Qu'est-ce que le syndrome de l'accent étranger ?

Le syndrome de l'accent étranger est une altération du langage peu documentée mais qui peut indiquer de graves dommages neurologiques. Des cas basés sur des troubles mentaux ont aussi été recensés.
Qu'est-ce que le syndrome de l'accent étranger ?

Dernière mise à jour : 23 décembre, 2020

Il existe un grand nombre d’altérations du langage et certaines sont très communes. D’autres, en revanche, sont plus rares et curieuses, comme le syndrome de l’accent étranger. Vous voulez savoir ce que c’est et quelles sont ses causes ? Poursuivez votre lecture et découvrez-le !

Cet étrange trouble du langage a été décrit pour la première fois en 1907. La prononciation du patient y est perçue avec un accent qui diffère de son accent maternel, ce qui fait que l’on a l’impression de parler avec un étranger.

Le syndrome de l’accent étranger ne se limite pas uniquement à la prononciation des mots : il peut aussi toucher la syntaxe et le vocabulaire de celui qui en souffre. Il existe par ailleurs des rapports décrivant des cas où la longueur des phrases est modifiée et où le patient utilise des accents de pays du monde qu’il n’a jamais visités.

Causes du syndrome de l’accent étranger

Pendant longtemps, il n’a été associé qu’à des causes neurologiques. Il s’agissait souvent de situations entraînant des dommages cérébraux, comme un accident cérébrovasculaire. Néanmoins, des cas de syndrome de l’accent étranger d’origine psychiatrique et mixte ont aussi été décrits.

Causes neurologiques

Il s’agit du principal facteur déclencheur de ce syndrome. On ignore cependant le mécanisme exact qui le produit. Différentes techniques d’observation neurologique ont montré ses dommages dans différentes aires du cerveau : l’aire motrice et l’aire du langage de l’hémisphère dominant.

En plus des accidents cérébrovasculaires, il existe d’autres situations capables d’endommager ces aires du cerveau, comme les suivantes :

  • Sclérose en plaques.
  • Tumeurs cérébrales.
Les séquelles d'un avc.

Les accidents cérébrovasculaires laissent plusieurs séquelles, parmi lesquelles nous pouvons relever le syndrome de l’accent étranger.

Causes psychiatriques

Au cours de ces dernières années, des cas de patients atteints du syndrome de l’accent étranger et ne présentant aucun type de dommage cérébral ont été reportésCes derniers ont cependant souffert d’affections psychiatriques ou psychologiques, et cela montre que le trouble est plus complexe que ce que l’on pensait.

Ainsi, parmi les principales maladies mentales associées, on peut retrouver la psychose, le trouble de conversion, le trouble bipolaire et la schizophrénie. Dans le cas spécifique de la psychose, le nouvel accent acquis restera pendant toute la crise. Il disparaît généralement quand l’épisode psychotique se termine.

Causes mixtes

Dans ces cas, le patient présente généralement un dommage neurologique et développe ensuite un trouble psychiatrique, et l’on ne peut donc pas lui attribuer de cause spécifique. Il se caractérise alors par une perte d’identité et le développement d’une nouvelle personnalité.

Il convient ici de souligner une variante du syndrome, liée au développement et à la croissance. On a en effet recensé des cas de patients présentant cette pathologie sans avoir de dommages cérébraux ou de troubles psychiatriques.

Symptômes du syndrome de l’accent étranger

Ce curieux syndrome se caractérise par une variation dans la prononciation de l’individu, qui peut ne pas remarquer cette altération. Nous pourrons ainsi retrouver des déficits segmentaires et prosodiques :

  • Déficits segmentaires : il est possible de noter une plus grande altération au niveau des voyelles, car les patients ont tendance à augmenter ou diminuer le temps de prononciation de ces dernières. Par ailleurs, il existe des changements très subtils au niveau des consonnes et des erreurs de prononciation.
  • Déficits prosodiques : nous faisons ici référence à une altération dans le rythme et l’intonation de différents mots et phrases. On peut par ailleurs noter une réduction du temps entre les syllabes et l’inversion de l’intonation d’une phrase.

