Racine de pivoine blanche : bénéfices et effets secondaires

La pivoine blanche est utilisée en médecine naturelle pour aider à calmer les crampes musculaires, l'inflammation et l'anxiété. Qu'en disent les évidences ? Nous allons vous en parler dans cet article.
Racine de pivoine blanche : bénéfices et effets secondaires

Dernière mise à jour : 03 août, 2021

La racine de pivoine blanche vient de la plante qui porte le nom scientifique de Paeonia lactiflora Pall. Elle appartient à la famille des paéoniacées (Paeoniaceae), cultivées dans l’est de l’Asie, en Europe et en Amérique du Nord. On la connaît aussi en tant que « pivoine de jardin », « pivoine chinoise » ou « bai shao ».

Selon des données historiques, la racine sèche s’utilise en médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 1000 ans. Il s’agit plus particulièrement d’un complément pour diminuer l’inflammation, la douleur et la fièvre. Que dit la science à ce sujet ? Quels sont ses effets secondaires ? Nous allons vous le détailler dans cet article.

Bénéfices et utilisations de la racine de pivoine blanche

Les usages médicaux de la racine de pivoine blanche sont assez connus en Chine et dans d’autres pays asiatiques. De la même façon, les suppléments dérivés sont disponibles en Amérique du Nord, en Europe et dans plusieurs endroits du monde. La fleur de la plante, elle, est utilisée à des fins ornementales.

Un article publié dans International Journal of Molecular Sciences détaille que la pivoine a d’importants composés avec une action pharmacologique. Parmi eux, nous pouvons souligner les suivants :

  • Monoterpènes.
  • Huile essentielle.
  • Triterpènes.
  • Tanins.
  • Stilbènes.
  • Flavonoïdes.
  • Polyphénols.

Cependant, jusqu’à aujourd’hui, il n’existe pas d’évidences solides sur les bénéfices de la racine de pivoine chez les humains. Une grande partie des recherches a été effectuée sur des animaux et les résultats ne sont pas concluants. Les scientifiques pensent malgré tout que les découvertes sont prometteuses pour le développement de futurs médicaments.

Effets immunomodulateurs

Des composés connus sous le nom de « glucosides totaux de pivoine » sont tirés de la racine de pivoine blanche. Ces substances ont été étudiées pour leur potentiel anti-inflammatoire. Ces propriétés contribueraient à réguler le système immunitaire.

On pense que la racine de pivoine est capable d’atténuer les symptômes de troubles auto-immunes, comme les suivants :

  • Lichen plan buccal.
  • Psoriasis.
  • Polyarthrite rhumatoïde.
  • Syndrome de Sjögren.

Bien évidemment, étant donnée la gravité de ces maladies, le supplément ne doit pas constituer un traitement de premier choix. Il est important de consulter son médecin avant de l’inclure dans le traitement.

Du psoriasis sur les mains.

Le potentiel immunomodulateur permettrait d’ajouter cette racine au traitement de maladies comme le psoriasis, mais en la combinant toujours à d’autres médicaments déjà testés.

Activité anti-inflammatoire

En plus de ce que nous venons de mentionner, les glucosides totaux de pivoine ont un potentiel anti-inflammatoire. Une étude publiée dans Frontiers in Pharmacology suggère que ces substances aident à supprimer les voies inflammatoires qui provoquent des maladies. De cette façon, on réduit le risque de néphropathie, de maladies hépatiques et d’arthrite, entre autres.

Flux sanguin

Dans la médecine chinoise, la racine de pivoine blanche s’utilise en tant qu’anticoagulant. En fait, on croit qu’elle aide à prévenir la thrombose. Une étude menée sur des animaux a découvert que la paeoniflorine (l’un des glucosides de la plante) augmente l’action de l’activateur du plasminogène de type urokinase.

Cet enzyme contribue à résoudre les problèmes de thrombose de façon naturelle. Les experts suggèrent qu’il empêche la formation de caillots. Il peut même contribuer à dissoudre ceux déjà existants.

