Qu'est-ce que l'alter ego et comment l'utiliser ?

L'alter ego est un exercice aux multiples implications dans votre vie (positives et négatives). Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.
Qu'est-ce que l'alter ego et comment l'utiliser ?

Dernière mise à jour : 30 novembre, 2021

Nous sommes tous habitués à voir certaines personnes incarner un rôle différent de leur personnalité. Nous le voyons fréquemment dans les films et dans la publicité. C’est donc une expérience relativement courante. Or, peu nombreuses sont les personnes conscientes des bienfaits potentiels de cette activité au quotidien. Nous nous intéressons ici à l’alter ego.

Le terme alter ego est un terme que les artistes, les acteurs et les écrivains connaissent bien. Hors du monde artistique, c’est une idée peu répandue. Or, avoir une personnalité parallèle peut servir de moyen d’évasion dans le monde réel et aider à drainer les émotions. Découvrez dans les lignes suivantes quels sont les bienfaits de l’alter ego, ainsi que les conséquences possibles.

L’alter ego : l’autre moi

L’alter ego est un terme inventé par Cicéron qui signifie littéralement « l’autre moi » ou « le deuxième moi ». Depuis lors, ce terme a eu une grande influence sur l’humanité, en particulier dans les manifestations artistiques et en psychologie.

Par exemple, dans le roman Le Comte de Monte-Cristo (1844), l’idée de l’alter ego est une partie essentielle de l’histoire. Il en est de même dans le roman Strange Case of Dr. Jekyll and Mr. Hyde (1886).

D’autre part, des milliers d’écrivains, peintres, dessinateurs, musiciens et autres ont assumé plus d’un alter ego dans leur développement artistique. Pour citer un cas récent, David Bowie en a joué plusieurs au cours de sa vie, l’un d’eux étant Ziggy Stardust. On trouve un autre exemple d’alter ego dans la culture populaire dans la série Hannah Montana, série dans laquelle le protagoniste mène deux vies parallèles.

En somme, la notion de l’alter ego accompagne l’humanité depuis deux mille ans. La psychologie, en particulier la psychanalyse, a tenté d’expliquer ses origines à travers l’inconscient. Selon elle, l’alter ego choisi n’est rien de plus qu’une manifestation de ce qui est au-delà de notre conscience.



Pourquoi avoir un alter ego ?

Un alter ego va bien au-delà d’assumer une personnalité parallèle. Il s’agit d’assumer une nouvelle vie, qui s’éloigne à presque tous égards de la vie principale. Bien entendu, ce rôle est temporaire (minutes, heures ou jours), car pour que cet alter ego existe, il doit toujours coexister avec la personnalité d’origine.

Vous vous demandez peut-être maintenant quels sont donc les bienfaits pratiques d’avoir un alter ego. Eh bien, c’est à ce stade que nous incluons les contributions d’Ethan Kross. En 2017, avec son équipe, il a publié un article dans le magazine Child Developmet, dans lequel il parle de « l’effet Batman ».

Kross a découvert que les enfants qui assumaient une personnalité secondaire (incarnée dans ce cas par le costume de Batman) étaient exposés à des altérations de comportement pouvant affecter positivement la persévérance et la concentration, à travers ce que l’auteur a appelé l’auto-distanciation.

L’auto-distanciation est la capacité de prendre du recul et de réfléchir sur une expérience à travers une perspective psychologique différente. Voici d’autres façons dont l’autre soi peut avoir un impact sur votre vie :

  • L’alter ego vous aide à relâcher les tensions et les soucis dans votre vie de tous les jours ; il s’agit d’une soupape d’échappement vers une autre vie.
  • Il peut aider à améliorer des compétences parallèles que vous n’avez pas dans votre vie quotidienne (musique, peinture, écriture et autres).
  • C’est une technique pour améliorer vos performances.
  • Vous pouvez l’utiliser comme un moyen de surmonter un traumatisme ou de fermer des cycles.
  • C’est un excellent outil pour gérer le stress.
  • Il peut être utilisé comme méthode thérapeutique ou comme méthode pour explorer différentes facettes de votre vie.
L'alter ego dans les arts.
Il est relativement courant que les artistes aient un alter ego. Dans la vie quotidienne, cela est bien moins courant.

