont ses principaux usages ? Nous allons vous les détailler dans cet espace et vous révéler quels sont ses possibles effets secondaires.

Quels bénéfices lui attribue-t-on ?

Les principes actifs de la « Bryone blanche », comme on l’appelle également, lui confèrent différentes propriétés médicinales. Étudions-les en détail et voyons de quelle façon ils peuvent améliorer la santé.

Constipation et rétention de liquides

Bryonia alba se considère comme un émétique, c’est-à-dire un remède capable de provoquer le vomissement. Elle peut aussi agir comme diurétique, ce qui stimule l’élimination d’eau et d’électrolytes à travers l’urine.

En général, malgré le manque d’évidences, la littérature populaire expose qu’elle aide pour les problèmes suivants :

  • Constipation.
  • Maux d’estomac.
  • Rétention de liquides.
Une gastrite chez une femme.

Des données anecdotiques suggèrent que cette plante contribue au soulagement de problèmes digestifs comme la constipation.

Inflammation

Beaucoup de personnes utilisent Bryonia albapour ses possibles effets anti-inflammatoires. On s’en sert généralement pour réduire la douleur des articulations et, d’ailleurs, il s’agit d’un ingrédient commun dans les médicaments pour la polyarthrite rhumatoïde et les maux de tête.

Son mécanisme d’action consiste à dilater les vaisseaux sanguins, dont la contraction est liée à la migraine et à plusieurs troubles. Néanmoins, les évidences scientifiques qui abordent ces propriétés ne sont pas du tout concluantes.

Un essai clinique publié dans British Journal of Clinical Pharmacology a exposé que l’utilisation d’un extrait de Bryonia albaet d’arnica n’avait eu aucun effet sur l’inflammation et le saignement qui peuvent se présenter après une chirurgie cardiaque.

Lisez aussi : Découvrez les meilleurs remèdes naturels pour traiter les inflammations

Activité anticancérigène

Les composés actifs qui forment la Bryone blanche ont été étudiés en tant que co-adjuvants contre le cancer. Une étude publiée dans Journal of Natural Products a déterminé que les extraits de racine de Bryonia alba ont un potentiel antitumoral. Grâce à cela, ils diminuent le risque de tumeurs mais semblent aussi inhiber l’expansion de ces cellules.

Entre-temps, une étude in vitro publiée dans Avicenna Journal of Phytomedicine a découvert que cette plante avait des effets cytotoxiques, c’est-à-dire qu’elle empêchait la division et la croissance de cellules, comme les cellules cancéreuses.

Dans ce cas, les recherches indiquent que ces propriétés sont efficaces contre le carcinome à cellules squameuses de la tête et du cou, ainsi que l’adénocarcinome du col de l’utérus. Néanmoins, il est nécessaire d’effectuer des études sur des humains pour appuyer cette théorie de façon clinique.

Autres bénéfices de Bryonia alba

Bryonia alba se considère comme un remède homéopathique. Par conséquent, la culture populaire lui attribue de nombreux autres bénéfices. Les voici :

  • Soulagement de la grippe et de ses symptômes.
  • Diminution des oreillons.
  • Diminution de la trachéite, la pneumonie et la bronchite.
  • Contrôle du syndrome de l’œil sec.
  • Soulagement de la sensation de vertige.

Effets secondaires et contre-indications de Bryonia alba

La première chose que vous devez savoir sur cette plante est que vous ne devez pas consommer ses baies. Ces dernières ont des niveaux de toxicité élevés, capables de provoquer des maladies chroniques et même la mort.

Les autres parties de cette plante peuvent aussi être toxiques mais n’ont pas de conséquences mortelles. Quelle que soit la dose que vous prenez, vous pourrez ressentir des symptômes comme :

  • Nausées.
  • Vomissements.
  • Vertige.
  • Fatigue.
  • Difficultés à respirer.
  • Diarrhée.
  • Miction excessive.

Étant donné le manque d’évidences scientifiques sur ses effets chez les femmes enceintes et allaitantes, on doit restreindre son ingestion jusqu’à avoir l’approbation d’un spécialiste.

Doses et indications de Bryonia alba

L’homéopathie admet différentes doses qui dépendent de l’affection que l’on veut traiter.

  • En cas de fièvre accompagnée de sueurs, de soif intense et de douleur musculaire, on recommande de consommer 5 granules de Bryonia alba avec une dilution de 9 CH toutes les 4 heures.
  • Dans le cas de l’arthrite, la dose établie est de 5 granules avec une dilution de 5 CH, répartis en deux prises par jour pendant 10 jours. Néanmoins, si on souffre de synovite aiguë, la dose doit être administrée toutes les 2 heures.
  • Par ailleurs, pour le syndrome de l’œil sec, on suggère la prise de Bryonia alba avec une dilution de 5 CH, six fois par jour pendant trois mois.

Attention : les doses peuvent varier selon le fabricant du complément. Par conséquent, on doit bien vérifier les informations sur l’étiquette. En outre, en cas de doutes, il faut demander au médecin homéopathe ou à l’herboriste. On ne doit pas prendre Bryonia alba en même temps que d’autres traitements médicaux à cause du risque d’interactions.

Les compléments de bryonia alba.

Les doses et indications des remèdes à base de Bryonia alba peuvent varier selon le fabricant.

Que retenir au sujet de Bryonia alba ?

Bryonia alba est un médicament homéopathique qui s’élabore avec les racines de la plante du même nom. Cette plante grimpante originaire du continent européen se démarque par ses feuilles pentagonales aux pointes affilées, ses fleurs de couleur blanc verdâtre et ses baies noires toxiques.

En ce qui concerne ses propriétés médicinales, on dit qu’elle a un effet anti-inflammatoire et une activité antitumorale. Par ailleurs, elle semble utile dans le traitement de la constipation, des oreillons, de la grippe, de l’arthrite et du syndrome de l’œil sec.

Malgré tout, son usage doit toujours se faire sous surveillance en raison de ses hauts niveaux de toxicité. Les baies peuvent être mortelles et consommer d’autres parties de cette plante sous leurs différentes présentations, même si c’est dans de faibles quantités, peut déclencher une série d’effets indésirables.

  • Cornu, C., Joseph, P., Gaillard, S., Bauer, C., Vedrinne, C., Bissery, A., Melot, G., Bossard, N., Belon, P., & Lehot, J. J. (2010). No effect of a homoeopathic combination of Arnica montana and Bryonia alba on bleeding, inflammation, and ischaemia after aortic valve surgery. British journal of clinical pharmacology, 69(2), 136–142. https://doi.org/10.1111/j.1365-2125.2009.03574.x
  • Ukiya, M., Akihisa, T., Yasukawa, K., Tokuda, H., Toriumi, M., Koike, K., Kimura, Y., Nikaido, T., Aoi, W., Nishino, H., & Takido, M. (2002). Anti-inflammatory and anti-tumor-promoting effects of cucurbitane glycosides from the roots of Bryonia dioica. Journal of natural products, 65(2), 179–183. https://doi.org/10.1021/np010423u
  • Pourgonabadi, S., Amiri, M. S., & Mousavi, S. H. (2017). Cytotoxic and apoptogenic effects of Bryonia aspera root extract against Hela and HN-5 cancer cell lines. Avicenna journal of phytomedicine, 7(1), 66–72.