Propriétés analgésiques de la racine de pivoine blanche

La paeoniflorine, l’un des principaux composés actifs de cette racine, a un léger effet analgésique sur le corps. Une étude sur des animaux a déterminé que la substance agissait sur le système nerveux central et contribuait à réduire la douleur.

Santé mentale

Un autre des usages de la racine de pivoine blanche est lié à la santé mentale. On l’utilise de façon traditionnelle en tant qu’alliée contre les symptômes de dépression et d’anxiété. Comme l’explique une étude publiée dans BioMed Research International, ceci est dû au fait que ses extraits diminuent l’expression du transporteur de sérotonine.

En d’autres termes, elle évite que cette protéine inhibe les effets de la sérotonine, une hormone qui contribue à la sensation de bien-être. Par conséquent, elle a un effet anxiolytique et antidépresseur.

Dans une autre étude, la paeoniflorine de cette racine a aidé à augmenter les probiotiques dans l’intestin. Cela favoriserait aussi le soulagement des troubles de l’humeur.

Santé cutanée

Des données anecdotiques exposent que les extraits de racine de pivoine blanche sont utiles pour prévenir le vieillissement prématuré. Les personnes ayant cette théorie signalent qu’elle ralentit l’apparition de rides, de taches et d’autres imperfections associées à l’âge. Néanmoins, d’autres évidences sont nécessaires pour le prouver.

À ce sujet, une étude en laboratoire a souligné que la paeoniflorine avait un potentiel dépigmentant. Elle diminue la mélanine et favorise la réduction de taches sombres.

Autres usages de la racine de pivoine blanche

Beaucoup des bénéfices que l’on attribue à cette racine n’ont pas été étudiés. On les mentionne dans la littérature populaire mais il n’y a pas de preuves de leur sécurité et de leur efficacité.

Ainsi, il faut être prudents au moment de consommer des suppléments dérivés. Ces applications sont les suivantes :

  • Syndrome de l’ovaire polykystique.
  • Crampes menstruelles.
  • Troubles digestifs.
  • Perte de cheveux excessive.
  • Transpiration excessive.
  • Migraines.
  • Troubles respiratoires.
  • Syndrome de fatigue chronique (SFC).
  • Mastalgie.

Possibles effets secondaires de la racine de pivoine blanche

Le groupe WebMD, des Etats-Unis, expose que la racine de pivoine blanche est sûre pour la majorité des personnes en bonne santé, si on la consomme en respectant les doses adéquates. On a pu l’utiliser pendant 6 mois sans inconvénients chez des adultes.

Sa consommation excessive s’associe aux effets secondaires suivants :

  • Saignement excessif.
  • Diarrhée.
  • Mal-être digestif.

Étant donné le manque d’évidences, la racine de pivoine n’est pas recommandée aux femmes enceintes et en période d’allaitement. Ses propriétés anticoagulantes la rendent contreproductive chez des personnes qui ont prévu de subir une opération. Par ailleurs, elle peut être dangereuse pour celles atteintes de troubles hémorragiques. Il est donc nécessaire de consulter son médecin avant de commencer à la consommer.

La coagulation du sang.

La coagulation peut s’altérer avec cette racine : on ne devrait donc pas la consommer avant une opération.

Ceci peut vous intéresser : Propriétés et bienfaits de la racine d’hélénium

Possibles interactions avec des médicaments

Cette racine et ses dérivés retardent la coagulation du sang. Par conséquent, on ne doit pas les combiner à des médicaments anticoagulants ou antiplaquettaires. Si c’était le cas, on ferait face à un risque de saignements ou d’hématomes.

Certains des médicaments à prendre en considération sont :

  • Aspirine.
  • Clopidogrel (Plavix ®)
  • Diclofénac (Voltaren ®, Cataflam ®).
  • Ibuprofène (Advil ®, Motrin ®).
  • Naproxène (Anaprox ®, Naprosyn ®).
  • Warfarine (Coumadin ®).

On ne doit pas non plus en prendre de façon simultanée avec de la fénitoïne car elle diminue son efficacité. Il s’agit d’un anticonvulsif et certaines concentrations dans le sang doivent être atteintes pour qu’il soit efficace.

Sous quelles présentations la racine de pivoine blanche est-elle disponible ?

