Infusions et conseils pour traiter la sciatique

· 7 janvier 2015
Saviez-vous que le curcuma peut vous aider à réduire les douleurs sciatiques ? Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, il nous soulage, que nous le prenions sous forme d'infusion ou que nous l'appliquions comme cataplasme.

Lorsque le nerf sciatique est enflammé, certaines douleurs apparaissent dans la fesse et dans la partie postérieure de la cuisse. Il faut en effet prendre soin de traiter la sciatique.

En effet, cette douleur peut s’étendre tout le long de la jambe jusqu’à la cheville et peut être très incommodante.

Pour traiter les problèmes de sciatique, vous pouvez utiliser certaines herbes aux propriétés antirhumatismales et analgésiques sous forme d’infusion, de compresses et également de cataplasmes.

Les symptômes qui indiquent une inflammation du nerf sciatique

  • Une douleur aiguë qui part de la fesse jusque dans la partie postérieure de la jambe et qui peut aussi se prolonger jusqu’à la cheville.
  • Des difficultés pour réaliser certains mouvements, comme se retourner dans le lit par exemple.
  • Des difficultés à maintenir une station debout durant un long moment à cause de douleurs aiguës qui deviennent insupportables.
  • Une inflammation très grave qui ne s’atténue pas ou qui ne s’améliore pas quelque soit la position.
  • Un grand sentiment d’handicap dû à la douleur et aux troubles causés par cette inflammation.

Lisez également :

Découvrez les meilleurs remèdes naturels pour traiter les inflammations 

Les infusions qui combattent la sciatique

Pissenlit

L’infusion de curcuma

C’est en effet une herbe très recommandée dans le traitement de la sciatique. Effectivement, elle contient de nombreuses propriétés anti-inflammatoires. Préparez donc une infusion avec quelques branches de curcuma dans un demi-litre d’eau bouillante. Buvez-en ensuite jusqu’à trois ou quatre fois par jour.

L’infusion mixte

Ingrédients

  • Achillée millefeuille
  • Pensée sauvage
  • Marjolaine
  • Fleurs de sureau
  • Pissenlit

Préparation

Prenez dix grammes de chacune de ces plantes, sous leur forme sèche de préférence. Pilez le tout et mélangez bien. Ensuite, faites bouillir une tasse d’eau et ajoutez une cuillerée du mélange d’herbes.

Versez ensuite dans un récipient avec bouchon, fermez, et laissez reposer. Vous pouvez ensuite en boire jusqu’à deux tasses par jour.

Jus de carotte et de persil

Carotte-et-pomme pour traiter la sciatique

C’est un jus très efficace pour soigner la sciatique. Il faut ainsi réaliser un smoothie de carotte avec quelques branches de persil. Vous ne pouvez cependant en boire qu’un verre par jour. L’heure à laquelle vous le consommerez n’a pas d’importance.

Il est également recommandé de boire, à jeun, un verre de jus d’ananas avec une gousse d’ail, sans ajouter de sucre ou d’édulcorant.

Les suppléments pour traiter la sciatique

La quercitrine

C’est un bio-flavonoïde qui se trouve généralement dans les fruits et les légumes, notamment dans l’oignon et dans la pomme.

C’est un antioxydant puissant qui a la faculté de protéger les cellules contre l’action nocive des radicaux libres.

La broméline

Il s’agit d’une enzyme qui se trouve notamment dans l’ananas et qui a la capacité de réduire l’inflammation qui provoque la sciatique.

L’algue spiruline

C’est un aliment qui contient des quantités importantes de minéraux et de vitamines. L’algue spiruline a la capacité d’apporter des nutriments au système nerveux et de dépurer l’organisme des graisses et des toxines nocives.

Lisez également :

10 conséquences qu’il y a à boire peu d’eau 

Les cataplasmes contre la sciatique

  • Appliquer un cataplasme d’argile vert sur la zone enflammée peut aider à réduire l’inflammation. Cela calmera également fortement la douleur. Le cataplasme doit s’appliquer en réalisant un massage délicat.
  • Appliquez un cataplasme de racine de gingembre moulue, en ajoutant une cuillerée d’huile d’olive. Posez le cataplasme en réalisant un massage très doux. Vous pouvez répéter l’opération plusieurs fois par jour.
  • Valat, J. P., Genevay, S., Marty, M., Rozenberg, S., & Koes, B. (2010). Sciatica. Best Practice and Research: Clinical Rheumatology. https://doi.org/10.1111/ijfs.13672
  • Stafford, M. A., Peng, P., & Hill, D. A. (2007). Sciatica: A review of history, epidemiology, pathogenesis, and the role of epidural steroid injection in management. British Journal of Anaesthesia. https://doi.org/10.1093/bja/aem238
  • El Barzouhi, A., Vleggeert-Lankamp, C. L. A. M., Nijeholt, G. J. L. A., Van Der Kallen, B. F., Van Den Hout, W. B., Koes, B. W., & Peul, W. C. (2014). Influence of low back pain and prognostic value of MRI in sciatica patients in relation to back pain. PLoS ONE. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0090800