Relaxine : qu'est-ce que c'est et quelle est son importance pendant la grossesse

La relaxine est une hormone peptidique qui remplit diverses fonctions dans le corps pendant la grossesse et l'accouchement. Cependant, son effet peut être responsable de certaines affections courantes, telles que les douleurs lombaires.
Relaxine : qu'est-ce que c'est et quelle est son importance pendant la grossesse

Dernière mise à jour : 14 septembre, 2021

Le corps de la femme subit de grands changements anatomiques et physiologiques pendant la grossesse. Ce sont des modifications physiologiques qui visent à préparer le corps à la croissance du bébé et à sa sortie par le canal génital. Ces changements sont médiés par diverses hormones, dont la relaxine.

Cette hormone est sécrétée par le placenta et le corps jaune de l’ovaire, après la fécondation. De même, il est possible de le trouver dans la muqueuse utérine, dans les membranes fœtales et dans les glandes mammaires. Elle participe à la réduction des contractions musculaires spontanées et au relâchement du canal utérin pour l’accouchement.

Mécanisme d’action de la relaxine

Les effets de la relaxine sur le corps sont directement liés aux phases du cycle de reproduction de la femme et aux niveaux d’œstrogènes et de progestérone circulants. Elle est responsable du relâchement des ligaments en leur apportant une plus grande élasticité et résistance. De plus, elle est capable de réduire la tension des fibres du muscle lisse utérin.

Cette molécule peptidique génère une plus grande laxité ligamentaire en inhibant la formation et le dépôt de collagène. Son mécanisme d’action est le résultat d’une interaction avec les récepteurs RXFP1 situés au niveau du tissu conjonctif. Ce fait favorise une cascade de transcription de gènes qui conduit à la formation de métalloprotéinases matricielles (MMP) et d’oxyde nitrique synthase (NOS).

Les MMP sont responsables de l’inhibition de la formation de fibrose et de la rupture des brins de collagène dans la matrice ligamentaire. De plus, ils agissent en bloquant l’accumulation de collagène. Pour sa part, il y a une augmentation de l’oxyde nitrique médiée par NOS, ce qui augmente la capacité élastique.

La relaxine exerce un effet paracrine sur les fibres utérines qui favorise le ramollissement du col de l’utérus. De cette façon, elle influence l’effacement et la dilatation du canal au début du travail.

Femme en travail.
Le travail nécessite une synchronisation des substances et des mécanismes anatomiques qui permettent au bébé de venir au monde.

Quelles fonctions joue la relaxine pendant la grossesse ?

Les niveaux de relaxine varient tout au long de la grossesse et sont associés à diverses fonctions. Une fois que l’ovulation se produit, le corps jaune déclenche la libération de l’hormone, préparant la muqueuse utérine à l’implantation de l’ovule fécondé. En ce sens, si la fécondation n’a pas lieu, le corps jaune dégénère et la relaxine diminue.

Au cours des premiers et deuxièmes trimestres de la grossesse, elle est responsable de la réduction des contractions utérines involontaires pouvant entraîner une fausse couche ou un accouchement prématuré. De plus, elle augmente les taux circulants de monoxyde d’azote, favorisant le maintien du système cardiovasculaire de la femme enceinte.

En revanche, une fois que la femme enceinte atteint la 37e semaine de grossesse, les niveaux de relaxine atteignent leur pic maximum. De cette façon, le col de l’utérus se ramollit, se détend et se dilate, entraînant le travail. Elle est également capable d’agir sur les membranes fœtales et de stimuler leur rupture.

Des études affirment que la relaxine est responsable de la promotion de la laxité des articulations sacro-coccygiennes et pubiennes qui entourent le canal génital. En ce sens, elle favorise l’élargissement du grand bassin, par lequel passera le nouveau-né lors de la descente. En revanche, la relaxation sacro-coccygienne favorise la rétropulsion du coccyx nécessaire au départ du nouveau-né.

Comment éviter les effets négatifs de la relaxine pendant la grossesse ?

Chez la femme enceinte, la relaxine peut favoriser le développement d’inconforts articulaires et musculaires. Certaines recherches suggèrent que la rétention d’eau, la laxité articulaire et un déplacement du centre de gravité sont responsables des maux de dos.

L’instabilité articulaire favorisée par l’hypermobilité ligamentaire peut provoquer une grande gêne chez la femme. Cela inclut les douleurs au bas du dos, aux hanches ou au bassin et aux genoux. Pour cette raison, il est conseillé d’appliquer les mesures suivantes pour réduire le risque d’effets secondaires de la relaxine :

  • Évitez les mouvements brusques.
  • Maintenir une bonne posture corporelle.
  • Ne soulevez pas d’objets lourds.
  • Pliez vos genoux et abaissez-vous lentement lorsque vous ramassez un objet au sol.
  • Pratiquez des exercices d’étirement pendant la grossesse.
  • Utilisez une bande ou une ceinture pubienne pour réduire la pression au niveau du pubis.
  • Placez un oreiller entre vos jambes lorsque vous dormez pour réduire le stress articulaire.
  • Prenez régulièrement des bains chauds pour détendre vos muscles.
Exercices pendant la grossesse.
Certains exercices pendant la grossesse réduisent les douleurs lombaires associées à une augmentation de la relaxine.

Une hormone clé pendant la grossesse

La relaxine, comme les œstrogènes et la progestérone, est une hormone qui joue un rôle fondamental dès le début de la grossesse. Leurs actions permettent le bon développement du fœtus au sein de l’utérus et maintiennent les besoins en équilibre. De plus, elle est reconnue pour son rôle coadjuvant dans la relaxation et la distension du canal génital pour l’expulsion du nouveau-né.

Cependant, elle peut causer une gêne temporaire chez la femme enceinte. Si vous présentez des symptômes articulaires et musculaires anormaux, n’hésitez pas à consulter un médecin. Les professionnels de la santé sont formés pour reconnaître votre condition et vous offrir le meilleur accompagnement thérapeutique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Prodromes d’accouchement : de quoi s’agit-il ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Prodromes d’accouchement : de quoi s’agit-il ?

Quand la naissance approche, la future mère peut confondre le travail d'accouchement réel avec les prodromes. Découvrez-en plus ici !



  • Jelinic M, Marshall SA, Stewart D, Unemori E et al. Peptide hormone relaxin: from bench to bedside. Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol. 2018;314(6):R753-R760.
  • Bathgate RA, Halls ML, van der Westhuizen ET, Callander GE, Kocan M, Summers RJ. Relaxin family peptides and their receptors. Physiol Rev. 2013;93(1):405-80.
  • Martin B, Romero G, Salama G. Cardioprotective actions of relaxin. Mol Cell Endocrinol. 2019;487:45-53.
  • Valkovic AL, Bathgate RA, Samuel CS, Kocan M. Understanding relaxin signalling at the cellular level. Mol Cell Endocrinol. 2019;487:24-33.
  • Rivera Díaz R, Lopera Rivera A. Manejo del dolor no obstétrico durante el embarazo. Artículo de revisión. Rev Colomb Anestesiol. 2012;40(3):213–223.
  • Ojeda González J, Rodríguez Älvarez M, Estepa Pérez J, Piña Loyola C, Cabeza Poblet B. Cambios fisiológicos durante el embarazo. Su importancia para el anestesiólogo. Medisur. 2011;9(5):484-491.