Thé sassafras : tout ce qu'il faut savoir avant de l'essayer

La consommation de thé sassafras a longtemps été associée à des bienfaits pour la santé. Cependant, des études récentes mettent en garde contre certains risques. Découvrez-les ici !
Thé sassafras : tout ce qu'il faut savoir avant de l'essayer

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Pendant longtemps, la consommation de thé de sassafras était populaire parmi ceux qui cherchaient à soulager certains maux et infections. La plante elle-même n’est pas seulement utilisée pour préparer cette boisson, mais aussi pour épaissir les aliments et produire une poudre qui est souvent utilisée comme condiment.

Cependant, son utilisation est devenue controversée, car il a été déterminé que l’un de ses principaux composés actifs – le safrole – a des effets potentiellement toxiques. Que devez-vous savoir à ce sujet ? Ci-dessous, nous passons en revue ses avantages possibles, ses effets secondaires et ses recommandations de consommation. Poursuivez donc votre lecture !

Qu’est-ce que le thé sassafras ?

Le thé sassafras est une boisson à base de feuilles et de racines de l’arbre sassafras, dont le nom scientifique est Sassafras albidum. Cette espèce est originaire de certaines régions d’Amérique du Nord et d’Asie de l’Est. Elle se caractérise par son écorce lisse et ses remarquables fleurs jaune verdâtre.

La boisson elle-même a une saveur et un arôme rappelant la root beer. En effet, la plante était utilisée dans le passé comme arôme pour ledit soda. Cependant, dans ce cas, la boisson est préparée comme les autres types de thés.

Il faut simplement porter à ébullition les feuilles et les racines dans de l’eau pendant 15 à 20 minutes. Les arômes sont ainsi infusés dans le liquide.

Le thé est également disponible en sachets et en concentrés dans les herboristeries. Il est conseillé de suivre les recommandations de consommation du fabricant.



Utilisations et bienfaits possibles du thé sassafras

En médecine traditionnelle, le thé sassafras est associé à des propriétés analgésiques, antimicrobiennes, antiparasitaires et anti-inflammatoires. Pour l’instant, seules des études en éprouvette et sur des animaux ont évalué son potentiel de contribution au bien-être.

Cependant, les chercheurs ont déterminé qu’une étude plus approfondie est nécessaire pour le considérer comme une option de traitement chez l’homme. Ses effets secondaires peuvent l’emporter sur ses bienfaits.

Potentiel anti-inflammatoire

L’un des composés actifs du thé sassafras, le sassarandainol, a été associé à des niveaux inférieurs d’inflammation. Dans une recherche publiée par Natural Product Research, il a été mis en évidence que cette substance – ainsi que 10 autres composés végétaux – possédait des propriétés anti-inflammatoires.

La consommation de cette boisson a donc un impact positif sur la fonction immunitaire et la prévention des maladies chroniques. L’inflammation est associée à de nombreuses pathologies, telles que le cancer, les troubles cardiovasculaires et le diabète.

Homme qui mesure son taux de glycémie.
Le thé de sassafras réduirait l’inflammation systémique, qui est un mécanisme à l’origine des pathologies métaboliques, comme le diabète.

Propriétés antiparasitaires

Dans une étude partagée par Natural Product Communications, l’extrait de sassafras a montré des effets prometteurs en tant qu’antiparasitaire. Il a notamment permis de lutter contre le parasite leishmaniose, une maladie infectieuse tropicale causée par le protozoaire Leishmania.

Concernant ces effets, les preuves manquent. Malgré cela, les résultats ont déterminé qu’il peut tuer le parasite sans affecter les cellules voisines.

Effets antidiabétiques

Le thé sassafras n’est pas un traitement de première intention pour le diabète.

Il faut faire preuve de prudence, car les résultats disponibles ont été obtenus avec des études animales. Dans des recherches sur des rats rapportées par Drug Research, la plante a montré un potentiel antidiabétique.

En particulier, une de ses substances actives, le safrole, est associée à une baisse de la glycémie et au soulagement de la résistance à l’insuline. Toutefois, le résultat est controversé, car cette substance est également liée à des effets négatifs sur la santé.

Effets diurétiques

Des preuves anecdotiques suggèrent que le thé sassafras agit comme un diurétique naturel. Cela signifie qu’il stimule l’élimination des liquides retenus dans les tissus, améliorant ainsi certains troubles, tels que les œdèmes et l’hypertension artérielle. Cependant, plus de preuves sont nécessaires.

Autres avantages possibles du thé Sassafras

En médecine traditionnelle, les Amérindiens utilisaient le thé sassafras à de nombreuses autres fins médicinales. Ces applications se sont même propagées en Asie et en Europe, où leur utilisation a également été popularisée.

Les avantages allégués sont les suivants :

  • Meilleure digestion
  • Diminution de la fièvre
  • Soins de santé urinaire
  • Contrôle des troubles cutanés
  • Soulagement des yeux gonflés
  • Traitement des entorses et bosses
  • Prévention des piqûres d’insectes
  • Diminution de l’arthrite et des troubles articulaires



Risques et effets secondaires du thé Sassafras

Au cours des dernières décennies, la consommation de thé sassafras a été controversée, notamment en raison des preuves sur ses effets négatifs. Pour être plus précis, le safrole, l’un de ses principaux composés actifs, a été associé à des réactions toxiques et à des interactions médicamenteuses.

En effet, l’organisation Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a classé cette substance comme « interdite » pour l’ajout direct ou l’utilisation dans l’alimentation humaine. La raison ? Certaines études associent son apport au cancer du foie et à une croissance cellulaire anormale.

