Qu’est-ce que l’actinodermatose ?

21 avril 2021
Les responsables des effets nocifs du soleil sont surtout les rayons UV. Les UVB affectent l'épiderme mais les UVA sont plus dangereux parce qu'ils atteignent le derme.

L’actinodermatose est une affection chronique de la peau qui s’attribue à l’action des rayons ultraviolets. On l’évite avec des filtres solaires. Par conséquent, avec l’emploi de protections solaires, il est possible de prévenir cette maladie qui, souvent, déclenche des rougeurs ou des taches sur la peau.

Hormis les cas de personnes particulièrement sensibles à la lumière, le traitement est préventif avec l’application de produits protecteurs qui filtrent les radiations solaires. Quelles sont ses causes ? Comment la reconnaître ?

Causes de l’actinodermatose

Les responsables des effets nocifs du soleil sont surtout les rayons ultraviolets que reçoit la Terre. Les rayons UVB, même s’ils sont moindres sur le plan quantitatif, sont très puissants et affectent l’épiderme.

Néanmoins, les rayons UVA sont beaucoup plus dangereux parce qu’ils parviennent à atteindre le derme. Ces radiations constituent la majorité des rayons ultraviolets solaires et sont présentes toute l’année.

Eruption cutanée actinodermatose.

L’actinodermatose est une maladie dermatologique qui s’attribue aux effets négatifs des rayons solaires. Elle entraîne souvent des rougeurs, des taches et des signes de vieillissement prématuré.

Symptômes et manifestations de l’actinodermatose

Les dommages immédiats dus aux rayons UVB, associés à une exposition solaire incorrecte et prolongée, peuvent être des érythèmes, des brûlures et de l’urticaire. Néanmoins, leurs effets  tardifs sont plus complexes. Les principaux responsables sont les rayons UVA, qui pénètrent en profondeur et génèrent :

  • Des taches sombres.
  • Une kératose (épaississement de la peau).
  • Un vieillissement prématuré.
  • Une dégradation des phospholipides de la membrane.

Au fil du temps et après des expositions successives et prolongées au soleil, ils peuvent endommager l’ADN cellulaire et développer une prédisposition à l’apparition de mélanome.

Découvrez aussi : Taches sur le visage : causes, types et traitements

Effets des rayons ultraviolets sur la peau

Les rayons UV sur la peau entraînent des conséquences sur cette dernière. En voici quelques-unes :

Vieillissement de la peau et apparition de rides

Les personnes qui ont passé beaucoup d’années de leur vie à travailler à l’air libre développent un vieillissement de la peau plus accusé. Celui-ci se manifeste en affectant la texture et l’élasticité de la peau, avec une plus grande formation de rides et de taches.

Cancer de la peau

La lumière du soleil est un facteur de risque dans l’apparition du cancer de la peau, aussi bien d’un carcinome basocellulaire et squameux que d’un mélanome. 90 % de ces cancers apparaissent dans les zones de la peau exposées au soleil : le visage, le cou, les oreilles, les mains et les avant-bras.

Réactions allergiques

Certaines personnes développent des réactions allergiques sur la peau. Dans certains cas, ces réactions peuvent apparaître après l’exposition au soleil. Les symptômes peuvent être des plaques rouges, des ampoules ou papules, localisées sur des zones où le soleil donne, comme le visage, le décolleté, les bras et les mains.

Comment prévient-on l’actinodermatose ?

Il faut se protéger non seulement des rayons UVB, mais aussi des rayons UVA. Pour cela, on utilise des protections solaires à large spectre qui rétablissent et maintiennent l’hydratation et les fonctions de la barrière cutanée.

La protection solaire peut aider à prévenir les dommages provoqués par la lumière du soleil et réduire le risque de cancer. Vous devez éviter le soleil aux heures centrales de la journée et utiliser des vêtements adéquats.

Une femme qui applique une protection solaire.

L’application de protection solaire est l’une des mesures les plus importantes pour prévenir l’actinodermatose. Les personnes avec des peaux délicates doivent choisir un facteur de protection avec, au minimum, un indice de 30.

Chapeau et parasol

Les vêtements adéquats doivent être en tissu suffisamment épais, avec des chapeaux et des casquettes avec une grande visière pour protéger le visage. On doit aussi mettre des lunettes de soleil pour se protéger les yeux.

Les parasols et chapeaux protègent des rayons UV qui ont une incidence verticale, mais pas de la lumière diffuse qui se produit par reflet sur l’eau, le sable et d’autres surfaces.

Ceci peut vous intéresser : 8 conseils pour éviter les taches solaires

Emploi de photoprotecteur solaire

Les photoprotecteurs agissent en absorbant ou reflétant les rayons du soleil sur la peau. Le facteur de protection solaire (SPF) est un nombre qui doit spécifier sa capacité à bloquer les rayons UV.

La majorité sont de bons bloqueurs de l’UVB, qui provoque un rougissement ou érythème solaire et des coups de soleil. Cependant, ils ne bloquent pas autant l’UVA qui est davantage associé aux dommages de la peau et au cancer.

Les protecteurs solaires doivent avoir, au minimum, un facteur de protection de 15. Les personnes avec une peau plus blanche, des yeux clairs, ou qui attrapent facilement des coups de soleil ont besoin de protections avec des indices plus élevés, de 30 ou de 50.

Aucun photoprotecteur n’a une durée d’action allant au-delà de 2 heures, et c’est pourquoi on doit les réappliquer fréquemment. Surtout dans des conditions d’exercice, de transpiration et de baignades. En outre, il convient de les appliquer une demi-heure avant l’exposition au soleil pour qu’ils soient réellement efficaces.

  • Tamayo, V., Úmariega, M. A. G. O., Amayo, M. A. V. E. T., & Amar, Á. N. S. Á. (2009). La radiación ultravioleta. Su efecto dañino y consecuencias para la salud humana. Redalyc Sistema de Información Científica.
  • American Cancer Society. (2017). ¿Qué es la radiación ultravioleta (UV)? Cancer.Org.
  • Schmidt, C. W. (2013). Las radiaciones ultravioleta y el cáncer de piel. Salud Publica de Mexico. https://doi.org/10.1590/S0036-36342013000100014
  • Hornung, R. L. (2011). Photoprotection. In Harper’s Textbook of Pediatric Dermatology: Third Edition (Vol. 1, pp. 1–19). Wiley-Blackwell. https://doi.org/10.1002/9781444345384.ch108