Comment soigner naturellement un foie trop gras

19 février 2014
Adopter de meilleures habitudes alimentaires et changer son style de vie tout en suivant les recommandations de son médecin peuvent stopper la maladie du foie trop gras si elle est diagnostiquée à temps.

La maladie du foie trop gras est fréquente. Un adulte sur cinq en souffre sans même le savoir ! Voilà pourquoi cette maladie peut être très dangereuse.

Aussi appelée stéatose hépatique, cette maladie est provoquée par un excès de graisses dans le foie : le foie ne parvient pas à décomposer correctement les graisses, lesquelles s’accumulent dans le tissu hépatique.

À long terme, l’accumulation de graisses peut agrandir le foie. Conséquence de cela : une grande quantité de tissu cicatriciel remplace les cellules de cet organe.

Si cela se produit, le foie ne pourra plus fonctionner normalement, ce qui pourrait provoquer une insuffisance hépathique ou un cancer du foie. C’est pourquoi il est essentiel de savoir si nous souffrons de cette maladie.

Si la maladie est détectée tôt, il sera plus facile de stopper son évolution, voire même de la faire disparaître. En opérant des changements dans son style de vie, il est possible de soigner un foie trop gras.

Les personnes qui souffrent de diabète, d’obésité ou qui ont un fort taux de cholestérol présentent plus de risques de souffrir de cette maladie. Cette maladie est plus fréquente chez les hommes.

Les symptômes de la maladie du foie trop gras

Les symptômes d'un foie trop gras

L’accumulation de graisses dans le foie limite la capacité de cet organe à éliminer les toxines et le cholestérol présents dans le sang. Le foie ne parvient plus à réaliser ses autres fonctions normalement.

Au début, les symptômes sont légers, mais plus tard, la situation s’aggrave. Voici les symptômes les plus courants :

  • Fatigue
  • Faiblesse
  • Nausées
  • Difficultés de concentration
  • Douleur sur la partie supérieure droite de l’abdomen
  • Décoloration de quelques parties du corps, comme le cou ou les aisselles
  • Anxiété en fin d’après-midi
  • Fibromyalgie
  • Acide urique
  • Taux de triglycérides et de cholestérol élevés
  • Graisse abdominale
  • Perte de cheveux et acné
  • Ronflements et, dans quelques cas, verrues sur le cou et les aisselles

Si la maladie n’est pas traitée à temps et si la graisse continue de s’accumuler, il peut y avoir des complications, notamment une inflammation et une cirrhose qui provoqueront les symptômes suivants :

  • rétention de liquides
  • perte de masse musculaire
  • hémorragies internes
  • coloration jaune de la peau et des yeux (ictère)

Lisez aussi : Comment préparer une infusion de boldo pour protéger son foie

Les aliments à éviter et ceux à privilégier pour soigner un foie trop gras

Les médecins recommandent d’éliminer les aliments qui contiennent du sucre, surtout ceux avec une forte teneur en fructose. C’est le cas des hydrates de carbone raffinés et des pâtisseries élaborées avec de la farine blanche.

Les antioxydants et les anti-inflammatoires sont de grands alliés : ils stoppent la destruction des cellules du foie. Les fruits et les légumes sont à privilégier, car ces aliments sont riches en antioxydants et en phyto-nutriments.

L’extrait de chardon-marie est un allié pour soigner le foie trop gras

La silymarine, une substance présente dans cet ingrédient, protège le foie des radicaux libres en augmentant la concentration des antioxydants les plus puissants du corps.

De plus, cette plante stimule la synthèse des protéines, ce qui entraîne la régénération des cellules du foie et la formation d’un nouveau tissu hépatique.

Consommez un extrait de chardon-marie contenant au moins 80 % de silymarine, plus précisément 175 mg deux fois par jour.

La vitamine E

La vitamine E est un complément naturel très efficace contre cette maladie.

Selon un essai clinique publié dans le New England Journal of Medicine, les patients qui consommaient de la vitamine E sous forme de complément alimentaire ont vu leur état s’améliorer nettement.

Le limonène

Le limonène est un composé présent dans les huiles essentielles extraites des écorces des agrumes.

Ce composé est idéal pour éviter l’accumulation de graisses et prévenir la résistance à l’insuline.

Lisez aussi : Régime purifiant pour le foie

Mesures pour prévenir la maladie du foie trop gras

Mesures pour prévenir un foie trop gras

L’exercice améliore la résistance à l’insuline. Il est essentiel de pratiquer une activité physique au moins cinq fois par semaine à raison d’une demi-heure par jour. 

Si vous souffrez d’obésité extrême, il est préférable que vous vous soumettiez à une chirurgie bariatrique. Il est essentiel de contrôler son poids.

  • Évitez la consommation d’alcool.
  • Évitez autant que possible la consommation d’analgésiques et d’anti-inflammatoires.
  • Perdez du poids progressivement.
  • Vaccinez-vous contre l’hépatite A et B.
  • Augmentez votre apport en antioxydants.

Si vous présentez certains symptômes, consultez votre médecin. N’attendez pas trop, car votre foie sera rapidement touché et les traitements seront alors inutiles.

Comme mesures préventives, en l’absence de symptômes, il est important de diminuer sa consommation de sucre et de manger plus de fruits et de légumes.

Pensez également aux compléments alimentaires comme le chardon-marie ou les vitamines E et D. Vous aurez plus d’énergie et vous serez mieux protégé contre la maladie du foie trop gras !

A découvrir aussi