Qu'est-ce que la nutrition orthomoléculaire ?

La nutrition orthomoléculaire a autant de partisans que d'opposants. Certains secteurs de la médecine l'ont qualifiée de frauduleuse et de non scientifique. Cependant, ses thérapeutes défendent sa validité, car elle s'appuie sur les principes fondamentaux de la santé universelle.
Qu'est-ce que la nutrition orthomoléculaire ?

Dernière mise à jour : 13 octobre, 2021

Pour comprendre clairement et facilement en quoi consiste la nutrition orthomoléculaire, nous pouvons la définir comme une thérapie basée sur l’apport de nutriments à l’organisme dans le but de pallier les carences générées par une maladie.

Ces suppléments nutritionnels doivent être obtenus à partir de sources naturelles. Selon l’AENTOC (Association espagnole de nutrition orthomoléculaire), la nutrition orthomoléculaire vise à “favoriser l’absence de maladie du patient afin de l’aider à vivre en bonne santé”.

Un peu d’histoire…

La nutrition orthomoléculaire n’est pas une thérapie nouvelle. Linus Pauling, qui a reçu le Prix Nobel de Chimie en 1954, a été la première personne à définir le terme orthomoléculaire.

La Doctoresse Catherine Kousmine a également utilisé la supplémentation nutritionnelle pour traiter des maladies telles que la sclérose en plaques, la polyarthrite ou certains types de cancer. Actuellement, la Fondation Kousmine se consacre à la formation et au perfectionnement de la méthode développée par cette doctoresse.

Jean Seignalet, qui a traité un grand nombre de patients en France, est l’un de ses disciples. Son livre “L’alimentation ou la troisième médecine” est sorti dans plusieurs éditions et plusieurs langues.

Quelle est l’action de la nutrition orthomoléculaire ?

Selon les fondements de cette discipline, les maladies sont le résultat d’un déséquilibre biochimique de l’organisme qui affecte nos cellules. En fournissant aux cellules les micronutriments adéquats, on obtient un équilibre optimal et un meilleur fonctionnement.

La nutrition orthomoléculaire parvient à traiter des maladies déjà existantes, comme nous l’avons vu. Mais elle peut également améliorer des maux non spécifiques, tels que les migraines, un manque d’énergie ainsi que des problèmes digestifs.

Les micronutriments nécessaires pour nos cellules sont les suivants :

  • Vitamines, comme celles du groupe B, la vitamine C ou E
  • Minéraux tels que le calcium, le magnésium ou le potassium
  • Oligoéléments nécessaires en très petites quantités:, comme le lithium, le cuivre ou le manganèse
  • Acides aminés parmi lesquels nous pouvons mentionner la L-glutamine, la L-arginine ou la L-carnitine
  • Acides gras essentiels, par exemple les oméga-3 et 6.
Assortiment d'aliments de la cuisine méditerranéenne.
La nutrition orthomoléculaire est basée sur l’ingestion d’éléments naturels pour combler les déficits causés par les maladies.

En quoi consiste le traitement de nutrition orthomoléculaire ?

Le traitement à base de nutrition orthomoléculaire est toujours personnalisé et individuel. Un médecin ou un thérapeute spécialisé est chargé d’évaluer l’état nutritionnel du patient.

A partir des analyses, il est possible de déterminer où se situe le déséquilibre biochimique, quelles sont les carences nutritionnelles et ce qui doit être corrigé. En général, le recours à une supplémentation nutritionnelle est nécessaire.

Le premier outil thérapeutique est l’alimentation. Il s’agit d’un régimes conçu pour fournir une nutrition optimale aux cellules. Ce type d’alimentation se base généralement sur la consommation de protéines de qualité, de graisses insaturées et de glucides complexes.

Par ailleurs, on évite les sucres ajoutés, les produits laitiers et les graisses saturées. Il est également souvent recommandé d’adopter un mode de vie sain, à savoir faire du sport, se reposer correctement, éviter le stress et compléter le traitement avec d’autres thérapies alternatives si nécessaires.

Existe-t-il un soutien médical à l’égard de la nutrition orthomoléculaire ?

Comme souvent, lorsque l’on parle de régimes et de thérapies, il y a des défenseurs et des opposants. Quelle est donc leur position au sujet de la nutrition orthomoléculaire ?

Ce que disent les opposants

Les opposants de la nutrition orthomoléculaire ne la considèrent pas comme suffisamment fiable, notamment parce qu’elle ne repose pas sur des études scientifiques avérées. D’autre part, l’utilisation de vitamines, de minéraux et d’autres nutriments à haute dose est aussi remise en question.

Ces micronutriments sont parfois prescrits à des doses bien supérieures à celles officiellement recommandées par des organisations telles que les organisations AESA (Agence Européenne de Sécurité Alimentaire) ou Institute of Medecine américain. Selon ces organisations, des doses si élevées peuvent occasionner des effets indésirables à court et long terme.

Certains organismes et voix du secteur médical et nutritionnel – comme l’Académie royale de médecine espagnole, l’Association espagnole des diététiciens et nutritionnistes ou la Société américaine du cancer – affirment que son efficacité n’est pas démontrée et la qualifient de “parascientifique, trompeuse et potentiellement dangereuse”.

Nutritionniste avec une assiette.
C’est un professionnel de santé qui doit déterminer les besoins en nutrition orthomoléculaire et élaborer le programme thérapeutique.

Quelle est l’opinion de ses défenseurs ?

Pour les partisans de cette discipline, la supplémentation nutritionnelle comme outil thérapeutique est une réalité. La médecine conventionnelle a elle-même recours à des traitements combinés.

Selon les professionnels qui se consacrent à la médecine orthomoléculaire, il existe des preuves et des pratiques médicales qui soutiennent les résultats positifs dans le traitement de la schizophrénie, de la dépression, des troubles de l’anxiété ainsi que du déficit de l’attention et de l’hyperactivité. La nutrition orthomoléculaire a accompagné des traitements conventionnels avec de bons résultats.

La nutrition orthomoléculaire suscite de l’intérêt

La nutrition orthomoléculaire vise à atteindre l’équilibre biochimique de l’organisme, et ce, pour que tous les systèmes du corps fonctionnement correctement. Bien que certains professionnels de la médecine et de la nutrition la décrivent comme une pseudoscience, elle gagne du terrain en tant qu’outil pour soigner et prévenir des maladies.

Cela pourrait vous intéresser ...
Alimentation et recommandations pour la spondylarthrite ankylosante
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Alimentation et recommandations pour la spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante se caractérise par le développement d'une inflammation et d'un gonflement entre les vertèbres.



  • AENTOC (Asociación Española de Nutricionistas y Terapeutas Ortomoleculares Cualificados). Principios de los Nutricionistas Ortomoleculares.
  • Basulto J, et al. Nutrición Ortomolecular”. Postura del GREP‐AEDN (Grupo de Revisión, Estudio y Posicionamiento de la Asociación Española de Dietistas‐Nutricionistas). Febrero 2012.
  • Janson M. Orthomolecular medicine: the therapeutic use of dietary supplements for anti-aging. Clinical interventions in aging. Setiembre 2006. 1(3):261-265.
  • Maheswari S, et al. Zinc adjunct therapy reduces case fatality in severe childhood pneumonia: a randomized double blind placebo-controlled trial. BMC Medicine. Febrero 2012. 10(14).
  • Zell M, Grundmann O. An orthomolecular approach to the prevention and treatment of psychiatric disorders. Advances in mind body medicine. 2012. 26(2):14-28.