Sirop de Yacon : cet édulcorant peut-il contribuer à la perte de poids ?

Le sirop de yacon est un complément associé à la perte de poids et à la réduction du cholestérol. Ses avantages sont-ils réels ? Voici ce que dit la science.
Sirop de Yacon : cet édulcorant peut-il contribuer à la perte de poids ?

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Le sirop de yacon est un produit obtenu à partir des racines de la plante Smallanthus sonchifolius. Il est originaire des montagnes des Andes en Amérique du Sud, où il est souvent utilisé à des fins culinaires et médicinales.

Selon une publication de la revue Nutrients, il s’agit d’une riche source de fructo-oligosaccharides (FOS), une forme de fibre alimentaire soluble associée à la perte de poids et aux bienfaits pour la santé.

Toutefois, c’est un produit qui doit être utilisé avec modération : ce n’est pas une formule “miraculeuse” pour perdre du poids. Comme nous le détaillons ci-dessous, la recherche est limitée et ses effets dépendent également d’autres facteurs.

Qu’est-ce que le sirop de Yacon ?

Le sirop de yacon a une texture similaire à la mélasse. Il est obtenu à partir du jus du tubercule Smallanthus sonchifolius via un processus de filtration et d’évaporation, similaire à celui utilisé dans la fabrication du sirop d’érable. Sa couleur est sombre et sa saveur sucrée est utilisée comme édulcorant.

Actuellement, le yacon est cultivé en Argentine, au Pérou, au Brésil, en Colombie et aux États-Unis. Sa culture s’est également propagée à d’autres pays, comme l’Italie, la Nouvelle-Zélande, le Japon et la Corée.

À l’heure actuelle, le sirop de yacon est un complément populaire parmi ceux qui cherchent à perdre du poids et à améliorer certains marqueurs de santé. Pour quelle raison ? Eh bien, bien que les preuves soient encore considérées comme limitées, certaines études suggèrent que sa consommation présente des avantages pour le contrôle du poids, l’équilibre des niveaux de glucose et la régulation du cholestérol.

Comme détaillé dans une publication de la revue Molecules, cela est dû en grande partie à son apport en fructo-oligosaccharides (FOS), en flavonoïdes et en micronutriments. En particulier, il est une source importante des éléments suivants :

  • Eau (jusqu’à 85% de sa composition)
  • Hydrates de carbone
  • Lipides
  • Protéines
  • Minéraux : magnésium, cuivre et fer
  • Vitamines A, B, C et E
Racine de yacon.
Le yacon est un tubercule dont il est possible d’extraire du sirop, qui est ensuite commercialisé.



Les fructo-oligosaccharides du sirop de Yacon et leur relation avec la perte de poids

Comme nous l’avons mentionné, l’un des principaux composés actifs du sirop de yacon sont les fructo-oligosaccharides (FOS), qui à leur tour font partie de la catégorie des fructanes, des glucides constitués de chaînes de fructose liées à une molécule de glucose à la fin.

Bien que ce produit contienne du fructose, du glucose et du saccharose, qui sont des sucres digestibles qui lui donnent son goût sucré, c’est son apport abondant en fructo-oligosaccharides et en inuline qui lui confère des propriétés intéressantes chez ceux qui cherchent à perdre du poids.

Plus précisément, ces substances atteignent l’intestin et deviennent la nourriture des bactéries du tube digestif, c’est-à-dire qu’elles ont un effet prébiotique. Elles favorisent ainsi l’équilibre du microbiote et en retirent d’autres bienfaits :

Cependant, par rapport à ce dernier effet, il convient de mentionner que lorsque les bactéries digèrent les fructanes, des acides gras à chaîne courte sont produits, liés à une augmentation de la sensibilité à l’insuline, à la promotion des dépenses énergétiques et à la réduction de l’adiposité.

Entre autres choses, les fructo-oligosaccharides (FOS) sont associés à une diminution des niveaux de ghréline, l’hormone de la faim, qui contrôle l’appétit pour favoriser la perte de poids.

Cela dit, il va de soi que le sirop de yacon est un bon complément pour perdre du poids. Cependant, il convient de noter que les études sont limitées. Pour l’instant, seul un petit essai clinique justifie ces avantages possibles.

Que dit la recherche ?

Dans l’essai contrôlé randomisé, publié par Clinical Nutrition, un groupe de 40 femmes obèses préménopausées ayant des problèmes de cholestérol ont reçu une supplémentation en sirop de yacon. Pendant ce temps, 15 autres ont reçu un placebo.

À la fin de l’étude, après 120 jours, ceux qui ont pris du sirop de yacon avaient perdu environ 15 kilos. De son côté, le groupe placebo n’a perdu que 1,6 kilos.

