Une grippe ou un rhume ? Les principales différences

3 octobre 2019
Bien que ces 2 pathologies soient souvent considérées comme similaires, la grippe et le rhume sont en réalité bien différents. Ces pathologies ont des virus et diagnostics différents et le traitement prescrit par le médecin ne sera pas le même non plus. 

Lorsque cette gêne qui affecte les voix respiratoires apparaît, il faut absolument se poser la question suivante : s’agit-il d’une grippe ou d’un coup de froid ? Ces 2 affections proviennent toutes deux d’un virus, c’est-à-dire qu’elles s’attrapent facilement d’une personne à l’autre.

Vous découvrirez dans cet article les particularités de ces affections courantes, nous vous conseillons fortement de continuer votre lecture !

Les causes de la grippe et du rhume

Le rhume, ou simple coup de froid, peut être causé par 200 types de virus différents ; les virus responsables de la grippe sont connus sous le nom de « influenzavirus A ». Afin de faire la lumière sur ces différents virus, l’OMS a pu déceler dans la grippe saisonnière quelques-uns des plus importants.

Ces virus peuvent se transmettre relativement facilement, car ils sont présents dans l’atmosphère. Ils peuvent par exemple rester présent sur une surface pendant 24 heures. De la même manière, les personnes contaminées peuvent transmettre le virus à d’autres personnes via la toux, la salive ou bien les éternuements.

Les vaccins actuellement présents sur le marché sont prescrits pour les grippes A et B. En effet, ce sont les plus virulentes. On recommande la vaccination parmi les personnes à risques une fois par an, avant l’hiver : ces personnes dites à risques sont les personnes âgées, les femmes enceintes, les personnes malades ou celles travaillant dans le secteur de la santé ou l’éducation.

Les autres différences

Le rhume entraine une gêne au niveau du nez et de la gorge. Tandis que la grippe peut affecter les voies respiratoires, mais également entraîner un mal-être se ressentant dans tout le corps.

Une femme qui a la grippe

En ce qui concerne le climat, il convient de noter que le rhume peut s’attraper à n’importe quelle saison (bien qu’il ne soit pas très commun d’en attraper en été). Alors que la grippe est soumise aux saisons, elle se propage bien plus en hiver.

A découvrir : Remède aux agrumes pour augmenter les défenses

Grippe ou rhume ? Les différents symptômes 

Les symptômes les plus courants du rhume sont : le nez bouché, la difficulté à respirer, les éternuements et la toux. Parfois, la gorge peut également être irritée, ou bien la température corporelle être un peu élevée (jusque 37,5 ºC, soit une température que l’on ne considère pas comme de la fièvre).

La symptomatologie de la grippe comprend le nez bouché (mais pas de façon importante), des douleurs pharyngiennes et de la toux. A ceci s’ajoute une grande sensation de fatigue, une douleur musculaire, des céphalées et bien entendu l’apparition de la fièvre, c’est-à-dire que la température corporelle dépasse les 38,5 ºC.

Cette symptomatologie marque surtout une différence en terme de gravité. On constate que la grippe épuise bien plus les malades que le rhume. Cependant, les 2 maladies peuvent entraîner des complications très graves pour la santé ou la vie des malades.

Un docteur ayant un masque pour se protéger de la grippe

Un traitement adapté à chaque infection 

Sachant que les 2 infections sont dues à un virus, leur traitement est symptomatique, c’est-à-dire qu’il cherche seulement à soulager les symptômes de la maladie. La maladie a un cycle pré-déterminé de jours, qui est plus important dans le cas de la grippe que dans celui du rhume, et cette période est incompressible.

  • Il ne s’agit pas ici d’une contamination par bactéries, il est donc inutile de prendre des antibiotiques, sauf en cas de complications et uniquement sur prescription du médecin
  • L’automédication est fortement déconseillé à titre préventif pour ce type de pathologies. Seul le corps médical dispose de la qualification professionnelle nécessaire pour traiter ces maladies.
  • Le traitement inclue des produits décongestionnants, antitussifs, anti-allergiques, antihistaminiques, expectorants, mucolytiques, analgésiques et anti-grippaux, selon le cas

Diagnostic et incubation

Les patientes s’interrogent très souvent sur la durée de ces maladies. Ci-dessous nous vous communiquons quelques informations à retenir :

  • De manière générale, il suffit seulement au médecin que vous lui décriviez quelques symptômes afin qu’il puisse établir son diagnostic. Selon ce dernier, il pourra demander des analyses complémentaires, sanguines ou bien de sécrétions
  • On récupère très rapidement du simple coup de froid : il dure jusqu’à 5 jours à compter de l’apparition des premiers symptômes, à noter par ailleurs que ceux-ci apparaissent de façon progressive
  • Les symptômes de la grippe s’aggravent de façon rapide : cette maladie dure entre 7 et 15 jours, bien qu’il y ait une grande variété de typologies de cas
  • Si jamais vous contractez l’une de ces 2 maladies et qu’elle dure plus que prévu, nous vous conseillons de consulter un médecin au plus vite afin d’éviter toute complication grave

Possibles complications

 

Si le rhume ou la grippe traîne plus longtemps que la pathologie ne le devrait, il est important de consulter : parmi les complications qui peuvent apparaître, on trouve l’otite, la bronchite, la pneumonie et la sinusite.

Ces maladies font toutes partie d’un cas clinique différent, aussi bien au niveau de leur approche que de leur traitement. Elles peuvent être associées à des infections bactériennes. 

Grippe ou rhume : soins maison 

Sans perdre de vue bien entendu que seulement un médecin est à-même de prescrire le traitement adapté, certaines solutions maison peuvent aider à supporter la maladie. Au point fort de la grippe ou du rhume, il est important de :

  • Se reposer : le corps utilise beaucoup d’énergie pour combattre la maladie en son sein, c’est la raison pour laquelle il a besoin de repos pour se régénérer

Lisez donc : Comment choisir son matelas pour un meilleur repos ?

  • Boire beaucoup d’eau, afin d’aider à fluidifier les muqueuses et soulager la congestion des voies respiratoires
  • Mettre un humidificateur d’air chez soi : il est connu qu’un air sec favorise la prolifération des bactéries dans les voies respiratoires

Pour ce qui est de l’hygiène corporelle, qu’il s’agisse d’une grippe ou d’un rhume, il est hautement recommandé de se laver les mains fréquemment afin d’en minimiser la contagion. Il est important d’entretenir une bonne hygiène de manière générale.