Techniques de respiration pour l’accouchement

11 décembre 2020
Les techniques de respiration pendant l'accouchement varient selon le moment et le rythme des contractions. Nous allons vous expliquer en quoi elles consistent et comment elles peuvent vous aider.

Les techniques de respiration pour l’accouchement font beaucoup parler d’elles dans l’actualité. Elles sont devenues l’un des piliers essentiels dans la préparation du moment de l’accouchement.

On sait que les techniques de respiration aident la mère à mieux supporter l’accouchement. Elles activent le système circulatoire et contribuent à maintenir l’effort musculaire. Par ailleurs, elles soulagent la douleur qui, comme nous le savons, est très intense.

Ces techniques améliorent aussi l’oxygénation du bébé. Il s’agit de réaliser des respirations profondes à un rythme constant. Dans cet article, nous allons vous expliquer en quoi consistent ces techniques pour que vous soyez préparée au moment d’accoucher.

Comment les techniques de respiration aident-elles pour l’accouchement ?

Un exercice de respiration.

Les exercices de respiration ont des effets intéressants sur les femmes pour qui le travail commence. En général, elles calment et aident à pallier la douleur.

Maintenir une respiration rythmique et profonde pendant l’accouchement a beaucoup de bénéfices. Cela est même appuyé par des évidences scientifiques. Par exemple, une étude publiée dans le Journal of Integrative Medicine conclut que :

« Les exercices de respiration avec inhalation et exhalation profondes chez les femmes enceintes sont efficaces pour réduire la perception de la douleur de l’accouchement et raccourcir la durée de la seconde étape de ce dernier. »

Ces techniques sont aussi liées à une réduction du nombre d’accouchements assistés. L’explication est simple. Avec la sensation de tension et de douleur, la respiration a tendance à s’accélérer et à être peu profonde. Cela réduit la quantité d’oxygène que vous inhalez et que vous apportez au bébé. Vos muscles, eux, travaillent avec moins de force.

Connaître des techniques de respiration qui vous aident à faire face à ce moment de peur et de tension vous permet d’avoir une respiration plus profonde. En obtenant la quantité d’oxygène adéquate, vous réduirez le risque de complications pour votre bébé.

Ceci pourrait vous intéresser : Qu’est-ce que la préparation à l’accouchement et quand a-t-elle lieu ?

Quelles techniques de respiration utilise-t-on ?

Le pilier fondamental de ces techniques est d’inspirer à un rythme constant par le nez. Il faut le faire très tranquillement. Ensuite, vous devez expulser l’air par la bouche, sans serrer les lèvres. Il est très important de ne pas retenir sa respiration pendant l’accouchement.

Par ailleurs, il faut bien prendre en compte que les techniques de respiration changent au fur et à mesure que l’accouchement progresse. Nous allons donc vous expliquer les différentes étapes.

Début de l’accouchement

C’est le moment où les contractions commencent mais sont encore assez espacées et pas si accélérées. Lors de cette phase, on utilise généralement la respiration lente ou abdominale.

  • Cette technique consiste à inhaler doucement de l’air par le nez tout en gonflant l’abdomen.
  • Ensuite, essayez d’expulser l’air plus lentement que lors de l’inhalation et par la bouche. Expirez trois fois plus que ce que vous avez inspiré.
  • Entre une respiration et une autre, l’idéal est de faire une petite pause. Cette technique de respiration aide à gérer le rythme des contractions et à soulager la douleur.

Progression des contractions

Les contractions chez une femme enceinte.

Quand les contractions progressent, les exercices de respiration doivent changer. Dans ce cas, elles se font au niveau de la poitrine.

Au fur et à mesure que les contractions augmentent, la meilleure technique est celle de la respiration légère accélérée. Lors de cette phase, il est totalement normal de voir la respiration s’accélérer.

  • Cette technique consiste à inhaler de façon plus brève. Il est cependant nécessaire de continuer à procéder de la même façon : on inspire par le nez et on expire par la bouche.
  • Vous devez essayer d’inspirer un peu d’air quand la contraction commence. Ensuite, essayez de l’expirer quand la contraction se termine. Vous pouvez faire cela en plusieurs expulsions ou en une seule.

Au cours de cette phase, les respirations se font généralement au niveau de la poitrine car une plus grande rapidité est nécessaire pour pouvoir maintenir les niveaux d’oxygène du bébé (et les nôtres !).

Découvrez aussi : Douleurs de l’accouchement : 5 techniques de relaxation

Le moment final

Lorsque vient le moment de donner naissance au bébé, la technique de respiration que l’on utilise le plus souvent s’appelle la respiration d’expulsion.

  • Elle consiste à inhaler une grande quantité d’air jusqu’à avoir la sensation d’avoir rempli vos poumons.
  • Lorsque le besoin de pousser est très fort, vous devez pencher le menton vers la poitrine. En poussant, laissez sortir l’air de façon progressive. Chaque fois que cela se produit, répétez cette technique.
  • L’idéal est que vous respiriez de façon naturelle entre les efforts pour récupérer.

Pour conclure

Les techniques de respiration pour l’accouchement sont très utiles car elles aident à soulager la douleur et à affronter les contractions avec force et énergie. Il est normal que vous ayez peur de voir arriver ce moment et d’oublier toutes ces préparations pour l’accouchement.

Cependant, les cours de préparation et les sages-femmes vous aideront, pendant l’accouchement, à faire en sorte que ces techniques deviennent quasiment intuitives. Quoi qu’il en soit, essayez de les pratiquer avant que le grand moment n’arrive.

 

 

  • Lothian, J. A. (2011). Lamaze Breathing. The Journal of Perinatal Education, 20(2), 118–120. https://doi.org/10.1891/1058-1243.20.2.118
  • Yuksel, H., Cayir, Y., Kosan, Z., & Tastan, K. (2017). Effectiveness of breathing exercises during the second stage of labor on labor pain and duration: a randomized controlled trial. Journal of Integrative Medicine, 15(6), 456–461. https://doi.org/10.1016/S2095-4964(17)60368-6
  • Ahmadi Z, Torkzahrani S, Roosta F, Shakeri N, Mhmoodi Z. Effect of Breathing Technique of Blowing on the Extent of Damage to the Perineum at the Moment of Delivery: A Randomized Clinical Trial. Iran J Nurs Midwifery Res. 2017;22(1):62–66. doi:10.4103/1735-9066.202071