Régime alimentaire et nutrition recommandés pour les patients atteints d'hépatite

Des directives diététiques appropriées peuvent avoir un impact bénéfique sur de nombreuses maladies, y compris les problèmes de foie. Une alimentation saine complète le traitement des patients atteints d'hépatite.
Régime alimentaire et nutrition recommandés pour les patients atteints d'hépatite

Dernière mise à jour : 28 avril, 2022

Une nutrition adéquate est importante pour les patients atteints d’hépatite, bien qu’il n’y ait pas de « régime alimentaire standard » pour la maladie. Les personnes qui souffrent de ce problème doivent avoir une alimentation saine et équilibrée et éviter tous les aliments et boissons qui peuvent contribuer à endommager le foie.

Bien entendu, le régime complète le traitement déterminé par les spécialistes et ne le remplace en aucun cas. Il n’y a pas d’aliments qui peuvent “guérir” l’hépatite, mais il existe des aliments qui contribuent au bien-être du patient.

Qu’est-ce que l’hépatite et comment la nutrition peut aider les patients atteints d’hépatite

5 types d'hépatites et caractéristiques principales
L’hépatite est une maladie qui provoque une inflammation du foie.

L’hépatite est une inflammation du foie qui peut être de courte durée (aiguë) ou prolongée dans le temps (chronique). Dans les deux cas, il s’agit de dommages à l’organe qui empêchent son fonctionnement normal.

Il existe plusieurs types d’hépatites avec différentes causes et voies de transmission :

  • La plus courante est transmise par un virus A, B, C, D ou E.
  • L’hépatite alcoolique est causée par une consommation excessive d’alcool.
  • Certaines toxines et certains médicaments, suppléments ou produits chimiques peuvent provoquer une hépatite toxique.
  • L’hépatite auto-immune survient lorsque le système immunitaire attaque le foie et endommage les cellules. La cause est inconnue, mais la génétique et l’environnement sont deux des déclencheurs possibles.

Un diagnostic et un traitement précoces sont importants pour éviter des dommages irréparables à l’organe. La cirrhose (cicatrisation du foie), l’insuffisance hépatique ou le cancer du foie sont quelques-unes des complications possibles.

Bien que la nutrition chez les patients atteints d’hépatite ne favorise pas la guérison, elle est importante pour déterminer une bonne santé pendant la maladie. Une alimentation équilibrée permet de maintenir l’équilibre hydrique et d’éviter de surcharger le foie.

Découvrez quels sont les aliments les plus adaptés, ceux à éviter et comment organiser votre alimentation. Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à poursuivre votre lecture.

Conseils pour la nutrition chez les patients atteints d’hépatite

D’une manière générale, le régime alimentaire de cette maladie est basé sur des légumes, des grains entiers, des fruits et des protéines maigres. Celle-ci peut varier en fonction de l’état initial du patient et de son évolution ultérieure, mais certaines directives générales peuvent être établies qu’il convient de suivre.

  • Mangez suffisamment de protéines pour éviter les excès et les carences. Ceux-ci sont nécessaires pour restaurer les cellules endommagées et éviter la malnutrition du patient. Si le foie ne les traite pas correctement, des déchets toxiques peuvent s’accumuler. Les meilleures sources sont la viande et le poisson maigres, les haricots, les œufs et les produits laitiers faibles en gras.
  • En général, il est conseillé d’augmenter la présence de glucides par rapport aux protéines. Si possible, optez pour des grains entiers comme le riz, le quinoa, les flocons d’avoine ou le couscous.
  • Consommez de la graisse en quantité modérée. Il n’est pas bon de les éliminer de l’alimentation car ils remplissent des fonctions importantes dans le corps. Cependant, il est essentiel de choisir des sources saines comme l’huile d’olive, les avocats, les noix ou le poisson bleu.
  • Les fruits et légumes sont tous autorisés et sont intéressants pour leur apport nutritionnel.
  • Il est conseillé de saler les aliments avec modération et de limiter sa consommation en cas de rétention d’eau.
  • Ajustez les quantités d’énergie en particulier chez les patients qui ont perdu du poids. Certaines personnes souffrent également de fatigue et de manque d’appétit. Pour cette raison, il est conseillé de manger plus souvent de petits repas et, si nécessaire, de prendre une petite collation avant d’aller dormir.
  • L’alimentation doit être facilement digestible, il est donc préférable d’opter pour des modes de cuisson doux : fer à repasser, four, vapeur ou bouilli.

Aliments à éviter

Pommes de terre dans la friteuse.
Les patients atteints d’hépatite doivent éviter les aliments frits.

Une alimentation malsaine ou certains aliments et boissons particuliers peuvent aggraver les dommages au foie déjà compromis par la maladie. Pour cette raison, dans la nutrition des patients atteints d’hépatite, il est préférable d’éviter ce qui est répertorié dans la liste suivante.