Le safrole a également été lié à des effets négatifs au niveau cardiovasculaire. En particulier, il peut induire la dégradation des dépôts de plaque dans les artères, contribuant ainsi aux événements cardiaques aigus.

En plus de ce qui précède, son utilisation est déconseillée pendant la grossesse, en raison du risque potentiel d’avortement. Il ne doit pas non plus être utilisé pendant l’allaitement ni chez les jeunes enfants.

Parmi les médicaments avec lesquels il peut interagir, figurent les suivants :

Le thé sassafras favorise la rupture de la plaque d'athérosclérose.
Ce thé pourrait stimuler la rupture de la plaque athéromateuse, ce qui entraînerait des événements aigus, tels que l’infarctus du myocarde.

Cette plante peut entraîner des effets secondaires, surtout lorsqu’elle est prise à fortes doses. Les réactions les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Diaphorèse
  • Bouffées de chaleur
  • Stupeur
  • Épuisement
  • Tachycardie
  • Spasmes
  • Hallucinations
  • Paralysie
  • Nausée et vomissements
  • Dermatite (par usage topique)
  • Baisse de la température corporelle

La présence de ces symptômes avertit d’une intoxication. Si tel est le cas, il est essentiel de consulter immédiatement un médecin.

Que faut-il retenir sur le thé sassafras ?

Bien que le thé sassafras soit lié à des bienfaits pour la santé dans la médecine traditionnelle, la vérité est qu’il n’y a pas suffisamment de preuves pour affirmer qu’il est sûr. Au contraire, des études suggèrent que ses effets négatifs pourraient avoir un impact important sur la santé.

Par conséquent, la FDA a interdit sa consommation en tant qu’additif alimentaire et en tant que supplément. Cependant, il est possible de trouver sur le marché des variétés de thé sans safrole. Il est important de vérifier les étiquettes, de modérer ses apports et, en cas de maladie, de consulter en priorité un médecin.

Cela pourrait vous intéresser ...
Thé à la menthe poivrée : indications, contre-indications et préparation
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Thé à la menthe poivrée : indications, contre-indications et préparation

Le thé à la menthe poivrée est utilisé en médecine naturelle pour soulager les inconforts digestifs et divers maux.



  • Rodman, C. P. (2020). Sassafras. Journal of Clinical Oncology. American Society of Clinical Oncology. https://doi.org/10.1200/JCO.19.01839
  • Hausner, E. A., & Poppenga, R. H. (2013). Hazards Associated with the Use of Herbal and Other Natural Products. In Small Animal Toxicology (pp. 335–356). Elsevier. https://doi.org/10.1016/b978-1-4557-0717-1.00026-0
  • Hou YL, Chang HS, Wang HC, Wang SY, Chen TY, Lin CH, Chen IS. Sassarandainol: a new neolignan and anti-inflammatory constituents from the stem of Sassafras randaiense. Nat Prod Res. 2015;29(9):827-32. doi: 10.1080/14786419.2014.988713. Epub 2014 Dec 11. PMID: 25495689.
  • Hunter P. The inflammation theory of disease. The growing realization that chronic inflammation is crucial in many diseases opens new avenues for treatment. EMBO Rep. 2012 Nov 6;13(11):968-70. doi: 10.1038/embor.2012.142. Epub 2012 Oct 9. PMID: 23044824; PMCID: PMC3492709.
  • Pulivarthi D, Steinberg KM, Monzote L, Piñón A, Setzer WN. Antileishmanial Activity of Compounds Isolated from Sassafras albidum. Nat Prod Commun. 2015 Jul;10(7):1229-30. PMID: 26411017.
  • Rani S, Sharma S, Kumar S. To investigate antihyperglycemic and antihyperlipidemic potential of safrole in rodents by in-vivo and in-vitro study. Drug Res (Stuttg). 2014 Jun;64(6):287-95. doi: 10.1055/s-0033-1357192. Epub 2013 Oct 16. PMID: 24132706.
  • Wile D. Diuretics: a review. Ann Clin Biochem. 2012 Sep;49(Pt 5):419-31. doi: 10.1258/acb.2011.011281. Epub 2012 Jul 10. PMID: 22783025.
  • Oh SW, Han SY. Loop Diuretics in Clinical Practice. Electrolyte Blood Press. 2015 Jun;13(1):17-21. doi: 10.5049/EBP.2015.13.1.17. Epub 2015 Jun 30. PMID: 26240596; PMCID: PMC4520883.
  • Sassafras – Uses, Side Effects, and More. (n.d.). WebMd. Available in https://www.webmd.com/vitamins/ai/ingredientmono-674/sassafras
  • US Deparment of Health and Human Services. (2011). Report on Carcinogens, 15th edition: Polycyclic Aromatic Hydrocarbons : 15 Listings. National Toxicology Program. Retrieved from http://ntp.niehs.nih.gov/go/roc
  • Su L, Zhang H, Zhao J, Zhang S, Zhang Y, Zhao B, Miao J. Safrole-2′,3′-oxide induces atherosclerotic plaque vulnerability in apolipoprotein E-knockout mice. Toxicol Lett. 2013 Feb 27;217(2):129-36. doi: 10.1016/j.toxlet.2012.12.011. Epub 2012 Dec 25. PMID: 23270965.
  • Ernst E. Herbal medicinal products during pregnancy: are they safe? BJOG. 2002 Mar;109(3):227-35. doi: 10.1111/j.1471-0528.2002.t01-1-01009.x. PMID: 11950176.
  • Sassafras. (Oct 22, 2021). Drugs. Available in https://www.drugs.com/npp/sassafras.html