Encore d’autres découvertes intéressantes ont été faites parmi ceux qui ont pris l’édulcorant :

  • Le tour de taille a été réduit d’environ 10 centimètres.
  • L’indice de masse corporelle ( IMC ) est passé de 34 à 28.
  • La résistance à l’ insuline a été réduite de 67 %.
  • Le taux de mauvais cholestérol a diminué de 29 %.
  • Les épisodes de constipation se sont améliorés.

Alors quel est l’inconvénient ? Il est important de considérer qu’il s’agit d’une très petite étude. Aussi, il ne faut pas ignorer le fait que la prise de sirop de yacon a été accompagnée d’un régime pauvre en graisses et d’une légère restriction calorique.

Une grande partie des résultats est donc liée à l’amélioration de l’alimentation plutôt qu’à la consommation de sirop. Par conséquent, il est nécessaire d’enquêter davantage à cet égard.

Dans tous les cas, il convient de mentionner que l’apport de fibres solubles a été associé dans d’autres études à une légère aide à la perte de poids et au contrôle des paramètres métaboliques. Sur cette base, les propriétés du sirop de yacon sont bénéfiques.

Le mode de vie est décisif

Un inconvénient du sirop de yacon est qu’il est devenu populaire en tant que supplément de perte de poids quasi miracle. Les fabricants en font la promotion comme un allié pour perdre des kilos en peu de temps, sans trop d’efforts.

Ces idées sont loin de la réalité.

Bien qu’il soit possible que ce produit apporte certains avantages, la vérité est qu’il n’a pas d’effets pertinents en soi. Il est essentiel qu’il accompagne une alimentation saine et hypocalorique. Aussi, il convient d’adopter la pratique d’exercices physiques et de techniques de relaxation.

Le surpoids et l’obésité nécessitent une approche multidisciplinaire. C’est un processus qui nécessite le soutien de professionnels, tels que des médecins, des nutritionnistes et des préparateurs physiques.

Perdez du poids avec le sirop de yacon.
Le sirop de yacon n’est un ingrédient miraculeux pour perdre du poids. D’autres mesures sont nécessaires.

Les effets secondaires possibles du sirop de Yacon

Une consommation excessive et prolongée de sirop de yacon peut entraîner des réactions indésirables. La plus courante est la production excessive de gaz, qui est causée par la consommation de grandes quantités de fibres solubles.

Cet effet lui-même peut entraîner les symptômes suivants :

  • Diarrhée
  • Nausée
  • Gonflement abdominal
  • Inconfort digestif

D’autre part, il convient de noter que les fructo-oligosaccharides (FOS) font partie des fibres appelées FODMAP. Celles-ci ne sont pas recommandées chez les patients atteints du syndrome du côlon irritable, car elles sont associées à la chronification des symptômes.



Comment le sirop de yacon est-il utilisé ?

La meilleure façon d’obtenir les bienfaits du sirop de yacon est de se procurer un sirop 100 % pur. Certaines propositions sur le marché sont modifiées avec d’autres édulcorants. Par conséquent, il est conseillé de vérifier les étiquettes.

La dose de fructanes suggérée est de 10 grammes par jour, soit 20 à 25 grammes de sirop. Cette dose peut être distribuée en 4 ou 5 cuillères à café par jour, à prendre avant chaque repas principal.

Un produit prometteur qui nécessite plus de recherche

Pour l’instant, les preuves suggèrent que le sirop de yacon peut être utile comme supplément de perte de poids. Cependant, il y a un manque d’études pour corroborer ses effets et son mécanisme d’action. Ainsi, il n’est pas correct de le considérer comme une solution contre le surpoids et l’obésité.

Gardez à l’esprit que la perte de poids dépend de nombreux facteurs et qu’il n’existe pas de solution miracle pour obtenir des résultats en peu de temps. La meilleure façon d’atteindre un poids santé est d’adopter une alimentation saine et d’autres bonnes habitudes telles que l’exercice physique.

Le médecin et le nutritionniste sont les plus qualifiés pour guider ce processus en fonction des caractéristiques individuelles.
Cela pourrait vous intéresser ...
7 aliments délicieux pour prendre du poids sainement
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
7 aliments délicieux pour prendre du poids sainement

Pour prendre du poids sainement, vous devez faire de bons choix alimentaires. Découvrez ici 7 aliments délicieux qui vous aideront à y parvenir.



