Souffle cardiaque : c’est quoi ?

· 5 janvier 2014
Le souffle cardiaque peut être la conséquence d'infections ou de maladies, et peut parfois être le signe d'un problème coronarien plus grave.

Le souffle cardiaque est quelque chose d’assez commun chez beaucoup de personnes, d’ailleurs, vous en avez sûrement déjà entendu parler.

Le souffle cardiaque se traduit par un bruit : le sang qui passe par les valves du cœur ou à travers les vaisseaux sanguins qui se trouvent autour du cœur pousse ce dernier à émettre un bruit anormal qui ne ressemble en rien au rythme régulier qu’il a l’habitude d’avoir.

Cette anomalie représente le souffle que produisent nos battements à cause d’une petite défaillance au niveau de l’ouverture et de la fermeture des valves du cœur ; l’air passe donc assez rapidement… Il faut prendre ce mal au sérieux car cela peut parfois signaler un futur problème cardiaque.

Qui sont les personnes qui peuvent en souffrir ?

Le souffle cardiaque pourrait se manifester de deux façons :

• De façon congénitale : à la naissance, et c’est même très commun chez les enfants, même si la plupart du temps ils sont traités pour de simples souffles innocents qui ne nécessitent qu’un simple suivi du cœur et un contrôle de son fonctionnement et de son évolution. Mais parfois, il peut s’agir d’un problème congénital : l’une des deux valves du cœur (ces valves sont comme deux portes qui permettent le flux du sang) ne fonctionne pas normalement ou présente certains risques. C’est pour cela qu’un suivi régulier est nécessaire.

• Par acquisition : il se développe souvent au cours de notre vie, surtout chez les personnes de plus de 50 ans.

Quelles en sont les causes fréquentes?

Les causes du souffle cardiaque, en plus d’êtres congénitales, peuvent venir de maladies ou d’infections qui laissent des traces sur les valves de notre cœur et déclenchent une détérioration de leur état. Il faudrait donc apprendre à déterminer les principaux facteurs :

• Une infection

• Des valves cardiaques défectueuses

• Des orifices sur les parois du cœur (la cloison auriculaire ou ventriculaire)

• Fièvre

Anémie (baisse des globules rouges du sang)

• Fièvre rhumatismale

• Endocardite

• Une crise cardiaque antérieure qui a laissé des traces sur les valves du cœur.

Tout cela fait que les valves, ces portes qui précèdent l’entrée au cœur, ne peuvent plus se fermer correctement et influencent le passage du sang.

Quels en sont les symptômes ?

Il faut savoir en premier lieu que les souffles soit-disant innocents ne montrent pas de symptômes importants, d’où la nécessité d’avoir un suivi régulier, car même s’ils ne sont pas graves, il faut quand même les surveiller.
Les souffles anormaux, quant à eux, donnent souvent des symptômes. Et pour y voir plus clair, voici quelques indices qui vous aideront à diagnostiquer un problème cardiaque :

• Être fatigué.

• Avoir les veines du cou très marquées et dilatées.

• Avoir une couleur de peau légèrement bleue, surtout au niveau du dos et du bouts des doigts.

• Vertiges et évanouissements.

• Douleur à la poitrine.

• Ne pas avoir faim.

• Être gonflé.

• Avoir des sueurs au moindre effort.

Les différents types de souffles cardiaques

C’est aux médecins de voir et de diagnostiquer l’état et la nature de notre souffle cardiaque, en analysant le volume, la durée et le son du souffle. Ils sont ainsi capables de mesurer son intensité et de définir ses caractéristiques. On peut diviser ces dernières en 3 catégories :

Souffle systolique : c’est le souffle du cœur qui se produit durant une contraction du muscle cardiaque.

Souffle diastolique : c’est le souffle du cœur qui se produit durant le relâchement du muscle entre les battements.

Souffle continu : c’est le souffle du cœur qui se produit durant tout le cycle cardiaque.

Les souffles impliquent-ils forcément une maladie cardiaque ?

Non, tous les souffles ne sont pas synonymes de maladie cardiaque, car le cœur bat parfois de façon anormale simplement parce qu’on souffre d’une fièvre ou d’anémie. Cette anomalie disparaît un moment après. Mais il est toujours nécessaire d’aller consulter un spécialiste afin d’être sûr de l’état de cet organe et d’effectuer un électrocardiogramme et une échocardiographie si nécessaire : cela vous permettrait de voir comment se porte votre cœur et comment il fonctionne.

Votre santé est une priorité, ne négligez donc pas ce qu’il se passe au niveau de votre cœur, et n’hésitez pas à faire appel à un médecin à la première alerte.