Sacs d’école et mal de dos

2 mars 2020
Bien qu'il existe un lien entre les cartables et le mal de dos, la solution n'est pas de les éviter, mais de les utiliser correctement. Il est également essentiel que les enfants fassent du sport pour renforcer leurs muscles et leur squelette.

Il est largement admis que les sacs d’école et le mal de dos sont étroitement liés. C’est fondamentalement vrai, mais c’est une réalité qui a plusieurs nuances. La première est que le problème ne réside pas dans le sac à dos lui-même, mais dans son utilisation.

Il est clair que lorsque l’on porte des poids exagérés, quels qu’ils soient, et que cet exercice n’est pas effectué correctement, il y a des conséquences pour les muscles et les os. Bien que les cartables et les maux de dos soient des réalités qui se rejoignent souvent, ce qui ne va vraiment pas, ce sont les facteurs de répartition du poids et de la charge.

En outre, il convient de noter que les sacs à dos sont un objet quotidien et, par conséquent, d’utilisation continue. Cette utilisation répétée exige de prendre des mesures nécessaires pour protéger le corps. Examinons de plus près le lien entre les sacs d’école et le mal de dos.

Sacs d’école et mal de dos

Des enfants portant des sacs d'école

Il existe plusieurs études qui évoquent ce sujet. Pratiquement toutes s’accordent à dire qu’environ la moitié des enfants de moins de 15 ans ont perçu un certain malaise lié à l’utilisation de leur cartable.

Il existe également un consensus sur le fait qu’il est sain qu’aucun enfant ne porte plus de 10 à 15% de son poids corporel. En effet, le ministère autrichien de l’Education a interdit aux enfants de porter des sacs à dos dépassant 10 % de leur poids corporel. Une réglementation similaire existe en Allemagne.

Ces dernières années, plusieurs études ont montré un lien entre les sacs à dos et divers types de blessures au cou et aux épaules, les douleurs dorsales, la courbure de la colonne vertébrale, la posture et la fonction pulmonaire, entre autres. Le sujet est devenu important en raison de l’augmentation de ces problèmes chez les enfants. Auparavant, ce phénomène était moins importants.

Cependant, certains experts ont averti que l’augmentation de ces problèmes chez les enfants n’est pas seulement due à l’utilisation de sacs à dos. D’autres facteurs jouent également un rôle, dont le plus important est le mode de vie sédentaire des enfants, qui affaiblit leur structure musculo-squelettique.

Lire la suite : Smartphone : quels problèmes de santé provoque son utilisation

Données à prendre en compte

Une fillette préparant son sac d'école

 

Une étude menée aux Pays-Bas a constaté une relation inverse entre la pratique de certains sports et les douleurs dorsales chez les enfants. Autrement dit, plus ils font du sport, moins les enfants ont mal au dos.

Une autre étude, également réalisée aux Pays-Bas et dirigée par van Gent, souligne un fait très intéressant : chez de nombreux enfants souffrant de maux de dos, il y a également des signes de problèmes psychosomatiques. Certains enfants qui sont irrités ou contrariés par des facteurs familiaux ou individuels ont tendance à souffrir plus fréquemment de maux de dos.

Indépendamment de ce qui précède, il est vrai que des sacs à dos trop lourds et une mauvaise utilisation peuvent entraîner différents problèmes. Parmi eux, on peut citer les suivants :

  • Tension musculaire : elle se situe dans la zone du bas du dos. Elle s’explique par le fait que l’enfant se penche en avant lorsque le sac à dos est trop lourd
  • Désalignement de la colonne vertébrale : principalement au niveau des cervicales pour la même raison que ci-dessus
  • Augmentation de la courbure lombaire
  • Asymétrie des épaules : lorsque vous portez votre sac à dos sur une seule épaule, vous augmentez le risque de développer une déviation de la colonne vertébrale ou une scoliose

En savoir plus : 3 exercices avalisés par la science pour soulager une lombalgie

Recommandations

La première recommandation à prendre en compte est de promouvoir la pratique du sport chez les enfants. Le sédentarisme n’est bon pour personne, encore moins lorsqu’il est en train de développer son corps. En outre, il est nécessaire de prendre certaines mesures préventives avec les sacs à dos, comme les suivantes :

  • Des dimensions adéquates : le sac à dos ne doit pas descendre en dessous de la taille. De plus, sa largeur ne doit pas être supérieure à celle des épaules
  • Des sangles appropriées : elles doivent être rembourrées et permettre à l’enfant de les ajuster de manière à ce que le sac à dos soit collé au dos.  Avoir une poignée pour le soulever du sol est idéal
  • Un intérieur compartimenté : lorsque l’intérieur du sac à dos comporte des compartiments, les objets bougent moins. Cela assure la stabilité
  • La surcharge : la surcharge doit être totalement évitée. C’est le facteur le plus nuisible
  • La répartition du poids et le transport : il faut porter les objets plus lourds plus près du corps. Le sac à dos doit être porté sur les deux épaules

 

Calvo-Muñoz, I., & Gómez-Conesa, A. (2012). Asociación entre las mochilas escolares y el dolor de espalda. Revisión sistemática. Fisioterapia, 34(1), 31-38.