Quelle est la fonction du zinc dans le corps ?

29 septembre 2020
Le zinc est un minéral indispensable pour différents processus métaboliques, mais connaissez-vous ses fonctions ? Nous allons vous les détailler dans cet article.

Savez-vous quelle est la fonction du zinc dans le corps ? Ce minéral est essentiel et extrêmement important pour l’organisme : il faut donc l’inclure en quantités adéquates dans l’alimentation.

Étant donné que ce nutriment joue un rôle spécifique dans plus de 300 enzymes, il participe à toutes les réactions biochimiques du corps humain. Ainsi, les valeurs du zinc ont un effet direct sur la croissance, le développement, le comportement neurologique et le système immunitaire.

Quelle est la fonction du zinc ?

Le zinc, tout comme le cuivre et le sélénium, intervient dans des processus nécessaires au développement de la vie. En fait, cet élément est présent dans tous les organes, tissus, fluides et sécrétions du corps humain.

Il a des fonctions catalytiques, en augmentant la vitesse des réactions chimiques. De la même façon, il joue des rôles structurels et régulateurs. Selon l’étude Le zinc : oligo-élément essentiel, il agit au niveau de la fonction cérébrale, où il exerce un effet modulateur dans la communication neuronale.

Il maintient aussi l’intégrité de la membrane cellulaire et l’équilibre des tissus. Dans l’os, en particulier, il est l’un des constituants de la matrice osseuse, aidant ainsi à la formation de nouveaux ostéoblastes. 

Le zinc a des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et évite les dommages cellulaires. Il s’agit d’un agent régulateur dans différents médiateurs de l’immunité car il intervient dans l’activation, la croissance et le fonctionnement des cellules immunitaires. Tout cela explique pourquoi il favorise la cicatrisation des blessures.

Dans l’appareil cardiovasculaire, il régule la pression sanguine. Il agit sur la fonction cardio-respiratoire et sur la promotion de force chez les personnes en bonne santé et les athlètes. Dans ces cas, la supplémentation en zinc a aussi des effets positifs pour l’entraînement.

Par ailleurs, le zinc est indispensable pour faire fonctionner le sens du goût, ce qui stimule l’appétit. Dans la récupération des patients qui souffrent d’anorexie nerveuse, la supplémentation en zinc favorise le gain de poids et améliore les symptômes d’anxiété et de dépression.

Les aliments avec du zinc.

Les fonctions du zinc dans le corps sont variées : elles vont de la régulation du goût au maintien de la pression artérielle.

Voir aussi : Actions et fonctions des protéines dans le corps

De quelle quantité de zinc a-t-on besoin ?

En général, 83 % du zinc que nous avons dans notre corps se trouve dans les cellules qui constituent les muscles et les os. Étant donné qu’il n’existe pas d’endroit spécifique qui fonctionne en tant que réserve de ce nutriment, il n’y a pas moyen de compenser les déficiences diététiques.

Selon diverses études, la quantité quotidienne nécessaire dépend de l’âge. Dans le cas d’un adulte, cette valeur se situe entre 8 et 11 milligrammes par jour pour les femmes et pour les hommes, respectivement. Par ailleurs, il y a des étapes comme la grossesse et l’allaitement où les besoins augmentent jusqu’à 13 milligrammes quotidiens.

En outre, les nourrissons nourris au biberon présentent des besoins plus élevés à cause de la plus faible biodisponibilité de ce minéral dans les formules lactées infantiles.

Quelles sont les sources diététiques ?

Heureusement, ce nutriment est très largement réparti dans différents aliments mais, comme cela se produit avec d’autres éléments, son contenu est variable. Ainsi, les principales sources diététiques sont les suivantes :

  • Produits d’origine marine, et surtout les fruits de mer (huîtres et crustacés).
  • Viandes, en particulier les organes et les muscles de bovins, porcins, volailles et poissons.
  • Dérivés laitiers et œufs.
  • Aliments d’origine végétale, comme les céréales complètes, les légumineuses, les noix et les graines.

Ce minéral est uni aux protéines et aux acides nucléiques : sa biodisponibilité va donc être conditionnée à ces derniers. Ainsi, le zinc qui vient des végétaux s’absorbe moins à cause de la présence d’acide phytique, une substance qui forme des complexes insolubles compliquant son absorption intestinale.

Découvrez-en plus : 7 aliments riches en zinc et leurs bienfaits

Que se passe-t-il si l’on ne consomme pas suffisamment de zinc ?

Puisqu’il s’agit d’un nutriment présent dans différentes sources diététiques, sa carence est rare. Cependant, cela ne veut pas dire que ceci ne peut pas se produire. Selon des données extraites du National Institute of Health, son déficit provoque des altérations au niveau de toutes les actions dans lesquelles il intervient. Il peut avoir des répercussions telles que :

  • Diminution du rythme de croissance des bébés et enfants.
  • Retard dans le développement sexuel chez les adolescents et impuissance chez les hommes.
  • Perte de cheveux, lésions sur les yeux et la peau.
  • Perte de l’appétit, diarrhée et diminution du poids corporel.
  • Réduction du sens du goût et des niveaux de concentration.
  • Dépression de la fonction immunitaire.
Les aliments contenant du zinc.

Le zinc s’obtient à partir des aliments et son déficit, même rare, entraîne des troubles de différentes natures.

La fonction du zinc : que devons-nous garder à l’esprit ?

Ce minéral a des actions diverses dans l’organisme et son apport doit donc être adéquat à toutes les étapes de la vie. Pour vous assurer que vous respectez bien la recommandation quotidienne, il est conseillé de consulter un professionnel de la nutrition qui vous donnera de précieux conseils à ce sujet.

Que ce soit le sens du goût ou l’activité du système immunitaire, l’éventail des processus qui dépendent des niveaux du zinc est large. Une alimentation variée devrait être suffisante pour combler ces besoins.

 

  • López de Romaña, D., Castillo, C., & Diazgranados, D. (2010). El zinc en la salud humana-1. Revista chilena de nutrición37(2), 234-239.
  • Rubio, C., González Weller, D., Martín-Izquierdo, R. E., Revert, C., Rodríguez, I., & Hardisson, A. (2007). El zinc: oligoelemento esencial. Nutrición Hospitalaria22(1), 101-107.
  • Datos sobre el zinc. National Institute of Heatlh. Disponible en https://ods.od.nih.gov/pdf/factsheets/Zinc-DatosEnEspanol.pdf
  • Torres Acosta, R., & Bahr Valcarcel, P. (2004). El zinc: la chispa de la vida. Revista cubana de pediatría76(4), 0-0.
  • de Burguera, Oscar Alarcón Marcela, et al. “Valoración de niveles séricos y óseos de calcio, cobre, estroncio, hierro, magnesio y zinc en pacientes con osteoporosis.” Vitae: Academia Biomédica Digital 23 (2005): 5.
  • Llavero-Valero, M., and M. Currás Freixes. “Protocolo diagnóstico y terapéutico de las alteraciones del magnesio y el zinc.” Medicine-Programa de Formación Médica Continuada Acreditado 13.14 (2020): 816-818.
  • Jiménez, Rafael, Mayder Martínez, and Ronoel Peñalver. “Efecto del zinc sobre el crecimiento y desarrollo del niño con bajo peso al nacer.” Colomb Med 38.1 (2007): 6-13.
  • King, Janet C., David M. Shames, and Leslie R. Woodhouse. “Zinc homeostasis in humans.” The Journal of nutrition 130.5 (2000): 1360S-1366S.