Comment traiter naturellement un foie trop gras ?

Si nous adoptons un style de vie et une alimentation saine, et que nous prenons les suppléments prescrits par le spécialiste, nous arrêterons plus facilement la maladie, et nous pourrons même la guérir.

La maladie du foie trop gras est très commune : un adulte sur cinq en souffre, et la plupart d’entre eux ne soupçonnent même pas en être atteints ! Voilà pourquoi cette maladie peut être très dangereuse et mettre la vie d’une personne en danger.

Le foie gras non alcoolique, aussi appelé stéatose hépatique, est une maladie du foie provoquée par la présence excessive de graisse au niveau du foie. Le foie a des difficultés à décomposer les graisses, et celles-ci s’accumulent ainsi dans le tissu hépatique. À long terme, l’accumulation de graisse peut agrandir le foie, et les cellules de cet organe peuvent être remplacées par une grande quantité de tissu cicatriciel.

Ainsi, le foie ne pourra pas fonctionner normalement, et cela pourrait même provoquer une insuffisance hépathique ou un cancer du foie. C’est pourquoi il est essentiel de savoir si nous souffrons de cette maladie pour commencer le meilleur traitement dès que possible.

De la même manière, le plus important est de détecter la maladie au plus tôt, puisqu’en suivant les recommandations du spécialiste et en réalisant des changements dans notre régime alimentaire et notre style de vie, parmi d’autres choses, il sera facile de stopper son évolution et même de la faire disparaître dans la plupart des cas.

D’après certaines études, il est démontré que les personnes souffrant de diabète, celles avec de hauts niveaux de cholestérol ou les personnes obèses peuvent être atteintes d’un foie trop gras. Cette maladie est plus commune chez les hommes. En outre, les personnes ayant une résistance à l’insuline peuvent souffrir de cette maladie, non pas parce qu’elles sont diabétiques, mais parce que les cellules du corps ne répondent pas à l’hormone qui contrôle le sucre dans le sang, et le pancréas doit produire plus d’insuline pour que le corps réponde correctement.

Quels sont les symptômes de la maladie ?

Deux symptômes de cette maladie sont le stress et la difficulté à se concentrer.

Deux symptômes de cette maladie sont le stress et la difficulté à se concentrer.

L’accumulation d’un excès de graisse dans le foie handicape et limite sa capacité à éliminer les toxines et le cholestérol du sang. Il ne peut plus réaliser d’autres fonctions normalement, ce qui affecte aussi la santé de tout l’organisme.

Au début, il n’y a pas de symptômes importants, mais plus tard, la situation s’aggrave. Voici quelques symptômes :

Si la maladie n’est pas traitée à temps et que la graisse continue à augmenter, il peut y avoir des complications, notamment une inflammation et une cirrhose qui provoqueront :

Quels aliments éviter en cas de foie trop gras ?

D’après certaines recherches, il est très important d’éliminer les aliments qui contiennent du sucre, surtout ceux à haute teneur en fructose, comme le sirop de maïs, ainsi que les carbohydrates raffinés et les pâtisseries élaborées avec de la farine blanche.

Toutes les personnes atteintes par cette maladie présentent beaucoup de déficiences nutritionnelles, bien qu’elles mangent en abondance et consomment beaucoup de calories.

Quels aliments consommer lorsque nous souffrons de cette maladie ?

En plus des fruits et des légumes, les personnes malades peuvent aussi manger du poisson, du yaourt et des fruits secs.

En plus des fruits et des légumes, les personnes malades peuvent aussi manger du poisson, du yaourt et des fruits secs.

Les patients doivent consommer une quantité supérieure d’antioxydants et de nutriments anti-inflammatoires présents dans les végétaux, pour arrêter ainsi la destruction des cellules du foie. De même, il est important de consommer beaucoup de fruits et de légumes, car il s’agit d’aliments très riches en antioxydants et en phyto-nutriments (qui aident à combattre ces problèmes, notamment l’inflammation).

L’extrait de chardon-marie

Les recherches ont démontré que l’extrait de chardon-marie est un complément très efficace pour traiter le foie trop gras, car il contient une substance active appelée silymarine, qui permet la guérison du foie en le protégeant des radicaux libres, puisqu’elle augmente la concentration des antioxydants les plus puissants du corps, tels que le glutathion et la superoxyde dismutase. En plus, cette plante stimule la synthèse des protéines, ce qui entraîne la régénération des cellules du foie et la formation d’un nouveau tissu hépatique. Il est très important de consommer un extrait de chardon-marie contenant 80% de silymarine et d’en prendre 175 mg deux fois par jour.

La vitamine E

La vitamine E est un complément naturel très important et efficace contre cette maladie. D’après un essai clinique publié dans le New England Journal of Medicine, les patients atteints d’un foie trop gras qui avaient pris un complément à base de vitamine E ont montré une grande amélioration de tous les symptômes de cette maladie, comme l’inflammation, l’agrandissement du foie et l’accumulation de graisse. Et en plus, la plupart des patients ont résolu leurs problèmes de santé.

Le limonène

Le limonène est un composé présent dans les huiles essentielles, qui est extrait des écorces des agrumes. Il est idéal pour éviter l’accumulation de graisse et prévenir la résistance à l’insuline.

Changez votre style de vie

Pour améliorer la santé et combattre la maladie, il faudra changer ses habitudes et son style de vie.

Pour améliorer la santé et combattre la maladie, il faudra changer ses habitudes et son style de vie.

L’exercice améliore la résistance à l’insuline, et c’est pour cela qu’il est important de réaliser au moins une demie heure d’exercice aérobique cinq fois par semaine. Dans le cas d’une obésité extrême, il est recommandé de se soumettre à une chirurgie bariatrique pour améliorer ainsi le diabète, l’hypertriglycéridémie et l’hypertension artérielle.

Rappelez-vous qu’il est très important de contrôler sa perte de poids !

Comment prévenir cette maladie ?

  • Évitez la consommation d’alcool.
  • Évitez au maximum la consommation d’analgésiques et d’anti-inflammatoires.
  • Perdez du poids progressivement.
  • Vaccinez-vous contre l’hépatite A et B.
  • Augmentez votre apport en antioxydants.

Si vous présentez certains symptômes listés ci-dessus, il faut consulter votre médecin de confiance pour que la maladie soit diagnostiquée rapidement. N’attendez pas trop, car votre foie sera rapidement touché et les traitements seront inutiles après ! Rappelez-vous que tout changement de comportement de votre organisme est une signal d’alarme vous indiquant que quelque chose ne va pas. Essayez donc de surveiller votre corps pour identifier ce qui ne va pas et pouvoir suivre le traitement approprié.

Comme mesure préventive, lorsque nous n’avons aucun symptôme, il est conseillé de diminuer la consommation de sucre et de manger plus de fruits et de légumes. Vous pouvez également prendre un complément parmi ceux conseillés ci-dessus, comme le chardon-marie ou les vitamines E et D. Ainsi, vous aurez plus d’énergie et vous serez plus protégé contre le risque de développer un foie trop gras !