  • Caetano BF, de Moura NA, Almeida AP, Dias MC, Sivieri K, Barbisan LF. Yacon (Smallanthus sonchifolius) as a Food Supplement: Health-Promoting Benefits of Fructooligosaccharides. Nutrients. 2016 Jul 21;8(7):436. doi: 10.3390/nu8070436. PMID: 27455312; PMCID: PMC4963912.
  • Khajehei F, Merkt N, Claupein W, Graeff-Hoenninger S. Yacon (Smallanthus sonchifolius Poepp. & Endl.) as a Novel Source of Health Promoting Compounds: Antioxidant Activity, Phytochemicals and Sugar Content in Flesh, Peel, and Whole Tubers of Seven Cultivars. Molecules. 2018 Jan 29;23(2):278. doi: 10.3390/molecules23020278. PMID: 29382176; PMCID: PMC6017051.
  • María, A., Blanco, B.T., Serván, T.K., & Alvarado-Ortíz, U.C. (2006). Evaluación del contenido nutricional de yacón (Polimnia sonchifolia) procedente de sus principales zonas de producción nacional EVALUATION OF YACON’S NUTRITIONAL CONTENT COMING FROM THE PRINCIPAL AREAS OF NATIONAL PRODUCTION.
  • Keiichi Goto, Katsuhiko Fukai, Junko Hikida, Fumio Nanjo, Yukihiko Hara, Isolation and Structural Analysis of Oligosaccharides from Yacon (Polymnia sonchifolia), Bioscience, Biotechnology, and Biochemistry, Volume 59, Issue 12, 1 January 1995, Pages 2346–2347, https://doi.org/10.1271/bbb.59.2346
  • Musso G, Gambino R, Cassader M. Obesity, diabetes, and gut microbiota: the hygiene hypothesis expanded? Diabetes Care. 2010 Oct;33(10):2277-84. doi: 10.2337/dc10-0556. PMID: 20876708; PMCID: PMC2945175.
  • Guarner F, Malagelada JR. Gut flora in health and disease. Lancet. 2003 Feb 8;361(9356):512-9. doi: 10.1016/S0140-6736(03)12489-0. PMID: 12583961.
  • Steinhoff U. Who controls the crowd? New findings and old questions about the intestinal microflora. Immunol Lett. 2005 Jun 15;99(1):12-6. doi: 10.1016/j.imlet.2004.12.013. Epub 2005 Jan 21. PMID: 15894105.
  • Cryan JF, O’Mahony SM. The microbiome-gut-brain axis: from bowel to behavior. Neurogastroenterol Motil. 2011 Mar;23(3):187-92. doi: 10.1111/j.1365-2982.2010.01664.x. PMID: 21303428.
  • Ley RE, Turnbaugh PJ, Klein S, Gordon JI. Microbial ecology: human gut microbes associated with obesity. Nature. 2006 Dec 21;444(7122):1022-3. doi: 10.1038/4441022a. PMID: 17183309.
  • Gao Z, Yin J, Zhang J, Ward RE, Martin RJ, Lefevre M, Cefalu WT, Ye J. Butyrate improves insulin sensitivity and increases energy expenditure in mice. Diabetes. 2009 Jul;58(7):1509-17. doi: 10.2337/db08-1637. Epub 2009 Apr 14. PMID: 19366864; PMCID: PMC2699871.
  • Delzenne NM, Cani PD, Daubioul C, Neyrinck AM. Impact of inulin and oligofructose on gastrointestinal peptides. Br J Nutr. 2005 Apr;93 Suppl 1:S157-61. doi: 10.1079/bjn20041342. PMID: 15877889.
  • Genta S, Cabrera W, Habib N, Pons J, Carillo IM, Grau A, Sánchez S. Yacon syrup: beneficial effects on obesity and insulin resistance in humans. Clin Nutr. 2009 Apr;28(2):182-7. doi: 10.1016/j.clnu.2009.01.013. Epub 2009 Feb 28. PMID: 19254816.
  • Salas-Salvadó J, Farrés X, Luque X, Narejos S, Borrell M, Basora J, Anguera A, Torres F, Bulló M, Balanza R; Fiber in Obesity-Study Group. Effect of two doses of a mixture of soluble fibres on body weight and metabolic variables in overweight or obese patients: a randomised trial. Br J Nutr. 2008 Jun;99(6):1380-7. doi: 10.1017/S0007114507868528. Epub 2007 Nov 22. PMID: 18031592.
  • Nanayakkara WS, Skidmore PM, O’Brien L, Wilkinson TJ, Gearry RB. Efficacy of the low FODMAP diet for treating irritable bowel syndrome: the evidence to date. Clin Exp Gastroenterol. 2016 Jun 17;9:131-42. doi: 10.2147/CEG.S86798. PMID: 27382323; PMCID: PMC4918736.