Traitement de la verrue plantaire

27 juin 2019
La verrue plantaire est une infection virale par contact avec le papillomavirus. Ces verrues peuvent apparaître seules ou en groupe, formant une verrue en forme de mosaïque. Le traitement de premier choix est à base d'acide salicylique.

La verrue plantaire est une infection virale causée par un contact direct avec le papillomavirus humain. Il se loge dans les deux premières couches de la peau, l’épiderme et le derme, mais n’atteint jamais les couches les plus profondes.

Le nom de papillome est donné aux infections virales causées par cette souche mais quand il se rapporte au pied, il s’appelle verrue plantaire. Ils peuvent être de tailles différentes selon l’extension de la lésion et sa latence peut aller jusqu’à 8 mois.

Il existe deux types de verrues plantaires. D’un côté, la verrue solitaire, qui est une verrue unique qui augmente souvent en taille. Elle se multiplie rarement pour former des verrues supplémentaires appelées satellites.

L’autre type de verrue plantaire est la verrue de type mosaïque. Il s’agit d’un groupe de plusieurs petites verrues qui poussent très près les unes des autres dans la même région. Ce type de verrues est plus difficile à traiter que les verrues solitaires.

Les symptômes des verrues plantaires

La croissance des verrues est lente et profonde, mais elles donnent lieu à une série de signes et de symptômes tels que :

  • Peau plus épaisse : une verrue plantaire ressemble souvent à une callosité en raison de son tissu épais et dur
  • Douleur : marcher ou simplement se tenir debout peut être douloureux
  • Points noirs : de petits points noirs apparaissent souvent à la surface de la verrue. Ces points sont du sang séché qui reste dans les capillaires sanguins

Diagnostic

verrue plantaire

Pour diagnostiquer une verrue plantaire, le médecin examinera le pied du patient. Pendant l’examen, le médecin va pincer la lésion pour voir s’il y a de la douleur, car les verrues plantaires causent des douleurs lorsqu’on les pince et non en appuyant dessus. Cependant, lorsque la verrue est couverte de kératine, il peut être inconfortable d’appuyer sur la zone.

Une autre option pour le diagnostic est de couper la lésion avec un scalpel et de vérifier les signes de petits points noirs. De plus, ont extrait une partie de la lésion pour une biopsie.

Découvrez : 5 conseils pour traiter les verrues par l’alimentation

Traitement de la verrue plantaire

La plupart des verrues plantaires sont inoffensives et disparaissent sans traitement, bien que cela puisse prendre un an ou deux. Cependant, lorsqu’elles sont traitées, il est plus fréquent que le traitement soit répété plusieurs fois jusqu’à ce qu’elles disparaissent.

Toutefois, elles peuvent réapparaître. Voici quelques-uns des traitements utilisés pour enlever la verrue plantaire.

Exfoliation à l’acide salicylique

Les traitements à l’acide salicylique agissent en enlevant progressivement les couches de la verrue. Ils peuvent également aider à renforcer la capacité du système immunitaire à combattre les verrues.

Cryothérapie

comment traiter une verrue plantaire ?

La thérapie de congélation ou la cryothérapie est effectuée dans le cabinet du médecin. Elle consiste à appliquer de l’azote liquide sur la verrue à l’aide d’un coton-tige ou d’un spray.

Après l’application, une ampoule se formera autour de la verrue. Après une semaine, les tissus morts tomberont. En outre, la cryothérapie peut aussi aider à stimuler le système immunitaire.

Vous devrez probablement répéter le traitement toutes les deux semaines jusqu’à ce que la verrue disparaisse. Certaines études indiquent que la cryothérapie est plus efficace lorsqu’elle est combinée à des traitements à l’acide salicylique.

Lisez également : Remèdes naturels pour éliminer les verrues

Chirurgie et autres alternatives de traitement

Si les traitements ci-dessus ne sont pas efficaces, on peut vous recommander l’une des procédures suivantes :

  • Acide trichloroacétique : on applique cet acide sur la verrue plantaire avec un bâtonnet en bois. Il est recommandé de l’appliquer toutes les semaines, bien que l’indication du médecin soit probablement de l’alterner avec l’acide salicylique. Les effets secondaires de ce traitement comprennent des démangeaisons et des picotements.
  • Chirurgie mineure : dans ce cas, le médecin coupe la verrue ou la détruit avec une aiguille électrique. Ce processus est appelé curetage ou electrodessication. Le curetage peut laisser des cicatrices et pour cette raison il n’est pas souvent utilisé à moins que les autres traitements n’aient pas été efficaces.
  • Traitement au laser : le laser pulsé brûle les petits vaisseaux sanguins qui sont fermés. Puis, avec le temps, le tissu infecté meurt et la verrue tombe. Le traitement au laser doit être répété toutes les trois à quatre semaines. Gardez à l’esprit, cependant, que cette procédure peut causer de la douleur et des cicatrices.

Comme mesure complémentaire, sachez que si la pression sur la verrue plantaire cause de la douleur, l’utilisation de chaussures rembourrées peut la soulager. Pour cette raison, évitez les chaussures serrées et inconfortables et, comme alternative, portez des chaussures qui offrent un bon soutien sur la plante du pied et soulagent la pression.

 

  • Moreno Cano, P., Agüero Orgaz, D., & Duce Tello, S. (2011). Verruga plantar: Lesión benigna pero dolorosa. FMC Formacion Medica Continuada En Atencion Primaria. https://doi.org/10.1016/S1134-2072(12)70307-9

  • López López, D., Rodríguez Sanz, D., Morales Ponce, Á., & Soriano Medrano, A. (2013). Carcinoma verrucoso plantar. A propósito de un caso poco frecuente. Revista Internacional de Ciencias Podológicas. https://doi.org/10.5209/rev_ricp.2013.v7.n2.41739

  • Cobián, P., Monteagudo, B., Mosquera-Fernández, A., & Peña-López, S. (2018). Verruga plantar anular en un paciente tratado con un anti-factor de necrosis tumoral alfa. Piel. https://doi.org/10.1016/j.piel.2018.01.017