Alopécie féminine : 9 facteurs à l’origine de ce trouble

25 février 2019
Nous vous invitons à découvrir ici quelles sont les principales raisons pour lesquelles les femmes perdent leurs cheveux. Elles sont au nombre de neuf.

Même si la perte des cheveux est plus commune chez les hommes, les femmes aussi perdent leurs cheveux. On parle d’alopécie féminine.

Ce problème, ainsi que l’amincissement de la chevelure, provoque du stress chez les femmes qui en souffrent, car elles ne savent pas si c’est un problème temporel (comme une carence en vitamines) ou un problème plus sérieux (qui relève d’un état médical plus important).

Les causes les plus communes de l’alopécie féminine sont les suivantes.

1. Le stress physique, l’une des principales raisons de l’alopécie féminine

N’importe quel condition physique ou traumatisme (chirurgie, accident de voiture, maladie grave ou simple grippe) peut causer la perte temporaire des cheveux.

Les cheveux sont programmés pour suivre un cycle de vie : naissance, croissance et chute. Quand votre corps souffre d’un évènement traumatique, le cycle des cheveux en est affecté et la chute peut survenir avant l’heure.

La bonne nouvelle, c’est que quelques mois après avoir récupéré une bonne condition physique, les cheveux reprennent leur cycle habituel.

2. La grossesse

Femme enceinte

La grossesse est considérée comme un stress physique, mais les hormones rentrent aussi en ligne de compte. Dans ce cas, l’alopécie féminine débute dès le commencement de la grossesse, mais s’aggrave quelques semaines avant l’accouchement.

Certaines femmes passent toute leur grossesse sans avoir ce problème mais si vous en souffrez, ne vous inquiétez pas, vos cheveux pousseront à nouveau quelques mois après l’accouchement.

Cet article peut aussi vous intéresser : 5 habitudes qui peuvent vous empêcher de tomber enceinte

3. Trop de vitamine A

Exagérer sa consommation d’aliments ou de compléments riches en vitamine A peut provoquer l’alopécie féminine. N’oubliez pas que l’ingestion quotidienne recommandée est de 5000 UI par adulte et entre 2500 et 10000 UI pour les compléments.

Il suffit de se modérer dans la consommation de cette vitamine pour que les cheveux repoussent de manière normale.

4. Le manque de protéine

Si vous ne mangez pas assez de protéines, votre corps se voit obligé de rationner celles qu’il reçoit. L’une des mesures que l’organisme prend, c’est d’arrêter la pousse des cheveux. Ici, le problème n’est pas vraiment la perte des cheveux, mais l’empêchement de leur croissance.

Pour résoudre ce problème et combler ce manque, il suffit d’ajouter plus de poisson, de viande et d’oeufs dans votre régime alimentaire. Si vous êtes végan ou végétarien, augmentez votre ingestion de protéines végétales et si ce n’est pas suffisant, prenez des compléments vitaminiques et minéraux.

 N’oubliez pas qu’il est normal de perdre quelques cheveux par jour, mais nous ne nous en rendons pas compte car d’autres naissent dans la foulée.

5. La calvitie héréditaire

Ce problème est plus commun que les hommes, mais les femmes aussi en souffrent. Certaines filles qui ont ce problème très jeunes vivent un cauchemar. Las cas où la raison est l’origine génétique doivent se traiter de manière professionnelle, et il faut donc consulter une médecin pour déterminer la cause directe.

Aujourd’hui, il existe des crèmes à application cutanée et des médicaments oraux qui peuvent éviter, retarder ou diminuer considérablement le problème. Dans le pire des cas, on peut opter pour l’implant de cheveux.

6. Les hormones féminines

De la même façon que les hormones de la grossesse, les pilules contraceptives ainsi que la ménopause peuvent avoir cet effet. La raison est que les hormones masculines s’activent et amincissent les follicules des cheveux, facilitant ainsi leur chute.

Si le problème est la pilule contraceptive, il est important de trouver une alternative avec votre gynécologue. S’il s’agit de problèmes liés à la ménopause, le médecin pourra vous donner quelques solutions.

Cet article peut aussi vous intéresser : Relation entre les hormones et la prise de poids

7. Le stress émotionnel

Femme stressée

N’importe quelle situation qui vous déstabilise émotionnellement et qui cause du stress, peut provoquer ou accélérer la perte des cheveux.

Si vous passez par une situation compliquée au niveau émotionnel, cherchez des activités qui vous tranquillisent, sinon vos cheveux tomberont plus rapidement qu’ils ne peuvent pousser.

Vous pouvez essayer le yoga, la marche, les exercices, ou faire une thérapie.

8. L’anémie

Il a été calculé qu’une femme sur 10 entre 20 et 49 ans souffre d’anémie ou de carence en fer. Cette condition peut provoquer la perte des cheveux et d’autres problèmes plus graves encore.

Votre médecin devra réaliser une prise de sang pour identifier le problème. Certains symptômes en lien sont les maux de tête, la peau pâle, les pieds et les mains froids, ainsi que la fatigue.

Dans les cas d’anémie, un complément suffit pour résoudre le problème.

9. L’hypothyroïdie

Une personne souffre d’hypothyroïdie quand sa glande thyroïde ne travaille pas bien. Ce petit organe est situé dans le cou et il est chargé de produire des hormones critiques pour le métabolisme, la croissance et d’autres fonctions vitales. Si la thyroïde ne fonctionne pas bien, des déséquilibres très variés peuvent apparaître, dont la perte des cheveux.

Seul un médecin peut indiquer le traitement le plus adapté pour que la thyroïde revienne à des niveaux normaux.

Les femmes qui perdent leurs cheveux est un problème commun qui inquiète beaucoup de femmes mais il est simple de l’éviter quand nous en connaissons la cause.