Toute ma famille me traite d'égoïste pour avoir refusé de m'occuper des enfants de ma sœur

Prendre soin des enfants d'un membre de sa famille représente une aide immense. Cependant, cette situation peut aussi créer des désaccords. Nous en parlons ici.
Toute ma famille me traite d'égoïste pour avoir refusé de m'occuper des enfants de ma sœur

Dernière mise à jour : 18 janvier, 2023

Vous a-t-on traité d’égoïste pour ne pas vous être occupé de l’enfant d’un de vos proches ? Au moment où un nouveau bébé arrive dans la famille, tous les membres se réjouissent normalement. Ils souhaitent vivre de multiples beaux moments avec le nouveau-né et lui transmettre des enseignements.

Les proches sont généralement prêts à s’occuper de l’enfant de temps en temps pour prêter main forte aux parents. Cependant, cette croyance peut souvent devenir un problème complexe.

Certains parents oublient les responsabilités de leurs proches et pensent que ces derniers doivent toujours accepter de leur prêter main forte pour s’occuper du nouveau-né. Si ces derniers refusent, des conflits peuvent survenir.

C’est ce qui est arrivé à ces 2 sœurs. Découvrez leur histoire et les solutions qui peuvent être prises pour protéger le lien.

La difficulté pour laquelle ils traitent une sœur égoïste

Liza, une femme de 25 ans, a une sœur prénommée Amber, qui est maman d’un garçon de 5 ans et d’une fille de 3. Elle a toujours essayé de l’aider le plus possible. Elle est consciente du fait qu’il n’est pas du tout facile d’être une mère célibataire.

Depuis la naissance du premier enfant, elle a accepté plusieurs fois de s’occuper de ses neveux. À tel point qu’à certaines occasions, elle les a gardés pendant 3 week-ends consécutifs.

En plus de veiller à ce qu’il ne leur arrive rien de mal, elle doit subvenir à tous leurs besoins essentiels. Amber a commencé alors à voir Liza comme sa baby-sitter de confiance.



[/atomik -lu-aussi ]

Ainsi, elle se rendait chez sa sœur sans annonce préalable, pour que cette dernière prenne soin de sa progéniture.

Liza a ainsi estimé que son temps libre était violé. Elle a souvent dû annuler des sorties à cause de cela.

Ainsi, un jour où Ambre l’a appelée pour lui dire qu’elle était déjà en route vers chez elle, Liza s’est mise en colère. Elle lui a dit de rentrer chez elle et de respecter son espace personnel.

Amber a dès lors cessé de parler à sa soeur. Leurs parents ont également désapprouvé la réaction de Liza et l’ont qualifiée d’égoïste. C’est ainsi que Liza est très touchée sur le plan mental et, pour la même raison, elle veut trouver des solutions pour tout apaiser et éviter de futurs désagréments.

Femme traitée d'égoïste.



[/atomik -lu-aussi ]

Que peut-on faire dans ces cas ?

Tout d’abord, il est essentiel que les parties concernées disposent d’un espace de réflexion et d’apaisement. Et ce, afin d’éviter de dire des mots offensants qui aggraveront la situation.

Par ailleurs, il est primordial que l’aidante occasionnelle ouvre son cœur et exprime ses émotions à la mère des enfants. C’est ainsi qu’elle pourra lui faire comprendre qu’il ne s’agit pas d’égoïsme ou de manque d’amour.

Il est également conseillé de fixer des limites dès le début, afin que chacun sache clairement les heures pendant lesquelles l’aide peut être apportée. Une autre excellente alternative consiste à informer la mère des petits des responsabilités à assumer au quotidien.

Il est également crucial que des solutions complémentaires soient proposées au parent pour qu’il ne se sente pas perdu. Parmi celles-ci, les plus pertinentes peuvent être l’embauche d’une baby-sitter ou la garderie.

Enfin, il est très utile de maintenir le dialogue avec la mère des enfants, qui doit simplement comprendre qu’il n’est pas possible que ses proches soient disponibles quand elle le souhaite.

Tante avec ses neveux.
Cela pourrait vous intéresser ...
Les erreurs parentales qui forment des jeunes et des adultes égoïstes
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les erreurs parentales qui forment des jeunes et des adultes égoïstes

Le manque de limites et la surprotection sont deux des erreurs parentales les plus courantes. Découvrez les autres.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.