Qu'est-ce que l'insatisfaction chronique et comment la gérer ?

L'insatisfaction chronique peut devenir un obstacle au bien-être émotionnel. À quoi est-elle due ? Quels sont les risques ?
Qu'est-ce que l'insatisfaction chronique et comment la gérer ?

Dernière mise à jour : 25 octobre, 2021

Pour comprendre ce qu’est l’insatisfaction chronique, il est nécessaire d’être conscient des caractéristiques de la personnalité qui en est à l’origine. La mauvaise gestion des attentes et une pensée rigide amènent les personnes à être insatisfaites de leurs accomplissements.

Lorsque nous ne sommes pas en mesure de ressentir de la satisfaction face aux choses que nous accomplissons, notre estime de soi en souffre. L’auto-exigence n’est en aucun cas positive. Il est important de se rappeler que tout excès est nocif.

Généralement, l’environnement et les styles parentaux sont liés à ce comportement. Heureusement, il existe plusieurs ressources qui peuvent nous aident à le surmonter. Découvrez ci-après plus en détail ce qu’est l’insatisfaction chronique et comment la surmonter.

Qu’est-ce que l’insatisfaction chronique ?

Pour répondre à cette question, prenons un exemple. Imaginez une personne qui a une vie paisible : elle a des amis, un travail stable où elle est valorisée et jouit qui plus est d’une bonne santé. Pourtant, elle est incapable de se concentrer sur ces bonnes choses : elle est constamment insatisfaite.

L’insatisfaction devient chronique lorsque nous sommes incapables de valoriser les choses positives que nous avons parce que nous sommes trop occupés à penser à ce qui nous manque. Apparaissent alors des distorsions cognitives et catastrophiques.

Bien entendu, vouloir améliorer les aspects dont nous sommes insatisfaits n’est pas une mauvaise chose. Cependant, nous devons veiller à ce que ces aspirations ne nuisent pas à la santé mentale. Rechercher la perfection revient à vivre dans la frustration.

Qu'est-ce que l'insatisfaction chronique ?
L’insatisfaction chronique empêche une personne de voir les bonnes choses qui se passent autour d’elle. Elle se concentre sur les événements négatifs qui lui arrivent.


Comment apparaît l’insatisfaction chronique ?

La non-conformité est quelque chose que nous apprenons tous dès les premiers stades du développement. Les styles parentaux influencent la formation de la personnalité. Ceux qui ont grandi dans des environnements dysfonctionnels sont plus susceptibles de mener une vie d’adulte malheureuse.

Lorsque les parents se montrent très exigeants, les enfants grandissent avec des insécurités. Il n’est pas possible de développer une bonne estime de soi lorsqu’il y a une pression constante. Les enfants grandissent alors en pensant qu’ils ne sont pas assez bons, d’où l’apparition d’une névrose à l’âge adulte.

Rechercher constamment la perfection signifie être soumis à une usure émotionnelle et physique. En effet, c’est épuisant de faire en sorte que tout soit optimal. Pour les insatisfaits, aucune activité n’est simple ; ils sont capables de passer des heures à ranger un simple placard.

Les avantages de l’insatisfaction

Se sentir insatisfait de quelque chose parce que nous pensons pouvoir faire mieux n’est pas un problème. Il est même positif de reconnaître que nous pouvons nous améliorer dans certains aspects. En ce sens, l’insatisfaction peut nous responsabiliser : tant que nous ne fixons pas d’attentes irréalistes, nous pouvons devenir notre meilleure version.

Parmi les avantages spécifiques du sentiment d’insatisfaction, figure la recherche de nouvelles connaissances et de défis contrôlés. En effet, pour s’améliorer en quoi que ce soit, il faut sortir de sa zone de confort. Sans aucun doute, c’est une étape essentielle pour le développement personnel et pour cultiver l’estime de soi.

