Si vous ne pleurez pas, votre corps va pleurer pour vous

Vous avez sans doute entendu dire que seuls les faibles pleurent. Or, nous devons tous pleurer, car c'est un acte libérateur. Si vous ne pleurez pas, vos émotions peuvent vous submerger et vous empêcher d'être heureux.
Si vous ne pleurez pas, votre corps va pleurer pour vous

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Si vous ne pleurez pas, votre corps le fera pour vous. Si vous essayez tellement de retenir ce qui doit sortir, vous finirez par exploser. Nous ne sommes pas faits pour stocker des sentiments et des émotions. Nous vous disons pourquoi ci-dessous.

Si vous ne pleurez pas, votre corps va souffrir

Si vous ne pleurez pas, tout s'accumule.
Il est parfois nécessaire d’évacuer nos sentiments.

La peur de la réaction des autres peut vous faire garder à l’intérieur ce qui, tôt ou tard, sortira tout seul. Si vous ne pleurez pas, préparez-vous à souffrir et à vivre une vie de tristesse, de désolation, d’angoisse… Si vous gardez tout pour vous, vous ne serez pas sur le bon chemin. Cependant, vous pouvez modifier ce modèle de comportement.

Par exemple :

  • Imaginez que votre nouveau partenaire amoureux mette les pieds sur la table tous les jours. Vous ne lui dites rien, pensant qu’il arrêtera de faire cela de lui-même.
  • Que se passe-t-il lorsque la phase d’engouement se termine ? La réalité frappe, et ce que vous ignoriez autrefois finit par vous agacer fortement.
  • Conséquence de cela : vous blâmerez votre partenaire. Et si aucun changement en votre faveur ne se produit, vous continuerez à faire la moue jusqu’au jour où, pour une raison quelconque, vous exploserez.
  • Vous avez commis l’erreur de ne pas dire au bon moment ce qui vous dérangeait. Nous sommes ici face à une erreur générée par des attentes non exprimées.


Le corps et l’esprit sont connectés

Comme l’atteste une étude développée par plusieurs chercheurs de l’Université de Rochester (États-Unis), si vous avez pour habitude d’absorber ce que vous ressentez, votre corps commencera à vous envoyer des signaux d’alerte. Des maux de tête récurrents, des maux d’estomac ou encore l’eczéma peuvent être un avertissement.

Pour cette raison, il est important de ne pas ignorer des symptômes. Si vous souffrez d’anxiété ou si vous êtes malheureux la plupart du temps, écoutez votre corps. Grâce à lui, vous pouvez trouver vos réponses.

Le corps et l’esprit sont connectés. Et si vous ne plongez pas à l’intérieur de vous, l’inconfort de l’estomac peut se transformer en eczéma, l’eczéma en problème de circulation et le problème de circulation en dermatite du cuir chevelu. Et les signaux d’alerte s’enchaîneront jusqu’à ce que vous mettiez le doigt sur ce qui vous rend malheureux.

Croyances, traumatismes et expériences

Si vous ne pleurez pas, vous aurez peut-être besoin d'aide.

Les problèmes sont liés à des croyances, à des traumatismes et à des expériences que vous n’avez pas choisies. Cependant, tous ces facteurs peuvent être l’occasion d’ouvrir les yeux, d’apprendre et de lâcher prise. Cette peur de dire « non » peut provenir d’une croyance ou d’un traumatisme que vous traînez depuis tout petit.

Comme décrit dans une recherche publiée par Journal of Traumatic Stress, cette peur de dire ce que vous ressentez au moment où vous le ressentez peut être due à une expérience négative qui a favorisé une faible estime de soi et un manque de confiance en soi.



Pleurez… Ne retenez pas vos larmes…

Ne vous soumettez pas à cela. Chaque traumatisme ou expérience est une opportunité de devenir qui vous voulez vraiment être.

Gardez à l’esprit que si vous ne pleurez pas, le corps le fera pour vous. Donc le mieux est que vous vous autorisiez à pleurer quand vous en avez besoin pour vous libérer de tout type d’inconfort. Êtes-vous prêt à choisir la santé plutôt que la misère ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Peut-on surmonter la tristesse avec de la nourriture et des remèdes naturels ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Peut-on surmonter la tristesse avec de la nourriture et des remèdes naturels ?

Saviez-vous que nous pouvons surmonter la tristesse naturellement à travers l'alimentation et des remèdes naturels comme les fleurs de Bach ou les ...



  • Chapman, BP, Fiscella, K., Kawachi, I., Duberstein, P. y Muennig, P. (2013). Supresión de las emociones y riesgo de mortalidad durante un seguimiento de 12 años. Revista de investigación psicosomática, 75 (4), 381–385. https://doi.org/10.1016/j.jpsychores.2013.07.014
  • Cloitre, M., Stovall-McClough, C., Zorbas, P. y Charuvastra, A. (2008). Organización del apego, regulación de las emociones y expectativas de apoyo en una muestra clínica de mujeres con antecedentes de abuso infantil. Journal of Traumatic Stress, 21 (3), 282-289. https://doi.org/10.1002/jts.20339

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.