Diagnostic

Les personnes qui souffrent de ce syndrome ne remarquent généralement pas la variation dans leur dialecte : l’observation vient donc souvent d’autres personnes. Le diagnostic doit être établi par un spécialiste mais il peut être difficile, à cause du grand nombre de pathologies qui lui ressemblent.

Pour établir un diagnostic adéquat, le médecin vérifiera les antécédents médicaux, les antécédents familiaux et l’exposition du patient à une langue étrangère. Il examinera également, de façon minutieuse, les muscles du langage, car ceux-ci sont généralement touchés.

Dans de nombreux cas, pour chercher l’existence d’un dommage neurologique, on peut demander un examen imagénologique qui observe le cerveau et son comportement. Les tomographies axiales computérisées et les résonances magnétiques sont ici utiles.

Une femme qui se cache la bouche.

Les répercussions du trouble sont de type social et compliquent l’interaction des patients avec leur entourage.

Lisez aussi : 14 troubles psychologiques étranges et méconnus

Traitement du syndrome de l’accent étranger

Dans la majorité des cas, l’altération au niveau de la prononciation disparaît toute seule au bout de quelques jours ou semaines, et une intervention médicale ne sera donc pas nécessaire. Cependant, dans d’autres cas, le syndrome ne disparaît pas et peut rester pendant des années.

Ce trouble particulier doit être considéré comme une altération motrice avec un dommage neurologique, et la thérapie doit donc résoudre ces deux problèmes. Dans un premier temps, on abordera la pathologie neurologique ou psychologique qui se cache derrière.

Par ailleurs, on a pu démontrer l’efficacité des thérapies du langage dans le syndrome de l’accent étranger. Ces dernières ont aidé des patients à récupérer leur accent natal. Une étude de l’Université de Malaga a démontré l’efficacité du donepezil dans les thérapies.

Répercussion sur la vie des personnes

Même si ce syndrome ne représente pas un danger pour la vie de ceux qui en souffrent, il peut avoir une grande répercussion psychologique et sociale. Il complique en effet la communication des patients car il est difficile de comprendre ce qu’ils disent.

Il est important de ne pas ignorer sa présence car le syndrome de l’accent étranger peut indiquer la présence d’une pathologie neurologique ou psychologique que nous ignorons. Le mieux sera donc de consulter un spécialiste le plus rapidement possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
Dysarthrie : causes, symptômes et traitement
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Dysarthrie : causes, symptômes et traitement

Dans cet article, découvrez les causes, les symptômes et les traitements de la dysarthrie, un trouble de la communication encore méconnu.



  • Mato Díaz R, Ricart Menéndez R, Sotomayor Álvarez M, Méndez Amador T. Síndrome del acento extranjero: presentación de caso. GENOINFO. 2018;13(1).
  • Asogwa K, Nisenoff C, Okudo J. Foreign Accent Syndrome, a Rare Presentation of Schizophrenia in a 34-Year-Old African American Female: A Case Report and Literature Review. Case Reports in Psychiatry. 2016;2016:1-5.
  • Reeves R, Burke R, Parker J. Characteristics of psychotic patients with foreign accent syndrome. Journal of Neuropsychiatry and Clinical Neurosciences. 2007;19(1):70-76.
  • Vares González E. Un nuevo caso de síndrome del acento extranjero ligado al desarrollo. Revista de Logopedia, Foniatría y Audiología. 2015;35(2):77-83.
  • Buentello García R, Martínez Rosas A, Cisneros Franco J, Alonso Vanegas M. Síndrome del acento extranjero. Archivo de Neurociencia de México. 2011;16(3).
  • Checa Moreno A, Quevedo Blasco.Revisión sistemática en el Síndrome del Acento Extranjero: intervención y terapia del lenguaje. Revista Iberoamericana de Psicología y Salud. 2017;8(1):1-8.