Les extraits de racine de pivoine blanche sont disponibles sous forme de gélules, teinture mère, poudre et thé. Il faut ici souligner qu’ils ne sont pas régulés par l’Administration des Aliments et des Médicaments (FDA). Malgré tout, on peut les retrouver dans des herboristeries et dans des pharmacies de médecine traditionnelle.

La dose sûre n’a pas été établie et dépend de facteurs comme l’âge, l’état de santé et l’objectif du supplément. Par conséquent, il faut suivre les instructions indiquées sur l’étiquette et celles du pharmacien ou herboriste. Bien évidemment, si c’est possible, l’idéal est de d’abord consulter son médecin.

Cela pourrait vous intéresser ...
Racine de réglisse, un remède pour soulager l’estomac
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Racine de réglisse, un remède pour soulager l’estomac

Quelles sont les propriétés de la racine de réglisse dans le cas de troubles gastriques et digestifs ? Existe-t-il des contre-indications ?



  • Hong DY, Pan KY. Paeoniaceae. In: Wu ZY, Raven PH, editors. Flora of China. Vol. 6. Science Press and Missouri Botanic Garden Press; Beijing, China: 2001. pp. 127–132. [Google Scholar]
  • Paeonia lactiflora. (n.d.). ScienceDirect. Retrieved on June 1, 2021 from https://www.sciencedirect.com/topics/pharmacology-toxicology-and-pharmaceutical-science/paeonia-lactiflora
  • Zhou C, Zhang Y, Sheng Y, et al. Herbaceous peony (Paeonia lactiflora Pall.) as an alternative source of oleanolic and ursolic acids. Int J Mol Sci. 2011;12(1):655-667. Published 2011 Jan 18. doi:10.3390/ijms12010655
  • Jiang H, Li J, Wang L, Wang S, Nie X, Chen Y, Fu Q, Jiang M, Fu C, He Y. Total glucosides of paeony: A review of its phytochemistry, role in autoimmune diseases, and mechanisms of action. J Ethnopharmacol. 2020 Aug 10;258:112913. doi: 10.1016/j.jep.2020.112913. Epub 2020 May 1. PMID: 32371143.
  • Tu, J., Guo, Y., Hong, W., Fang, Y., Han, D., Zhang, P., Wang, X., Körner, H., & Wei, W. (2019). The Regulatory Effects of Paeoniflorin and Its Derivative Paeoniflorin-6′-O-Benzene Sulfonate CP-25 on Inflammation and Immune Diseases. Frontiers in Pharmacology, 10. https://doi.org/10.3389/fphar.2019.00057
  • Ye S, Mao B, Yang L, Fu W, Hou J. Thrombosis recanalization by paeoniflorin through the upregulation of urokinase‑type plasminogen activator via the MAPK signaling pathway. Mol Med Rep. 2016;13(6):4593-4598. doi:10.3892/mmr.2016.5146
  • Kim, K., & Park, K.-I. (2019). A Review of Antiplatelet Activity of Traditional Medicinal Herbs on Integrative Medicine Studies. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine, 2019, 1–18. https://doi.org/10.1155/2019/7125162
  • Yu JB, Zhao ZX, Peng R, et al. Gut Microbiota-Based Pharmacokinetics and the Antidepressant Mechanism of Paeoniflorin. Front Pharmacol. 2019;10:268. Published 2019 Mar 20. doi:10.3389/fphar.2019.00268
  • Clapp M, Aurora N, Herrera L, Bhatia M, Wilen E, Wakefield S. Gut microbiota’s effect on mental health: The gut-brain axis. Clin Pract. 2017;7(4):987. Published 2017 Sep 15. doi:10.4081/cp.2017.987
  • Qiu, J., Chen, M., Liu, J., Huang, X., Chen, J., Zhou, L., Ma, J., Sextius, P., Pena, A.-M., Cai, Z., & Jeulin, S. (2016). The skin-depigmenting potential of Paeonia lactiflora root extract and paeoniflorin:in vitroevaluation using reconstructed pigmented human epidermis. International Journal of Cosmetic Science, 38(5), 444–451. https://doi.org/10.1111/ics.12309