Pourquoi le zinc est-il si important dans l’alimentation ?

16 juillet 2020
L'importance du zinc dans la santé humaine a été décrite pour la première fois dans les années 1960 avec la publication d'études soulignant l'éventuelle relation entre la carence en zinc et le nanisme nutritionnel chez les adolescents.

Dans le cadre d’une alimentation saine, on oublie souvent l’importance des minéraux, tels que le zinc, par exemple. Nous ne lui accordons pas l’importance qu’il devrait avoir.

En effet, un manque de minéraux peut entraîner des problèmes de santé si la situation se prolonge et n’est pas traitée. Même s’il existe de multiples minéraux essentiels pour jouir d’une bonne santé, nous nous concentrons aujourd’hui sur le zinc et l’importance d’augmenter son ingestion.

Qu’est-ce que le zinc ?

La formule chimique du zinc

Comme nous le savons déjà, le zinc est un minéral. Il s’agit d’un oligo-élément. Autrement dit, une substance dont de petites quantités sont nécessaires pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Ce minéral se trouve dans toutes les cellules du corps et est indispensable pour la régénération des tissus cellulaires ainsi que pour la synthèse de l’ADN, parmi d’autres fonctions.

Le zinc est également utile pour les sens de l’odorat et du goût. Pendant la grossesse, l’allaitement et l’enfance, le corps a besoin de cet oligo-élément pour se développer correctement.

D’autre part, le zinc :

  • Augmente l’effet de l’insuline, une hormone produite par le pancréas qui est responsable de réguler la quantité de glucose dans le sang
  • Intervient dans la synthèse des hormones comme la testostérone
  • Contribue à préserver la santé de la peau, des cheveux et des ongles
  • Renforce les défenses du système immunitaire : ainsi, de nombreux traitements contre le rhume ou la grippe utilisent des suppléments de zinc

En plus de toutes ces fonctions essentielles remplies par le zinc dans l’organisme, la chercheuse Janet King et son équipe ont progressé dans ce domaine. Ils ont démontré, à travers une étude, que les bienfaits de l’augmentation du zinc dans l’alimentation étaient beaucoup plus puissants que ce que l’on pensait.

Problèmes de santé liés à une carence en zinc

Quels problèmes provoque une carence en zinc ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), dans son rapport sur la santé de 2002 basé sur les données de disponibilité alimentaire par régions, estime que la carence en zinc touche environ un tiers de la population mondiale.

Par ailleurs, l’importance de ce minéral pour la santé humaine a été décrite pour la première fois dans les années 1960, avec la publication d’études soulevant l’éventuelle relation entre un manque de zinc et le nanisme nutritionnel chez les adolescents.

Actuellement, les manifestations cliniques d’une carence en zinc comprennent :

  • Petite taille
  • Hypogonadisme et infertilité chez les hommes
  • Troubles de la peau tels que la dermatite pustuleuse
  • Alopécie
  • Mauvaise cicatrisation
  • Détérioration des fonctions cognitives
  • Diarrhées
  • Déficience de l’immunité cellulaire entraînant des infections fréquentes
  • Autres

Toutes ces manifestations d’une carence nutritionnelle se produisent différemment chez les personnes affectées, et selon l’intensité de la carence.

On estime que la carence en zinc est associée à 16% des infections des voies respiratoires supérieures et à 10% des épisodes de maladies diarrhéiques à l’échelle mondiale.

Lisez également : 7 aliments riches en zinc et leurs bienfaits

Principales sources alimentaires de zinc : quelques aliments conseillés

Nous évoquerons dans la suite de cet article une série d’aliments qui fournissent les quantités nécessaires de zinc afin de prévenir les complications mentionnées auparavant. Toutefois, sachez qu’il est fortement déconseillé de prendre des compléments de ce minéral si le médecin ne l’a pas recommandé.

En effet, un excès de ce minéral peut déclencher, de même que dans le cas d’une carence, des problèmes de santé tels que l’hypotension, des convulsions ou des douleurs dans les articulations.

Les huîtres

Comme les fruits de mer en général, les huîtres sont un aliment très riche en zinc. En effet, une portion de 100 grammes apporte jusqu’à 182 milligrammes de cet oligo-élément. Par ailleurs, les huîtres fournissent également des quantités importantes de fer et d’autres nutriments nécessaires à l’organisme. Comme par exemple les acides gras oméga-3 ou les vitamines.

Le chocolat noir

Le cacao est riche non seulement en antioxydants et en magnésium, mais également en zinc. Bien évidemment, le chocolat noir possède aussi une teneur élevée en graisses ainsi qu’une quantité de calories élevée. Mais, 30 grammes de chocolat noir permettent aussi de fournir 3 milligrammes de ce minéral.

Découvrez davantage : Le chocolat noir et ses dix meilleurs bienfaits

Viandes rouges

Au sein des viandes rouges, le bœuf maigre est celui qui offre les meilleurs apports en zinc, avec 6,2 grammes de zinc pour 100 grammes de boeuf. En termes d’apports en zinc, après le bœuf vient la viande de porc.

Pour toutes ces raisons, une alimentation variée et équilibrée, qui procure les bons niveaux d’oligo-éléments, nous permettra de jouir d’une bonne santé, de prévenir les carences et de profiter de ses bienfaits.

 

  • Wessels I., Maywald M., Rink L., Zinc as gatekeeper of immune function. Nutrients, 2017.
  • Zyba SJ., Shenvi SV., Killilea DW., Holland TC., et al., A moderate increase in dietary zinc reduces DNA strand breaks in leukocytes and alters plasma proteins without changing plasma zinc concentrations. The American Journal of Clinical Nutrition, 2017.
  • Abdelhaleim AF., Soliman JS., Amer AY., Soliman JSA., Association of zinc deficiency with iron deficiency anemia and its symptoms: results from a case control study. Cureus, 2019.
  • Chung, C. S., & King, J. C. (2004). Zinc. In Encyclopedia of Dietary Supplements. https://doi.org/10.1081/E-EDS-120022064
  • Urnov, F. D., Miller, J. C., Lee, Y. L., Beausejour, C. M., Rock, J. M., Augustus, S., … Holmes, M. C. (2005). Highly efficient endogenous human gene correction using designed zinc-finger nucleases. Nature. https://doi.org/10.1038/nature03556
  • Tuerk, M. J., & Fazel, N. (2009). Zinc deficiency. Current Opinion in Gastroenterology. https://doi.org/10.1097/MOG.0b013e328321b395