Les risques de l’insatisfaction chronique

L’insatisfaction fréquente génère un inconfort intense dans la vie. Dans les cas les plus extrêmes, les personnes souffrent d’états dépressifs. Les autres risques de la recherche de la perfection sont les suivants :

  • Faible tolérance à la frustration. Ne pas être capable de tolérer la moindre erreur est l’un des risques les plus caractéristiques de l’insatisfaction chronique. La moindre petite erreur produit un inconfort disproportionné.
  • Relations interpersonnelles problématiques. Les personnes qui fréquent une personne qui souffre d’insatisfaction chronique sont mal à l’aise avec son comportement de non-conformité. Certains amis finissent alors par s’éloigner.

Comment arrêter de se sentir insatisfait ?

Il est possible d’apprendre à apprécier nos accomplissements. À mesure que l’estime de soi s’améliore, le niveau d’exigence personnelle s’ajuste. Voyons ci-après quelques conseils à suivre pour surmonter l’insatisfaction chronique.

1. Se fixer des objectifs réalistes

Des objectifs réalistes nous aident à atteindre nos objectifs. C’est-à-dire que lorsque nous voulons atteindre un objectif, l’idéal est de nous assurer que nous pouvons le faire. Nous devons évaluer objectivement nos possibilités et tenir compte des ressources dont nous disposons.

2. S’accepter tel que l’on est

Toutes les personnes sont différentes les unes des autres. Naturellement, certains seront meilleurs que d’autres dans certaines domaines. L’idéal est de savoir accepter nos forces et nos faiblesses. Accepter ne veut pas dire se conformer, mais comprendre que certaines choses nous coûtent plus cher que d’autres et que nous devons être justes envers nous-mêmes.



3. Se procurer un locus de contrôle interne

Le locus de contrôle est le degré de contrôle que nous avons sur nos actions. Lorsque ce locus est externe, nous nions la responsabilité de ce qui nous arrive. Par exemple : une personne en retard cherche des excuses pour ne pas assumer le fait qu’elle est en retard.

À l’inverse, un locus de contrôle interne nous amène à prendre en charge les conséquences de nos actions. Sachant que nous pouvons influencer les événements, il est plus satisfaisant de faire les choses correctement : nous savons que les efforts produisent des résultats, et ces résultats procurent une satisfaction.

Comment arrêter de se sentir insatisfait ?
Pour arrêter de se sentir insatisfait, il est nécessaire de cultiver l’estime de soi. Une bonne estime de soi permet la reconnaissance des vertus et un rôle plus actif dans chaque situation.

La prévention

Comme nous l’avons vu, l’insatisfaction fait naturellement partie de la vie et ne peut être évitée. Pourtant, nous pouvons l’empêcher de devenir chronique. La prévention repose sur l’évitement des polarités. Tout n’est pas complètement négatif : nous pouvons apprendre énormément de nos erreurs. 

La pensée irrationnelle que nous ne sommes jamais assez bons peut être combattue. Pour ce faire, il est essentiel de changer l’idée préconçue que l’on se fait des erreurs. L’idéal est de pouvoir ressentir de la satisfaction face à nos apprentissages et à notre parcours.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les signes d’insatisfaction dans une relation
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les signes d’insatisfaction dans une relation

Découvrez quels sont les signes d'insatisfaction dans une relation pour que vous les identifiiez et que vous travailliez à les améliorer et à les é...



  • Londoño, N. A., Vargas, C. Á., Bustamante, P. L., & Gómez, S. P. (2005). Distorsiones cognitivas asociadas al trastorno de ansiedad generalizada. Informes psicológicos7, 123-136.
  • Veenhoven, R. (1994). El estudio de la satisfacción con la vida. Intervención psicosocial3, 87-116.
  • Heinström, J. (2010). Locus of control. In From Fear to Flow (pp. 133–138). Elsevier. https://doi.org/10.1016/b978-1-84334-513-8.50011-x