S'asseoir au sol : avantages et précautions

Savez-vous que s'asseoir au sol présente des avantages ? Si vous le faites correctement, cela peut être bénéfique pour votre santé. Nous vous proposons quelques lignes à suivre pour la pratique.
S'asseoir au sol : avantages et précautions

Dernière mise à jour : 26 mars, 2021

Quelle proportion de votre journée passez-vous en position assise ? Certainement beaucoup. En effet, si nous faisons le compte de tous les moments où nous sommes assis, cela est difficile. La réalité est que l’assise sur une chaise comporte ses risques et ses avantages. Quels sont alors les avantages de s’asseoir au sol ?

Eh oui, certaines personnes s’assoient au sol. De même, il existe des cultures et des pays dans lesquels cette position est normale. Néanmoins, il y a de nos jours tout un débat autour de la posture. Il est donc important de décomposer la chose afin de mieux la comprendre.

Effets sur la santé de la position assise sur une chaise

La position assise a un impact sur la santé. Nous utilisons effectivement moins d’énergie que lorsque nous sommes en mouvement. C’est précisément pour cette raison que la position assise sur de longues périodes est associée à des maladies telles que l’obésité, l’hypertension, le diabète et les taux élevés de cholestérol.

D’autres études sont encore nécessaires, mais les preuves démontrent que le mouvement est nécessaire, même de faible intensité. Cela réduit le risque de souffrir de maladie cardiovasculaires telles que l’infarctus du myocarde ou d’un AVC.

Avantages de s’asseoir au sol

Cette posture fait l’objet d’un débat permanent. Elle n’est peut-être pas très confortable au début, mais son impact sur le corps est positif. Voyons quelques-uns de ses avantages.

1. Nous sommes plus actifs

S’asseoir au sol ou s’accroupir active davantage la musculature. Cela prévient les maux de dos. Ce n’est pas le remède miracle aux problèmes lombaires, mais cela aide. A condition de respecter la rectitude de l’axe du corps.

Une femme enceinte en position accroupie.

“Pendant la grossesse et l’accouchement, la position accroupie peut être bénéfique pour la mère et le foetus.”

2. Le corps est conçu pour déféquer dans cette position

Voici une affirmation défendue par certains. Être accroupi permet un meilleur angle entre le gros intestin, le rectum et l’anus. Cela facilite alors l’expulsion des selles car, dans cette position, les sphincters et le plancher pelvien s’équilibrent.

3. Une position recommandée dans la phase d’expulsion du bébé

Se mettre accroupi permet une ouverture plus grande pour le passage du bébé. Cette posture est l’une des plus utilisées dans le monde animal au moment de mettre bas. En effet, le diamètre du bassin se dilate plus facilement.

Mais ce n’est pas tout. La verticalité de la position diminue les efforts de poussée grâce à la gravité. En plus de favoriser les contractions, la position accroupie favorise la pression du foetus sur le col utérin, ce qui contribue à une naissance plus simple et plus fluide. Un autre avantage est que les déchirures des tissus mous sont réduites.

4. Amélioration de la posture et des douleurs cervicales

S’asseoir au sol permet de soulager la tension dans le cou car cette position maintient l’élasticité et la souplesse des tissus conjonctifs. Contrairement à la position assise sur une chaise qui les raidit.

S’asseoir au sol : précautions

Tout n’est pas positif. S’asseoir accroupi ou au sol peut générer certaines conséquences dont il faut être conscient.

1. S’agenouiller

La position à genoux exerce une pression sur les genoux et les articulations des chevilles. Si vous ressentez une douleur ou un engourdissement, essayez de vous mettre à genoux avec un pied à plat sur le sol.

2. S’asseoir au sol : l’équilibre

La stabilité est moindre lorsque nous sommes à genoux. Si vous avez du mal à rester stable, tenez-vous à un mur ou un meuble et changez de position en cas de douleur.

3. Comment s’asseoir en tailleur ?

S’asseoir en tailleur peut aggraver les problèmes tels que les douleurs lombaires et la mauvaise posture. Toutefois, si vous choisissez cette position, ne vous courbez pas et maintenez la colonne vertébrale dans sa verticalité. De plus, mettez le poids sur vos hanches plutôt que sur les pieds.

Positions pour s’asseoir au sol

Il existe plusieurs positions pour s’asseoir au sol et tester les bienfaits de cette posture.

1. A genoux

En position debout, passez une jambe derrière votre corps, en mettant le poids sur la jambe avant. Baissez lentement le genou arrière sur le sol et gardez vos orteils sur le sol avec la cheville fléchie.

Ramenez ensuite vos épaules au dessus de vos hanches puis baissez votre genou avant sur le sol. Séparez alors les genoux de la largeur des épaules et posez les fesses sur les talons.

2. Position en tailleur

Asseyez-vous au sol. Pliez les deux genoux puis installez un pied sous le genou opposé. Déplacez le poids des hanches plutôt que celui des pieds.

Un moyen de réduire la pression sur les hanches peut être de s’asseoir sur le bord d’une couverture pliée ou d’un coussin.

3. Position accroupie

Cette position peut aider à soulager les douleurs au genou ou dans les chevilles. Essayez de vous asseoir au sol en pliant les deux genoux et en posant les pieds à plat sur le sol. Les pieds doivent être plus écartés que la largeur des hanches. Gardez votre ventre sur les hanches.

4. Position squat

Tenez-vous debout, les pieds écartés à la largeur des hanches. En gardant les pieds à plat sur le sol, baissez les fessiers lentement jusqu’à ce qu’ils touchent presque le sol. Maintenez les épaules et la poitrine bien droites.

Une femme assise au sol qui médite dans une forêt.

“S’asseoir au sol dans un milieu naturel favorise la connexion avec l’environnement.”

Découvrez aussi : 4 positions que vous devez corriger

Existe-t-il des effets secondaires à s’asseoir au sol ?

Comme pour tout, il est nécessaire de prendre des précautions ou de conscientiser la pratique sur les éventuels conséquences de cette position. Dans cette posture, le poids du corps se centre sur les membres inférieurs, il y a donc une pression sur les genoux et les chevilles. De plus, ce poids peut diminuer la circulation dans les membres inférieurs.

Si vous avez des contre-indications médicales, telles que des problèmes de hanches, de genoux et de chevilles, il est préférable de ne pas s’asseoir au sol. Cela pourrait affaiblir davantage vos articulations. Par ailleurs, les difficultés pour se relever sont également à prendre en compte.

S’asseoir au sol peut donc être bénéfique pour vos santé si vous savez comment le faire et si vous en faites une bonne habitude pour prendre soin de votre corps.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 étirements qui vous aideront à corriger votre posture
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
4 étirements qui vous aideront à corriger votre posture

Observer votre corps vous aidera à corriger votre posture et ainsi à éviter l'apparition de douleurs ou bien de soulager celles déjà présentes.



  • Laskowski E. ¿Cuáles son los riesgos de estar sentado mucho tiempo? [Internet]. Mayo Clinic. 21/08/2020 [Consultado 24/01/2021]. Disponible en https://www.mayoclinic.org/es-es/healthy-lifestyle/adult-health/expert-answers/sitting/faq-20058005
  • Lugones M. El parto en diferentes posiciones a través de la ciencia, la historia y la cultura. Revista Cubana de Ginecología y Obstetricia 2012;38(1):134-145.
  • Romero Añanca, Katia, and Milagros Yenifer Vargas Baca. “Relación entre los partos verticales y desgarros perineales en pacientes atendidas en el Centro de Salud de Belenpampa, enero a junio–2018.” (2018).