Tumeur cérébrale : types, symptômes, causes et traitements

6 juin 2020
La présence d'une tumeur cérébrale représente un problème de santé très grave. Il est compliqué de traiter une tumeur, tout comme il est compliqué de la détecter suffisamment tôt. Il existe de nombreux types de tumeur cérébrale : certains types sont bénins, d'autres malins. 

Comme toutes les tumeurs, une tumeur cérébrale correspond à une masse composée de cellules qui croissent de manière incontrôlable. Cette tumeur peut être maligne ou bénigne, et il en existe de différents types. Nous vous disons ici tout ce qu’il faut savoir sur les tumeurs cérébrales.

Une tumeur cérébrale, qu’est-ce que c’est ?

Une tumeur cérébrale est une masse formée par des cellules qui ont perdu le contrôle sur la reproduction et la croissance. Cela veut dire que ces cellules croissent et se multiplient de manière incontrôlable et de manière différente par rapport aux autres cellules de l’organisme.

La raison est la suivante : une cellule a subi des mutations, lesquelles font que la cellule affectée se reproduit plus qu’en temps normal et ne meurt pas lorsqu’elle le devrait. Conséquence de cela : une masse de cellules mutées se forme.

Il existe deux grandes catégories de tumeurs : les tumeurs bénignes et les tumeurs malignes. La différence entre ces deux catégories repose sur la capacité de la tumeur à produire des métastases, c’est-à-dire à se propager dans tout l’organisme. Dans le cas d’une tumeur bénigne, la croissance de la masse tumorale est localisée. Inversement, si la masse tumorale est maligne, il y a dissémination.

De plus, il faut distinguer les tumeurs primaires des tumeurs secondaires. Lorsque la tumeur cérébrale est dite primaire, cela veut dire qu’elle s’est directement développée dans le tissu cérébral. Si la tumeur est secondaire, cela veut dire qu’elle s’est développée dans une autre zone de l’organisme et est arrivée au cerveau par métastase.

Un cerveau touché par une tumeur cérébrale

Tumeur cérébrale : les différents types

Dans chaque classification (tumeurs malignes et bénignes, tumeurs primaires et secondaires), il y a de nombreux types de tumeur cérébrale. Certains types prédominent chez certains groupes de la population en fonction de l’âge et du sexe. Cela veut dire que certaines types sont plus courants chez les enfants, et que d’autres sont plus courants chez les adultes ou encore chez les personnes âgées.

Parmi tous les types de tumeur cérébrale, les tumeurs secondaires sont les plus courantes. Parmi elles, se démarquent les métastases de cancer du poumon, du sein et de la peau.

Dans la catégorie des tumeurs primaires, il a plusieurs types en fonction de la cellule dans laquelle la tumeur s’est développée. La tumeur primaire la plus courante est le méningiome, suivi du glioblastome. Il y a encore d’autres types de tumeur cérébrale primaire : le neurinome de l’acoustique, l’adénome hypophysaire, le médulloblastome et le craniopharyngiome.

Cet article peut également vous intéresser : L’étude génomique Pan-Cancer : détecter les tumeurs avant qu’elles n’apparaissent

Tumeur cérébrale : les symptômes

Les symptômes d’une tumeur cérébrale dépendent de la taille et de la localisation de la tumeur, ainsi que de sa vitesse de croissance, entre autres. Le cerveau étant une zone si importante pour le contrôle de nombreuses fonctions, les symptômes peuvent être très variés. En voici quelques-uns :

  • Maux de tête fréquents
  • Nausées ou vomissements
  • Perte de sensibilité ou du mouvement dans certaines zones du corps
  • Difficultés à marcher ou à maintenir l’équilibre
  • Perte partielle ou totale de la vision dans un œil ou les deux
  • Difficultés à parler ou à comprendre les autres
  • Crises d’épilepsie
  • Changements comportementaux

Normalement, ces symptômes apparaissent de manière graduelle sur plusieurs semaines, voire sur plusieurs mois. Et ce, parce que l’apparition de ces symptômes dépend de la façon dont la zone cérébrale est touchée par la masse tumorale.

Cet article peut également vous intéresser : Nouvelle méthode pour détruire les tumeurs du cancer du sein en 11 jours

Causes et diagnostic

À l’heure actuelle, on ignore encore quelles sont les causes exactes à l’origine du cancer, même si certains facteurs de risques ont été identifiés. Nous savons que certains types de cancer sont héréditaires : cela veut dire qu’ils sont codifiés dans les gènes. Mais d’autres cancers apparaissent de manière spontanée. Certains facteurs peuvent prédisposer au développement du cancer. Parmi les facteurs de risque figurent l’exposition à la radiation ou au tabac, par exemple.

Pour diagnostiquer la maladie, un spécialiste doit procéder à un examen clinique. Certains examens seront également nécessaires tels que les radiographies, comme par exemple une tomographie par ordinateur, les analyses de sang ou les biopsies. Grâce à ces examens, il est possible de déterminer avec exactitude le type de tumeur avant de commencer le traitement.

La radio du cerveau d'une personne qui souffre d'une tumeur cérébrale

Le traitement des tumeurs cérébrales

Les différents traitements possibles sont la chimiothérapie, la radiothérapie et la procédure chirurgicale pour extirper la tumeur. Le professionnel de santé déterminera le traitement médical approprié selon le cas.

Pour déterminer le traitement le plus approprié, le professionnel de santé prend en considération les aspects suivants : le type de tumeur, la localisation, les caractéristiques du patient et encore d’autres facteurs qu’il devra étudier dans leur ensemble.

Comme c’est le cas pour tous les types de cancer, les tumeurs cérébrales font l’objet de nombreuses recherches en vue d’améliorer les traitements et de garantir la survie des personnes qui en souffrent. Mais dans tous les cas, plus tôt la tumeur cérébrale est détectée, meilleur sera le pronostic vital du patient.

 

  • Sinning M. CLASIFICACIÓN DE LOS TUMORES CEREBRALES. Rev Médica Clínica Las Condes. 2017 May;28(3):339–42.
  • Karlsson P, Holmberg E, Lundberg LM, Nordborg C, Wallgren A. Intracranial Tumors after Radium Treatment for Skin Hemangioma during Infancy: A Cohort and Case-Control Study. Radiat Res. 1997 Aug;148(2):161.
  • Contreras LE. EPIDEMIOLOGÍA DE TUMORES CEREBRALES. Rev Médica Clínica Las Condes. 2017 May 1;28(3):332–8.
  • Nayak L, Lee EQ, Wen PY. Epidemiology of brain metastases. Curr Oncol Rep. 2012 Feb;14(1):48–54.
  • Hottinger AF, Khakoo Y. Neurooncology of familial cancer syndromes. Vol. 24, Journal of Child Neurology. SAGE Publications Inc.; 2009. p. 1526–35.