  • Alcool : selon les auteurs Marzano et Peña, avec les données disponibles à ce jour, on peut affirmer que l’alcool aggrave le degré d’atteinte hépatique et accélère sa progression. Cela comporte à son tour un risque plus élevé de développer des problèmes plus graves tels que la cirrhose ou le cancer du foie.
  • Toutes les boissons rafraîchissantes ou les boissons avec sucres ajoutés.
  • Fruits de mer et poissons crus ou insuffisamment cuits.
  • Viandes grasses (comme certaines parties de porc, de canard ou d’agneau) et saucisses. De même, il faut éviter les fritures, les plats précuits, les sauces et les cuissons très grasses, et celles à base de fromage ou de crème.
  • Pour contrôler la présence de sodium, il est important de réduire les produits qui en apportent de grandes quantités : snacks salés, sauces élaborées, cubes de soupe, crèmes préparées ou conserves à base de sel.
  • Certains patients peuvent avoir besoin de prendre un supplément de certaines vitamines. Bien que dans des cas spécifiques, il puisse être nécessaire de prendre un supplément, cela n’arrive pas chez tous les patients. S’il y a des carences nutritionnelles pour une raison quelconque, c’est le médecin qui doit orienter cette supplémentation. Certaines vitamines et minéraux sont métallisés dans le foie et s’ils sont administrés en excès, ils peuvent avoir des effets négatifs.

Au-delà de l’alimentation : d’autres habitudes positives

Lorsque vous souffrez de problèmes de foie, avoir un mode de vie sain aide à minimiser les dommages au foie. L’un d’eux est l’alimentation, mais d’autres aspects jouent également un rôle important.

L’exercice est une pratique intéressante et essentielle. D’une part, il permet de renforcer l’organisme et de prévenir la perte de force et de tonus musculaire. D’autre part, c’est une façon de faire face à la mauvaise humeur que ressentent certaines personnes.

Cependant, cette activité physique doit être adaptée à l’état du patient et à la situation de fatigue qu’entraîne l’hépatite. Il est conseillé d’augmenter la durée et l’intensité petit à petit et toujours conseillé par le médecin ou le spécialiste.

Comme mentionné, il est essentiel d’éviter la consommation d’alcool, qui cause des dommages au foie et d’autres effets négatifs sur le corps. Il faut aussi abandonner d’autres habitudes qui peuvent être nocives comme le tabac ou les drogues. De plus, il est déconseillé de se soigner soi-même car certains médicaments peuvent endommager le foie.

Enfin, il est intéressant de noter qu’en cas de maladie il est important d’augmenter les mesures d’hygiène. Tout virus, bactérie ou toxine présent dans les aliments peut augmenter le risque de dommages au foie. Pour le réaliser, il est nécessaire de laver tous les aliments et surfaces ainsi que d’avoir une hygiène des mains soigneuse avant et après les avoir manipulés.

La nutrition est d’une grande aide chez les patients atteints d’hépatite

L’alimentation et le mode de vie sont des aspects complémentaires dans le traitement des maladies du foie. Cependant, son impact est d’une grande aide pour préserver la fonction hépatique, éviter des dommages irréversibles et améliorer la santé générale des patients.

Une alimentation saine qui prend en compte les aspects susmentionnés est la meilleure façon de manger dans ce cas. Cependant, il est préférable d’orienter le régime et d’avoir un suivi avec le médecin car chaque situation peut nécessiter des modifications plus spécifiques.

De plus, il est important pour chaque patient d’observer sa tolérance individuelle à certains aliments car les sensations et les digestions peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre.

En plus d’avoir une aide spécialisée, il est très positif de rechercher du soutien et des contacts auprès de la famille, des amis ou d’autres personnes touchées par l’hépatite. Savoir que vous n’êtes pas seul face à la maladie peut vous aider à la gérer avec moins de stress.

This might interest you...
5 types d’hépatite et leurs principales caractéristiques
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 types d’hépatite et leurs principales caractéristiques

L'hépatite se présente sous 5 formes différentes qui ont des symptômes parfois radicalement différents. Découvrons-les ensemble.



  • Hajdarevic B, et al. The role of diet therapy in the treatment of liver disease. Materia SocioMedica. Setiembre 2020. 32 (3): 200-206.
  • Marsano L. S, Peña L. R. The interaction of alcoholic liver disease and hepatitis C. Hepatogastroenterology. Marzo-Abril 1998. 45 (20): 331-9.
  • Medline plus. Dieta para la enfermedad hepática. Biblioteca Nacional de Medicina de los Estados Unidos.
  • Medline plus. Hepatitis. Biblioteca Nacional de Medicina de los Estados Unidos.
  • Yasutake K, et al. Nutrition therapy for liver diseases based on the status of nutritional intake. Gastroenterology. Noviembre 2012. 859697.