Cette création entraîne-t-elle des conséquences négatives ?

Jusqu’ici nous avons évoqué l’alter ego dans ses aspects positifs. Il vaut la peine de se demander à ce stade si assumer un autre soi, même temporairement, peut avoir des implications négatives. La réponse, comme dans de nombreux cas, est la suivante : cela dépend.

Lorsque le rôle est joué en pleine conscience, les répercussions de ce comportement et son rapport à la réalité sont compris. Dans ce cas, il s’agit bel et bien d’un exercice thérapeutique, et l’alter ego est donc inoffensif.

En revanche, lorsque ces variables ne sont pas prises en compte, il peut entraîner des conséquences néfastes importantes. Par exemple, il peut conduire à ce que l’on appelle des troubles de la personnalité. Ces troubles sont nombreux. Parmi eux, figurent les suivants :

  • Trouble dissociatif de l’identité
  • Trouble de la personnalité histrionique
  • Narcissisme
  • Trouble de la personnalité obsessionnelle-compulsive
  • Trouble de la personnalité antisociale

Cette liste n’est qu’un échantillon des nombreux troubles qui peuvent affecter la personnalité. Bien entendu, de nombreuses variables déterminent le développement de ces troubles, nous ne prétendons pas que la construction d’un alter ego y mène.

D’autre part, des conflits d’identité de genre ou d’identité sexuelle peuvent également survenir. Des doutes sur l’orientation sexuelle peuvent ainsi surgir, au point de submerger la personne. Enfin, l’autre moi peut fusionner avec la vraie personnalité, voire la remplacer. Tout dépend de la maturité ou de la conscience avec laquelle l’exercice est abordé.



Comment construire un alter ego ?

Maintenant que nous avons exposé les bienfaits et les conséquences d’avoir un alter ego, il est temps pour nous de vous donner quelques idées sur la façon d’en créer un. Prenez en compte les éléments suivants :

  • Déterminez pourquoi vous voulez entreprendre cet exercice.
  • Recueillez des idées qui vous aideront à construire cette personnalité. Inspirez-vous de votre passé, de votre enfance et des autres.
  • Une fois que vous l’avez trouvée, équipez-la de toutes les caractéristiques physiques et psychologiques qui la distingueront (goûts, façon de s’habiller, ton de voix, croyances et passé).
  • Donnez un nom à votre nouvelle personnalité (point très important).
  • Assumez petit à petit votre alter ego dans la réalité. Faites-le pendant quelques minutes, de préférence devant le miroir.
  • Interprétez pleinement cet autre moi. Faites-le en tenant compte de toutes les variables que vous avez déjà considérées.
Un alter ego peut être positif.
Créer un alter ego peut vous aider à mieux faire face à certaines situations et à profiter de la vie d’une manière différente.

Comme vous pouvez l’imaginer, vous n’avez pas besoin d’exprimer ouvertement ce rôle devant les autres. Vous pouvez le faire seul en privé, même pour un temps très court. Il n’est pas non plus obligatoire d’incarner ce rôle à tout prix si vous n’êtes pas à l’aise avec, vous pouvez à tout moment construire un nouvel alter ego.

Beaucoup assument ce rôle lorsqu’ils peignent, écrivent, dessinent, composent de la musique, cuisinent et même interagissent avec leur partenaire. Tout dépend de votre imagination. Dans tous les cas, souvenez-vous de ce que nous avons dit les ses conséquences, afin d’être vigilant et d’éviter que cet autre vous ne devienne incontrôlable.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi certaines personnes ne regardent pas dans les yeux ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Pourquoi certaines personnes ne regardent pas dans les yeux ?

Vous connaissez probablement quelqu'un qui évite d'établir un contact visuel. Découvrez 5 raisons pour lesquelles certains ne regardent pas dans le...



  • Ayduk, Ö., & Kross, E. From a distance: implications of spontaneous self-distancing for adaptive self-reflection. Journal of personality and social psychology. 2010; 98(5): 809.
  • White, R. E., Prager, E. O., Schaefer, C., Kross, E., Duckworth, A. L., & Carlson, S. M. The “Batman Effect”: Improving perseverance in young children. Child development. 2017; 88(5): 1563-1571.