Tout ce que vous ignorez sur les courbatures

29 novembre 2019
Il existe certains mythes sur l'apparition des courbatures qui valent la peine d'être éclairés. En connaissez-vous les véritables causes ? Comment les prévenir ? Nous détaillons toutes ces questions dans cet article.

Bien que les courbatures puissent apparaître après l’exercice, ce ne doit pas être une raison pour éviter les entraînements de force. Dans cet article, nous vous expliquons en quoi consistent les courbatures, pourquoi elles font mal et comment les prévenir.

En quoi consistent les courbatures ?

Les courbatures sont ce que l’on appelle plus communément la douleur musculaire après l’exercice. Nous les connaissons également comme :

  • Myalgie retardée
  • Douleur musculaire tardive
  • DOMS (Douleurs musculaires post-effort), pour ses sigles en anglais

Elles peuvent survenir 24 à 48 heures après une séance d’exercice intense ou après avoir fait un exercice que nous n’avions jamais fait auparavant.

Cette douleur est généralement localisée dans les muscles travaillés et peut s’accompagner d’une diminution de la force et de l’amplitude des mouvements à court terme.

Les courbatures sont souvent douloureuses

Quelle en est la cause ?

Les courbatures peuvent survenir après avoir fait de l’exercice ou tout autre type d’activité physique d’une intensité différente de la normale. Comme par exemple :

  • Le premier jour à la salle de sport d’une personne sédentaire
  • Une session d’exercices très intenses pour un athlète
  • Porter des cartons lors d’un déménagement

Lisez également : Cinq remèdes naturels pour limiter les courbatures

Les courbatures et l’inflammation

Auparavant, on pensait que ce type de douleur était causé par l’inflammation résultant de la rupture des fibres musculaires suite à l’exercice. Cependant, nous savons maintenant que ce n’est pas le cas:

  • En effet, il peut y avoir une douleur sans inflammation, surtout après un exercice excentrique, comme l’indique cette étude publiée dans The Journal of Physiological Sciences.
  • Il peut également se présenter une inflammation sans douleur, comme le stipule cette autre étude de 2016 dans la revue Frontiers in Physiology.

Il semble donc que l’inflammation ne soit pas directement liée à la douleur des courbatures. L’hypothèse actuelle est que ce type d’inflammation est une réaction du système immunitaire à un stimulus inconnu (un mouvement nouveau ou l’augmentation de l’intensité de l’exercice).

Par ailleurs, il faudra attendre que cette question soit un peu plus étudiée pour tirer des conclusions plus précises.

L’acide lactique est-il responsable ?

Non. L’acide lactique ne provoque pas de myalgie différée. Cela a été démontré dans le cadre d’une étude publiée en 1983, qui évaluait la concentration d’acide lactique dans le sang chez deux types de coureurs :

  • Certains couraient 45 minutes sur un tapis roulant sans inclinaison. On notait alors chez eux une augmentation significative de l’acide lactique, mais pas de DOMS
  • D’autres couraient le même temps sur un tapis roulant avec une inclinaison de 10% pour simuler une descente. Ils ne présentaient pas d’augmentation d’acide lactique, en revanche ils avaient des courbatures

Cette petite expérience a démontré qu’il n’y pas de lien entre l’acide lactique et les courbatures. Alors, pourquoi sont-elles douloureuses ?

La réponse désagréable habituelle : nous ne le savons pas avec certitude. L’un des problèmes pour définir la cause est que, parfois, les courbatures peuvent s’étendre à des muscles qui n’ont pas été travaillés.

Les courbatures qui font souffrir une femme au niveau de l'épaule

En outre, ce qui est clair, c’est que :

  • Les mouvements excentriques sont plus susceptibles de provoquer des courbatures par rapport aux mouvements concentriques
  • La génétique joue probablement un rôle important puisqu’il y a des choses qui varient d’une personne à l’autre. Comme la sensibilité et la douleur
  • Les courbatures peuvent s’aggraver à cause de facteurs tels que la déshydratation, une mauvaise alimentation, un manque de sommeil, un massage très fort ou la peur de la douleur

Découvrez également : Une routine d’étirements complète

Peut-on prévenir les courbatures ?

Nous ne pouvons pas empêcher leur apparition, mais nous pouvons les prévenir. De plus, si elles surviennent, elles seront beaucoup plus gérables grâce aux conseils suivants :

  • Accueillir la courbature avec calme. Augmentez petit à petit l’intensité de l’exercice. Vous n’atteindrez pas votre objectif plus rapidement si vous forcez sur votre corps, bien au contraire
  • Augmenter les répétitions, les séries ou le poids pas de plus de 10% par semaine
  • S’échauffer correctement et, en cas de bons résultats, s’étirer après l’exercice
  • Avoir de bonnes habitudessoigner son alimentation, bien dormir et boire suffisamment d’eau

Finalement, contrairement à ce que beaucoup pensent, les courbatures ne sont pas causées par l’acide lactique ou l’inflammation. Elles correspondent à une réaction normale du corps après un exercice trop intense ou une activité physique plus forte que d’habitude.