Test d'effort : qu'est-ce que c'est et comment se réalise-t-il ?

Le test d'effort est un moyen pour diagnostiquer de possibles problèmes cardiaques ou établir un pronostic sur ces derniers. À travers cet examen, on fait aussi un suivi des maladies du cœur déjà établies.
Test d'effort : qu'est-ce que c'est et comment se réalise-t-il ?

Dernière mise à jour : 25 mai, 2021

Le test d’effort est un examen simple et non invasif qui se réalise pour évaluer la réaction de notre corps face à un exercice physique. L’objectif général est d’observer la réponse et la façon dont le corps s’adapte aux exigences dérivant de l’effort physique.

Ces types d’examens sont de plus en plus communs dans le monde actuel car ils apportent de précieuses informations sur l’état de santé et les capacités d’une personne. Le test d’effort se réalise aussi bien à des fins diagnostiques que pronostiques.

On recommande aux personnes de réaliser un test d’effort avant d’entamer une routine d’exercices ou de commencer un sport. En fonction des circonstances, l’exercice et/ou le sport peuvent éventuellement aggraver des pathologies cachées ou en faire naître de nouvelles.

Qu’est-ce que le test d’effort ?

Le test d’effort est un examen de résistance physique à travers lequel on procède au suivi de l’organisme lors de la réalisation de différents exercices physiques. L’objectif est d’évaluer la façon dont le cœur répond à l’activité physique.

Cet examen reçoit aussi le nom d’ergométrie. De nombreuses pathologies cardiaques ne présentent aucun symptôme lorsque la personne est au repos et deviennent évidentes quand on leur demande un effort plus conséquent. Cette exigence peut se simuler avec l’exercice.

Le test d’effort permet de détecter s’il y a un problème cardiaque ou de procéder à un suivi du patient qui a déjà été diagnostiqué. Les informations qui en découlent aident à élaborer un pronostic face au rendement du cœur et à évaluer l’efficacité d’un traitement existant.

Une consultation avec un cardiologue.

Le test d’effort peut détecter une cardiopathie silencieuses, c’est-à-dire sans symptômes évidents.

Poursuivez votre lecture : Les 7 étapes pour interpréter un électrocardiogramme

Pourquoi le réalise-t-on ?

Les tests d’effort se réalisent aussi bien sur des personnes en bonne santé que sur des personnes qui présentent déjà une pathologie cardiaque. Cet examen s’utilise pour diagnostiquer des maladies coronariennes ou des arythmies. Il sert aussi à déterminer le niveau de risque de crise cardiaque ou d’une pathologie grave. Enfin, on l’emploie également pour établir le niveau d’exercice qui est sûr pour chaque personne.

En général, ce type d’examen est prescrit dans les circonstances suivantes :

  • Quand il y a des symptômes d’une réduction du flux du sang vers le cœur. Il peut s’agir de : douleur à la poitrine, difficulté à respirer, battements irréguliers, tachycardie.
  • Quand il y a un risque de maladie cardiaque. Celui-ci est plus élevé chez les personnes atteintes de diabète ou qui ont des antécédents familiaux de cardiopathies.
  • Pour évaluer une pathologie ou un traitement. On le réalise sur des personnes qui ont eu une crise cardiaque, qui ont subi une opération du cœur ou qui suivent un traitement pour des maladies cardiaques.
  • Avant un programme d’exercice. L’examen permet d’évaluer le risque potentiel de ce dernier.

Comment se réalise le test d’effort

Le test d’effort dure environ une heure, temps de préparation inclus. On commence par placer des patchs adhésifs – ou électrodes – sur la poitrine, les bras et les jambes de la personne. Ceux-ci se connectent à travers des câbles à une machine qui élabore un électrocardiogramme.

Par ailleurs, on place un bracelet qui surveille la pression artérielle pendant le test. On injecte également un médicament par voie intraveineuse à ceux qui ne font pas d’exercice de façon régulière. Après cela, il est possible qu’on ait chaud au niveau du visage, qu’on ait du mal à respirer ou qu’on ait des maux de tête.

Ensuite, on commence à faire des exercices sur un tapis de course ou un vélo fixe. On commence doucement et, progressivement, le degré de difficulté augmente. Il est possible que l’on demande à la personne de respirer à travers un tube pendant le test pour évaluer sa fonction respiratoire.

Le test se poursuit jusqu’à ce qu’on atteigne l’objectif fixé ou jusqu’à ce que l’on voit apparaître des symptômes qui empêchent de le poursuivre. Ensuite, le patient doit rester tranquille puis s’allonger, sans enlever les patchs. Le médecin indiquera la fin du test.

Le test d'effort d'un homme.

Pour les sportifs, il est bénéfique de réaliser un test d’effort.

Découvrez aussi : Les risques du sédentarisme pour le cœur

Aspects à prendre en compte

Les tests d’effort sont sûrs mais ils ne sont pas recommandés aux femmes enceintes. Ils ne débouchent que très rarement sur des complications comme une baisse de la pression artérielle, des arythmies ou une crise cardiaque. Il est également rare qu’une réaction allergique au médicament injecté se présente.

Le médecin doit indiquer au patient comment se préparer pour ce type de test. S’il ne le fait pas, le mieux est de lui demander. En général, on demande à la personne de porter des vêtements et des chaussures confortables et de réduire l’ingestion d’aliments quelques heures avant l’examen.

Il convient de prévenir le médecin si on prend un médicament. Certains peuvent en effet altérer les résultats de l’examen. Ce type de test requiert la signature d’un formulaire de consentement informé avant de le pratiquer.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi devez-vous faire de l’exercice régulièrement ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Pourquoi devez-vous faire de l’exercice régulièrement ?

Faire de l'exercice régulièrement a de nombreux avantages avérés pour la santé. Lisez notre article pour découvrir lesquels !



  • Montero, F. C., Peinado, P. B., & Zapico, A. G. (2002). Aplicación práctica de las pruebas de esfuerzo. Selección, 11(4), 202-209.