Situations dans lesquelles vous ne pouvez pas allaiter

7 août 2020
Savez-vous quand éviter d'allaiter ? Découvrez ici quelles maladies pourraient empêcher l'allaitement.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de donner aux bébés un régime basé sur l’allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge d’au moins 6 mois. Cependant, existe-t-il des situations où vous ne pouvez pas allaiter ? Malheureusement, oui. Restez avec nous pour les découvrir.

7 situations dans lesquelles vous ne pouvez pas allaiter

Ne pas allaiter peut avoir des effets négatifs sur le nourrison.

En général, la mère peut allaiter le bébé même lorsqu’elle est malade, tant que ce n’est pas l’une des maladies que nous allons décrire ci-dessous, que sa vie est en danger, ou qu’elle a besoin de médicaments qui peuvent passer dans le lait.

L’hôpital Marina Alta de Denia a lancé un site Internet présentant la compatibilité des différents médicaments habituels pour traiter les maladies mineures (grippe, angine, gastro-entérite, cystite) avec l’allaitement : e-lactation.

Que se passe-t-il  cependant lorsque la mère doit être hospitalisée ou qu’elle a une infection grave ? Dans la suite de l’article, nous découvrirons ensemble les situations dans lesquelles vous ne pouvez pas allaiter.

1. Leucémie humaine à cellules T

La leucémie humaine à cellules T est causée par un rétrovirus. Une fois qu’il a infecté avec succès une cellule, il utilise une enzyme pour convertir son ARN en ADN et ainsi se mélanger avec l’ADN de la cellule hôte et se multiplier. Cette infection peut passer de la mère au bébé par l’allaitement.

2. Situations dans lesquelles vous ne pouvez pas allaiter : virus du VIH

Il a été prouvé que le virus du VIH passe par le lait maternel, c’est pourquoi il est recommandé de suspendre l’allaitement lorsque la mère est infectée par le virus.

Cependant, différentes manières pour permettre l’allaitement maternel par les mères porteuses sont actuellement à l’étude. Les recherches sur l’action des rétroviraux et la sécurité du traitement font encore défaut.

3. Galactosémie

Cette maladie se caractérise par l’incapacité de l’enfant à digérer le galactose, l’un des sucres qui composent le lactose et qui se trouve dans le lait maternel. C’est une maladie héréditaire rare qui peut endommager le foie et le système nerveux central de l’enfant.

Il existe trois classes de galactosémie, mais leur diagnostic est extrêmement difficile. Bien que les personnes atteintes de galactosémie périphérique ou intermédiaire puissent consommer certains types de galactose, puisqu’il n’est pas possible de déterminer le type exact de la maladie, l’exclusion du galactose de l’alimentation est souvent conseillée en interrompant l’allaitement.

4. Situations dans lesquelles vous ne pouvez pas allaiter : grossesse et saignements

Ne pas allaiter peut être nécessaire dans certaines situations.

Une autre des situations dans lesquelles vous ne pouvez pas allaiter est celle où vous menez une grossesse à risque. Si votre grossesse n’est pas risquée, les médecins soutiennent généralement que l’allaitement peut être pratiqué sans risque. Cependant, en cas de saignement ou de risque de menace de travail prématuré, il est généralement recommandé d’arrêter l’allaitement.

Découvrez également : 7 techniques pour faciliter le travail durant l’accouchement

5. Cytomégalovirus

Les données sur la possibilité d’allaiter si vous êtes porteuse du cytomégalovirus sont controversées. Certaines études indiquent que la transmission de ce virus par le lait maternel pourrait causer de graves dommages chez les bébés prématurés. Cependant, les données ne sont pas encore concluante.

La recherche indique que la congélation du lait maternel pourrait aider à désactiver le virus et permettre au nourrisson de se nourrir en toute sécurité. Vérifiez auprès de votre médecin qui vous renseignera.

6. Situations dans lesquelles vous ne pouvez pas allaiter : consommation de médicaments

La prise quotidienne de certains médicaments reste considérée comme incompatible avec le maintien de l’allaitement. C’est le cas des femmes qui prennent des anxiolytiques, des antirétroviraux, des médicaments contre la migraine ou des somnifères. C’est la même chose dans le cas de la chimiothérapie.

Consultez un spécialiste pour obtenir une opinion éclairée et adéquate pour votre situation personnelle.

7. Dépendances

L’alcool et la toxicomanie sont deux situations dans lesquelles vous ne pouvez pas allaiter. En fait, les spécialistes conseillent d’abandonner la consommation d’alcool et de drogues avant même de chercher une grossesse.

Vous pourriez également aimer : 6 affaires à mettre dans sa valise pour l’accouchement

Maladies qui n’empêchent pas la lactation

Ne pas allaiter dépendra cependant toujours du choix de la mère

À l’exception des maladies mentionnées ci-dessus, les autres maladies n’empêcheraient pas l’allaitement, sauf contre-indication médicale. Vérifiez auprès de votre médecin si vous avez l’une des maladies suivantes :

  1. Hépatite : les virus de l’hépatite B et C ne se transmettent pas par le lait maternel. Pour l’hépatite B, lorsque la mère est porteuse, le nouveau-né reçoit généralement le vaccin contre la maladie et l’immunoglobuline spécifique pour éviter la contagion
  2. Maladie de Chagas : les données à ce sujet ne sont pas concluantes, mais les dernières études de l’OMS indiquent que l’allaitement des mères chagasiques ne doit pas être suspendu
  3. Mastite : l’inflammation de la glande mammaire est assez courante chez les mères qui allaitent. Il ne faut pas arrêter l’allaitement. En effet, la succion du bébé aiderait à réduire l’inconfort
  4. Tuberculose : selon les données de l’Association espagnole de pédiatrie, cette maladie ne serait pas contre indiqué pour l’allaitement
  5. Varicelle : les médecins suggèrent généralement que l’allaitement se poursuive en surveillant le nouveau-né. En fait, il est possible de transmettre au nouveau-né une immunogammaglobuline contre la varicelle
  6. Opération mammaire : si vous avez subi une chirurgie mammaire, que ce soit pour les agrandir ou les réduire, vous pouvez allaiter sans problème. Bien entendu, la production de lait peut varier d’une femme à l’autre.

L’asthme, les allergies, le hoquet et l’hyperthyroïdie ne sont pas des maladies qui empêchent la poursuite de l’allaitement. Comme nous vous le disons toujours, consultez votre médecin pour des conseils personnalisés. Personne ne peut mieux vous conseiller que lui.

 

  • NCBI. (2010). Classic galactosemia: dietary dilemmas. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3063550/
  • E-lactancia.org. Galactosemia. http://e-lactancia.org/breastfeeding/infant-galactosemia/product/
  • Organización Mundial de la Salud. HIV transmissionthrough breastfeeding. https://www.who.int/nutrition/publications/HIV_IF_Transmission.pdf
  • E-lactancia.org. Mal de Chagas. http://www.e-lactancia.org/breastfeeding/chagas-disease/product/
  • NCBI. (2007). Breastfeeding and cytomegalovirus infections. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18073182
  • NCBI. (2011). Breastfeeding and transmission of cytomegalovirus to preterm infants. Case report and kinetic of CMV-DNA in breast milk. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3032676/
  • Asociación Española de Pediatría. (2015). Guía de la Sociedad Española de Infectología Pediátrica sobre tuberculosis en la embarazada y el recién nacido (ii): profilaxis y tratamiento. https://www.analesdepediatria.org/es-guia-sociedad-espanola-infectologia-pediatrica-articulo-S1695403315000533