Régime astringent pour traiter la diarrhée

30 août 2019
Un régime astringent est un régime alimentaire dont l'objectif principal est de réduire la diarrhée en peu de temps. Fondamentalement, ce régime produit la dessiccation et la contraction des tissus du ventre.

Le régime astringent incorpore des aliments graduellement pour accélérer le rétablissement de la diarrhée. Sachez en quoi consiste ce régime, quels aliments inclure et exclure, et comment le mettre en place à la maison !

Le régime astringent diminue la motilité intestinale et évite la décompensation due à une perte excessive de liquides et de nutriments.

Bien qu’il soit parfois efficace de maintenir une alimentation régulière, il est parfois nécessaire de concevoir une alimentation astringente pour atteindre une récupération optimale.

Les ingrédients qui composent le régime astringent peuvent varier selon la tolérance alimentaire du patient. Surtout parce que des affections comme la gastro-entérite provoquent des nausées et des vomissements qui nuisent à l’alimentation.

Comment faire un régime astringent ? Quels aliments devraient être exclus ? Nous répondons à toutes ces questions ci-dessous.

Lisez aussi : Diarrhée infantile : 6 remèdes maison pour la traiter

Les phases d’un régime astringent contre la diarrhée

Aussi bien dans le cas de diarrhée aiguë que de diarrhée chronique, on conseille de diviser l’alimentation en plusieurs phases pour une meilleure assimilation des nutriments.

Ainsi, en introduisant divers types d’aliments lentement et progressivement, il est possible de retrouver une digestion normale au fur et à mesure que l’organisme se rétablit.

Phase 1 du régime astringent

L'eau de riz peut faire partie du régime astringent

Elle concerne le début de la diarrhée et dépend de son degré de sévérité. Il peut s’agir d’un régime avec reconstitution hydroélectrique (eau et sels) par voie parentérale ou d’un simple régime liquide par voie orale.

Par exemple, on recommande la consommation de :

  • Eau
  • Lait de riz
  • Eau de carotte
  • Solutions de réhydratation orale
  • Eau avec citron, sucre et sel
  • Infusions médicinales

Lisez aussi : 6 aliments à éviter en cas de diarrhée

Phase 2 du régime astringent

Après la phase précédente, on peut introduire des aliments solides sur une période de 2 jours. En général, on privilégie les sources de glucides complexes, car elles sont faciles à digérer, mais augmentent l’énergie.

Par exemple, certaines options alimentaires à ce stade sont :

  • Riz bouilli
  • Semoule de riz
  • Pommes de terre bouillies ou bien carottes
  • Pain grillé
  • Pommes au four
  • Banane cuites au four

Phase 3 du régime astringent

Les aliments qui sont incorporés dans cette phase doivent être bouillis, cuits à la vapeur ou grillés, en évitant autant que possible les graisses. Cette phase peut durer 2 ou 3 jours, selon l’évolution de l’affection.

Par exemple, vous pouvez inclure des aliments protéinés tels que :

  • Poisson blanc
  • Poulet ou dinde
  • Jambon cuit

Phase 4 du régime astringent

Un bol de purée

Dans cette dernière phase, on incorpore la plus grande variété possible d’aliments, dans la mesure où ils sont tolérés par la personne. Il n’y a pas de limite quant au nombre de jours puisqu’à partir de là, les habitudes alimentaires régulières commencent à se rétablir.

Par exemple, certaines options sont :

  • Légumes bouillis
  • Purée de légumes
  • Fruits mûrs sans peau
  • Viandes maigres

Ce que vous devez savoir sur le régime astringent

Le régime astringent vise à faciliter le travail du système digestif pour arrêter la diarrhée et améliorer l’absorption des nutriments. Pour cette raison, il est basé sur des aliments peu cuits et peu transformés.

Ses principes fondamentaux sont les suivants :

  • Absence de fibres alimentaires
  • Exclusion des aliments contenant du lactose
  • Absence d’aliments stimulant la motilité intestinale
  • Exclusion des aliments gras ou bien à digestion complexe

Aliments recommandés

Pour concevoir un menu astringent, il faut tenir compte de la phase de la diarrhée et de la tolérance du patient.

Les aliments recommandés sont :

  • Infusion de camomille et pain grillé (au petit-déjeuner)
  • Soupe de riz ou bien de carottes
  • Bouillon de poisson
  • Œuf dur ou bien en omelette
  • Poisson blanc cuit ou grillé (sole, lotte, merlan, merlu, etc)
  • Poulet ou dinde grillé, sans la peau
  • Pommes au four, banane mûres écrasées ou coings
  • Yaourt sans lactose (pour réguler la flore intestinale)

Aliments exclus

Dans tout régime astringent, les aliments suivants stimulent les contractions intestinales, et on doit donc les éliminer :

  • Fruits à coque et légumineuses
  • Céréales complètes
  • Lait entier et produits laitiers
  • Aliments gras (y compris les aliments frits, panés ou enrobés de pâte à frire)
  • Charcuterie
  • Confiserie et produits de boulangerie industrielle
  • Épices et condiments
  • Aliments générant des flatulences comme le brocoli, les lentilles ou le fromage
  • Café et produits caféinés
  • Boissons alcoolisées
  • Aliments à effet laxatif comme les prunes, les raisins et les fruits avec la peau

Bien sûr, à la fin du régime, la plupart de ces aliments sont à nouveau consommés.

En conclusion, le régime astringent est généralement un traitement efficace dans la plupart des cas de diarrhée. Cependant, si cela ne fonctionne pas, vous devriez consulter votre médecin pour déterminer si un traitement pharmacologique est nécessaire.