Remèdes naturels contre les infections vaginales

Bien que les traitements buccaux soient d'une grande aide, l'alimentation peut aussi jouer un rôle important à l'heure de prévenir ou d'éliminer les infections.

Les experts affirment que toutes les femmes ont souffert ou souffriront une ou plusieurs fois d’une infection vaginale au cours de leur vie. Il existe pourtant des moyens efficaces pour prévenir ces infections vaginales, même si parfois, il n’y a rien à faire pour empêcher leur apparition. En effet, les femmes sont de plus en plus exposées à de nombreuses activités quotidiennes, aussi bien au travail qu’à la maison, et toutes ces activités les empêchent parfois de prendre soin d’elles et de suivre des mesures préventives.

Pour prévenir les infections vaginales, il est notamment important de suivre une alimentation adaptée et d’avoir une hygiène intime impeccable ! D’autre part, un corps stressé et fatigué est moins résistant face aux micro-organismes qui provoquent de nombreuses maladies.

Les infections vaginales les plus communes

Les infections les plus communes sont la vulvovaginite causée par des levures du genre Candida, la vaginose bactérienne provoquée par la Gardnerella, et la trichomoniase, sexuellement transmissible.

Quelles en sont les causes ?

Au niveau de la zone génitale cohabitent normalement certains micro-organismes, qui ne sont pas dangereux pour notre corps. Mais dans certains cas, cet équilibre habituel est altéré, produisant ainsi des infections vaginales, qui peuvent également être causées par un contact sexuel (trichomoniase).

Mais quelles sont les situations pouvant altérer cet équilibre habituel ? On retrouve les changements hormonaux, une grossesse, la ménopause, le diabète ou le recours prolongé aux antibiotiques.

Les différents symptômes

  • Picotement au niveau de la zone vaginale
  • Écoulement vaginal abondant et mauvaise odeur
  • Rougeurs au niveau de la vulve
  • Inflammation des lèvres vaginales
  • Douleur et brûlure lors de la miction
  • Gênes durant les rapports sexuels

Les infections vaginales doivent être correctement traitées. Souvent, les femmes ne consultent pas leur médecin par peur ou par honte, mais une simple gêne peut se transformer en véritable problème sans traitement adéquat. Il faut toujours consulter son médecin avant de débuter un traitement naturel, afin de s’assurer que le problème est bénin.

Les remèdes naturels

Les plantes aux propriétés antibiotiques et anti-inflammatoires, qui aident à renforcer le système immunitaire de l’organisme, sont particulièrement indiquées :

  • Le boldo : très utile contre les infections provoquées par les champignons, car il présente des propriétés anti-fongiques. Il suffit de prendre des bains à base de boldo.
  • Le souci : il peut être utilisé pour prévenir ou traiter les infections vaginales, car il possède des propriétés antibiotiques et anti-fongiques. Versez un peu de souci dans de l’eau bouillante, laissez refroidir et versez le mélange sur la zone affectée.

camomille

  • La camomille : Vous pouvez également prendre des bains à base d’infusion de camomille.

D’autres solutions naturelles

  • L’ail : un excellent antibactérien aux propriétés anti-fongiques. Il suffit de réduire en bouillie une gousse d’ail jusqu’à obtenir une sorte de pâte, et l’appliquer à usage externe.
  • L’huile d’arbre à thé : Vous pouvez verser quelques gouttes de cette huile dans un bain, car elle possède des propriétés anti-bactériennes.

cidre

  • Le vinaigre de pomme : il aide à rééquilibrer le pH. Il suffit de verser 3 cuillères à soupe de vinaigre de cidre dans un verre d’eau, et d’en boire trois fois par jour.
  • Le yaourt naturel : vous pouvez en consommer pour éviter les infections vaginales, mais si vous en souffrez déjà, il suffit de mettre un peu de yaourt directement sur la zone affectée.

L’alimentation

L’alimentation joue un rôle capital contre les infections vaginales, car il existe certains aliments capables de prévenir ou d’éliminer les infections. D’autres aident également à renforcer le système immunitaire, ce qui vous permet de lutter contre n’importe quel micro-organisme en empêchant son développement.

Vous devez ainsi consommer des aliments qui contiennent :

  • du fer : dans les palourdes, les légumineuses et les légumes verts.
  • du zinc : dans l’agneau, les huîtres, les germes de blé, la citrouille et les cacahuètes.
  • de la vitamine B : dans le foie, le lait, les oeufs et le poisson.

Quels aliments devez-vous éviter ? L’alcool, le tabac, les drogues, le pain, les conservateurs et les colorants, les levures et le sucre.

Les recommandations générales

  • Il est essentiel de maintenir une hygiène intime impeccable, avec des savons au pH neutre non agressifs pour la flore vaginale.
  • Il faut éviter les pantalons serrés et les sous-vêtements en matière synthétique, car cette zone intime a besoin d’une bonne ventilation. S’il y a beaucoup d’humidité, les micro-organismes se multiplient plus facilement.
  • Si vous utilisez des protège-slips tous les jours, il est nécessaire de les changer au moins 4 fois par jour. Même chose pour les serviettes et les tampons pendant les règles.
  • Lavez vos sous-vêtements avec un savon neutre.
  • Lorsque vous allez au toilettes, essuyez-vous d’avant en arrière pour éviter que les bactéries qui se trouvent généralement vers la zone anale n’arrivent vers le vagin, provoquant ainsi des infections.
  • Détendez-vous ! Le stress et l’anxiété font diminuer nos défenses, ce qui nous rend plus faibles face aux agressions et aux maladies.
  • Utilisez des sous-vêtements en coton qui absorbent l’humidité naturelle du corps.
  • Même si cela paraît paradoxal, il ne faut pas non plus abuser et nettoyer cette zone intime à l’excès, même avec des savons adaptés. Nettoyer la zone une fois par jour est suffisant ; vous pouvez ensuite utiliser seulement de l’eau.
  • Le vagin présente un mécanisme d’auto-nettoyage très efficace : ne nettoyez que la partie externe de la zone !
  • L’utilisation de préservatifs prévient les infections sexuellement transmissibles.