Syndrome de Reiter ou arthrite réactionnelle : de quoi s'agit-il ?

Le syndrome de Reiter est une arthrite qui survient après des infections. Par ailleurs, elle affecte d'autres parties du corps avec divers symptômes. Apprenez-en davantage ici sur ses causes et ses traitements.
Syndrome de Reiter ou arthrite réactionnelle : de quoi s'agit-il ?

Dernière mise à jour : 03 octobre, 2021

Le syndrome de Reiter est un type d’arthrite qui se présente à la suite d’une infection. Ce syndrome n’affecte pas seulement les articulations, comme on pourrait s’y attendre s’agissant d’arthrite, mais a également des conséquences sur différentes parties de l’organisme. Voyons cela plus en détail.

Qu’est-ce que le syndrome de Reiter ?

Le syndrome de Reiter ou arthrite réactionnelle est, comme son nom l’indique, un type d’arthrite qui apparaît en réaction à différentes infections. L’arthrite est une inflammation des articulations. Autrement dit, des tendons, des fascias tendineux et de la membrane synoviale, qui sont les parties qui composent chaque articulation.

En plus des articulations, ce syndrome affecte également d’autres parties du corps. Notamment les zones suivantes :

  • Yeux
  • Peau
  • Appareil reproducteur
  • Système urinaire

Même si elle peut affecter n’importe qui, cette pathologie se présente davantage chez les hommes de moins de 40 ans. Cette maladie affecte généralement les hommes autour de la trentaine, mais elle peut se manifester à tout d’âge.

Quelles sont les causes ?

Comme nous venons de le mentionner, elle se manifeste à la suite de différentes infections. Même si ses causes ne sont pas encore totalement établies, il existe certains antécédents qui semblent être les plus prédisposants à ce syndrome. Voici quelques exemples:

  • Après une infection intestinale due à une intoxication alimentaire. Les causes les plus courantes d’arthrite réactionnelle sont la Shigella et la salmonellose.
  • Après une infection de l’urètre, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, après un rapport sexuel non protégé. Les maladies sexuellement transmissibles qui peuvent entraîner le syndrome de Reiter sont, par exemple, la chlamydia et la gonorrhée.
  • Bien que ce ne soit pas tout à fait clair, on soupçonne également que la génétique puisse jouer un rôle.En effet, davantage de cas de syndrome de Reiter ont été décrits chez les personnes ayant des antécédents directs de cette maladie.
Arthrite aux mains.
Le syndrome de Reiter est essentiellement une arthrite et, en tant que telle, elle affecte les articulations.

Quels sont les symptômes du syndrome de Reiter ?

Comme toute arthrite, le principal symptôme est la douleur articulaire. En général, la douleur est présente dans plus d’une articulation et touche les zones qui supportent notre poids telles que les hanches, les genoux ou la région lombaire du dos.

En plus de l’affection des articulations, des symptômes dans les appareils reproducteur et urinaire peuvent se manifester. Par exemple, une gêne lors de la miction ou des rapports sexuels. En outre, un écoulement blanchâtre de l’urètre peut parfois être observé, surtout dans le cas des hommes. Une urine teintée de sang peut également apparaître au moment de la miction.

Une conjonctivite peut aussi survenir au niveau des yeux. Quant aux symptômes généraux, le syndrome de Reiter produit souvent une fièvre légère, un mal-être général et une fatigue. Des ulcères indolores surviennent également sur la langue ou les lèvres, dans les yeux et l’appareil génital.

Arthrite au genou.
La douleur articulaire est le principal symptôme du syndrome de Reiter.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic sera, comme toujours, posé par un spécialiste sur la base des symptômes ainsi que d’un examen physique. En outre, des analyses de sang et d’urine, des examens d’imagerie – radiographies, échographie de la colonne vertébrale ou de l’articulation affectée – peuvent être effectués.

Une fois que le diagnostic est établi, le traitement se base principalement sur le repos et le contrôle des symptômes. Le professionnel peut prescrire des analgésiques et des anti-inflammatoires. Si une cause précise est décelée, comme une infection sexuellement transmissible, le traitement de l’arthrite réactionnelle s’appuie sur le soin de cette infection.

Syndrome de Reiter : en cas de doute, consultez

Les manifestations de ce syndrome peuvent être présentes pendant quelques semaines ou plusieurs mois. Tout dépend de l’intensité de l’infection et de l’affectation de l’organisme, ainsi que de la réaction de chaque patient au traitement et aux processus qu’il induit.

Par conséquent, le plus important est toujours de consulter face au moindre symptôme suspect. Le professionnel de santé est qualifié pour conseiller sur les étapes à suivre de sorte à ce que le processus affecte le moins possible le patient.

Néanmoins, dans ce nombreux cas, une fois que l’on a souffert d’arthrite réactionnelle, il n’est pas rare qu’elle réapparaisse quelques mois ou années plus tard à la suite d’une nouvelle infection.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment différencier le syndrome du tunnel carpien de l’arthrite ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment différencier le syndrome du tunnel carpien de l’arthrite ?

Même si l'on a tendance à les confondre, le syndrome du tunnel carpien et l'arthrite sont deux maladies qui diffèrent sur plusieurs points.



  • Keat A. Reiter’s Syndrome and Reactive Arthritis in Perspective. Vol. 309, New England Journal of Medicine. 1983. p. 1606–15.
  • Carter JD, Hudson AP. Reactive Arthritis: Clinical Aspects and Medical Management. Vol. 35, Rheumatic Disease Clinics of North America. 2009. p. 21–44.
  • Wu IB, Schwartz RA. Reiter’s syndrome: The classic triad and more. Vol. 59, Journal of the American Academy of Dermatology. 2008. p. 113–21.
  • Borges-Costa J, Pacheco D, Antunes J, Sacramento-Marques M. Síndrome de Reiter (artritis reactiva). Piel. 2012 Aug 1;27(7):384–9.