Retard menstruel : quand faut-il s’inquiéter ?

· 26 mai 2018
Le retard mensuel est un sujet qui inquiète beaucoup les femmes. Le retard des règles est très fréquent dans certaines étapes de notre vie. Dans cet article, nous aborderons les principales causes possibles d'un retard menstruel.

Face à un retard menstruel, la première chose que nous pensons est que cela est dû à la grossesse. Cependant, ce n’est qu’une des possibilités. Dans cet article, nous vous expliquerons quand vous devriez consulter un médecin ou vous inquiéter si vous n’avez pas vos règles.

Le retard menstruel n’est pas toujours synonyme de grossesse

La théorie indique que le cycle menstruel d’une femme dure 28 jours. Cela représente le temps entre un cycle complet et le suivant. Cependant, le corps humain n’est pas comme un robot ni rythmé comme une horloge. Par conséquent, la menstruation peut parfois se retarder ou s’anticiper selon les cas.

Le fonctionnement de l’organisme est lié à plusieurs systèmes, chacun d’entre eux est comme un engrenage dans une grande chaîne de production. Par conséquent, les systèmes immunitaires, métaboliques, circulatoires, hormonaux et neuroendocriniens doivent être en parfait état. De cette manière, le cycle menstruel aura une durée régulière d’en moyenne quatre semaines.

Si les règles n’arrivent pas à temps, cela peut provoquer une inquiétude ou même une illusion que cela soit dû à une grossesse. Bien sûr, c’est la cause la plus connue des retards menstruels, mais pas la seule. D’autres facteurs peuvent également modifier le cycle menstruel.

Lisez aussi cet article : 7 choses que vous ne savez pas sur les menstruations

Quelles sont les causes principales d’un retard menstruel ?

Nous commencerons par prendre en compte les facteurs qui déclenchent un retard dans la menstruation. Même si cette situation n’indique rien de grave à priori, il est essentiel de rester vigilant pour qu’elle ne se reproduise pas dans les mois suivants.

1. Stress et anxiété

le stress peut provoquer un retard menstruel

Au fil des années, les femmes subissent de plus en plus de pression (au travail et socialement) et cela affecte leur santé. Même si le lien direct du stress sur le cycle menstruel est tout à fait logique et normal ce n’est pas une situation idéale à long terme.

Vous pouvez aussi traversez un problème particulier ou une situation qui peut provoquer un changement dans vos cycles menstruels. L’anxiété excessive, avant un mariage, un voyage ou un déménagement sont des causes fréquentes de retard menstruel. De plus, le stress provoqué par des examens, les obligations ou les finances peuvent aussi avoir un impact direct sur votre production hormonale.

Dans ces cas, le délai est généralement de quelques jours ou jusqu’à ce que la situation se normalise. Vous ne devriez pas avoir de problèmes supplémentaires, bien que par prudence, vous pouvez consultez le gynécologue.

2. Changements de poids corporel

Que vous ayez perdu ou pris du poids très rapidement, vous pouvez remarquer des changements et des retards dans vos menstruations. Il est important de savoir que les adipocytes – les cellules graisseuses – interviennent dans la production d’hormones et que leur excès ou déficit peuvent déséquilibrer le cycle menstruel.

Les femmes dont la masse corporelle est plus importante que la moyenne produisent plus d’hormones œstrogènes et les femmes plus minces, beaucoup moins. Pour inverser ce processus, vous devez savoir quel est votre poids idéal et faire tout votre possible pour l’atteindre et le conserver.

3. Allaitement

l'allaitement et le retard des règles

Les femmes qui viennent d’accoucher n’ont plus leurs règles pendant plusieurs mois. Il est nécessaire que le corps « redevienne stable » après le changement hormonal si drastique qu’il a dû traverser pendant la grossesse et la puerpéralité.

Il y a même des mères qui, après avoir accouché, n’ont toujours pas leurs règles au bout d’une année. Lorsque cela se produit, il est très important de consulter le médecin qui a suivi toute votre grossesse afin de pouvoir déterminer les possibles causes.

Ne manquez pas de lire cet article : La couleur des règles en dit long sur votre état de santé

4. Interruption de la pilule contraceptive

Si une femme prend la pilule contraceptive, l’une des principales « conséquences » est une menstruation régulière. Cependant, quand pour une raison quelconque, elle interrompt la consommation ou décide d’arrêter la pilule, le corps doit fonctionner à nouveau naturellement. C’est une des possibles raisons qui peut expliquer un retard menstruel.

Cela signifie que les ovaires doivent fonctionner à nouveau sans recevoir les ordres donnés par les hormones contenues dans les pilules. L’interruption de la pilule peut retarder l’ovulation et par conséquent, les règles. Il est normal que cela se produise avec un cycle, mais si pour le deuxième mois vous n’avez pas toujours de règles, vous devriez consulter un médecin.

Causes d’un retard menstruel nécessitant un traitement médical

Cependant, dans certaines situations, les retards menstruels peuvent être liés à des problèmes de santés plus graves ou qui requièrent des soins médicaux spécifiques. Cela ne signifie pas que vous devriez vous inquiéter avant d’avoir établi la cause. Il est simplement conseillé de demander une aide professionnelle pour traiter la possible pathologie.

Voici les principales causes d’un retard menstruel nécessitant un traitement médical :

1. Infections et maladies

Certaines maladies courantes comme la grippe, la cystite ou l’amygdalite peuvent modifier le cycle menstruel.

Par ailleurs, le cycle peut s’altérer encore plus si vous prenez des médicaments pour les traiter.

2. Altération de la glande thyroïde

la glande thyroïde peut provoquer un retard menstruel

L’altération de la glande thyroïde peut se manifester sous forme d’hyper ou d’hypothyroïdie (augmentation ou diminution de la production d’hormones thyroïdiennes). Elle peut provoquer de nombreux déséquilibres dans le corps, y compris des retards menstruels.

Il est essentiel d’effectuer un examen médical précis afin de recevoir le traitement approprié. Le spécialiste peut vous prescrire des médicaments, un apport d’iode ou même vous conseiller l’ablation de la glande thyroïde.

3. Syndrome des ovaires polykystiques

Cette maladie liée au système endocrinien se caractérise par des troubles du cycle menstruel. Elle peut aussi provoquer la formation de kystes dans les ovaires. Dans les cas plus avancés ou non traités cela peut conduire à l’infertilité.

Pour traiter ce syndrome, il est recommandé de mener une vie plus saine. Parfois, on peut aussi devoir perdre du poids si cela est nécessaire. Des préparations hormonales spéciales sont également prescrites, et peuvent varier si la femme souhaite tomber enceinte à l’avenir.

Si le retard menstruel ne dépasse pas cinq jours à partir de la dernière règle, vous ne devriez pas vous inquiéter. En effet, comme nous l’avons déjà indiqué, le corps humain n’est pas si exact.

Des retards de plus d’une semaine peuvent indiquer un trouble ou d’autres possibles problèmes. Une fois que vous avez éliminé les situations «normales» qui peuvent entraîner des changements dans les règles, consultez un médecin.

Découvrez également cet article : 6 irrégularités du cycle menstruel que vous ne devez pas ignorer

Le cycle menstruel normal dure en moyenne 28 jours, selon l’âge, la charge hormonale et les habitudes de chaque femme. Pour prévenir d’éventuels problèmes, il est important que chaque femme connaisse bien son cycle menstruel. Si vous avez des doutes, consultez le gynécologue pour effectuer des examens appropriés.