Végétations ou adénoïdite chez les nourrissons : symptômes et traitement

28 octobre 2020
L'adénoïdite est une affection courante chez les nouveau-nés et les enfants, car le tissu enflammé disparaît à l'âge adulte. La cause la plus fréquente de la maladie est une infection bactérienne.

Les végétations ou l’adénoïdite chez les bébés sont une pathologie qui se caractérise par une augmentation de la taille des adénoïdes (masse de tissu lymphoïde près des narines) par rapport à la taille du nasopharynx, entraînant une obstruction nasale et diverses complications. Selon des sources pédiatriques, la cause générale est un épisode infectieux.

Les végétations présentent une symptomatologie très caractéristique et sont relativement courantes chez les enfants. Néanmoins, il est essentiel dans ces cas de savoir quand aller chez le médecin et envisager un éventuel traitement. C’est pourquoi nous vous disons ici tout ce que vous devez savoir sur l’adénoïdite chez les bébés.

Qui souffre d’adénoïdes ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous allons décrire le groupe de population le plus susceptible de souffrir de cette affection. Divers examens médicaux nous fournissent certaines données. Les voici :

  • La prévalence des végétations ou de l’adénoïdite chez les bébés est difficile à quantifier, car elle est généralement associée à d’autres affections cliniques, comme la rhinosinusite.
  • La morbidité la plus élevée (probabilité d’apparition de la maladie), selon les études scientifiques, se situe entre un et neuf ans.
  • Le tissu adénoïde commence à s’atrophier dès l’âge de 6-7 ans et continue à diminuer en taille pendant la puberté. C’est pourquoi il s’agit d’une maladie caractéristique des bébés et des enfants.

Comme nous l’avons vu, nous sommes confrontés à une pathologie biaisée par l’âge du patient. Face aux symptômes d’obstruction nasale chez l’adulte, l’adénoïdite n’est pas considérée comme l’une des causes principales.

Une fillette toussant.
Les infections respiratoires sont la principale cause d’adénoïdite chez les enfants.

Pour en savoir plus : En quoi consistent les troubles de la déglutition ?

Qu’est-ce que l’adénoïdite ?

Comme nous l’avons déjà dit, cette pathologie correspond à un gonflement du tissu adénoïde, une plaque située juste derrière le nez et qui fait partie du système lymphatique. Cette structure réagit aux infections en piégeant les germes et les bactéries afin qu’ils ne pénètrent pas dans les voies respiratoires supérieures.

Les adénoïdes sont fonctionnels chez les nourrissons et les enfants, mais selon les sources citées ci-dessus, ils atteignent une taille maximale à l’âge de sept ans. Dès lors, ils commencent à diminuer au point d’être presque absents à l’âge adulte. En effet, avec l’âge, les gens développent de nouveaux mécanismes immunitaires.

Il est nécessaire de souligner la différence entre adénoïdite aiguë et chronique, bien que ce concept ne semble pas être normalisé par toutes les sources bibliographiques. Le tissu adénoïde peut s’enflammer temporairement en réponse à un épisode infectieux, ce qui est prévisible, mais si les adénoïdes sont infectés, le tableau clinique peut devenir chronique.

Selon la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis, les infections sont généralement la cause la plus fréquente d’adénoïdite aiguë, bien que les processus allergiques ou l’irritation due à l’acidose de l’estomac puissent jouer un rôle important dans son apparition. Les bactéries les plus associées à ce tableau clinique sont les suivantes :

  • Haemophilus influenza
  • Streptococcus pneumoniae
  • Streptococcus pyogenes
  • Staphylococcus aureus

Enfin, il convient de noter que l’adénoïdite répétée entraîne une hypertrophie adénoïdale. Dans ce cas, il peut être nécessaire de procéder à une ablation chirurgicale des tissus, car leur taille ne diminuera pas après l’infection.

Symptômes de l’adénoïdite chez les nourrissons

Les portails pédiatriques, tels que Kidshealth, enregistrent les symptômes de la maladie chez les nourrissons et les enfants. Voici quelques-uns des signes les plus courants :

Tous ces symptômes découlent de l’incapacité du nouveau-né à respirer correctement. Lorsque le tissu s’enflamme, il empêche l’air de pénétrer dans les voies respiratoires supérieures, si bien que le bébé a recours à la respiration buccale.

Comment traite-t-on l’adénoïdite chez les bébés ?

La clé du traitement de l’adénoïdite ou des végétations chez les bébés est d’observer et d’attendre. Il ne sert à rien de donner des antibiotiques à un nouveau-né qui a une réaction allergique, il est donc toujours hors de question de prendre l’initiative et de diagnostiquer le patient nous-mêmes. Le pédiatre peut prendre diverses mesures :

  • Dans le cas d’infections de nature virale, aucun traitement n’est généralement nécessaire. Ce type de pathologie des voies respiratoires supérieures se résorbe généralement au bout de 5 à 7 jours, selon ce qu’indiquent les sources scientifiques.
  • Dans le cas d’infections bactériennes, des antibiotiques peuvent être utilisés. L’amoxicilline est l’un des médicaments les plus utilisés et signale généralement une amélioration des symptômes du patient dans les 48 à 72 heures.
  • En cas de réaction allergique suspectée, les sprays nasaux de stéroïdes ou les antihistaminiques sont la solution.
  • En cas de reflux d’aigreurs, des modifications du régime alimentaire du nourrisson et les conseils d’un nutritionniste pédiatrique devraient suffire à atténuer les symptômes.

Là encore, si le patient ne répond pas au traitement et continue à être incapable de respirer, ce qui lui rend la vie difficile, une adénoïdectomie, c’est-à-dire l’ablation des adénoïdes, peut être nécessaire. La plupart des nourrissons ne présentent aucun risque associé à ce processus chirurgical.

Un enfant chez l'orl.
Jusqu’à l’âge de 7-9 ans, la pathologie est courante et la chirurgie est une option d’approche.

Vous pouvez être intéressé par : Votre enfant a du mal à respirer ? 6 conseils

Le rôle du pédiatre

L’adénoïdite est une maladie très courante qui est souvent associée à d’autres processus pathologiques des voies respiratoires supérieures. Lorsqu’un bébé présente des difficultés respiratoires, une halitose, une sécheresse de la bouche, des pleurs et une gêne continue, une visite chez le pédiatre est nécessaire en raison des végétations possibles.

En outre, il convient de mentionner que les épisodes causés par des infections bactériennes se produisent également avec les symptômes de ces pathologies, c’est-à-dire le malaise et la fièvre. Par conséquent, en cas de l’un de ces symptômes, une visite chez le médecin est indispensable.

  • Richardson, M. A. (1999). Sore throat, tonsillitis, and adenoiditis. Medical Clinics of North America83(1), 75-83.
  • Bowers, I., & Shermetaro, C. (2019). Adenoiditis. In StatPearls [Internet]. StatPearls Publishing.
  • Reyes Concepción, D., & Gómez Martínez, M. (2014). Caracterización clínico-epidemiológica de la adenoiditis crónica en la infancia. MediSur12(2), 383-389.
  • Adenoides, Kidshealth.org. Recogido a 19 de septiembre en https://kidshealth.org/es/kids/adenoids-esp.html
  • American Academy of Pediatrics. Subcommittee on Management of Sinusitis and Committee on Quality Improvement. Clinical practice guideline: management of sinusitis. Pediatrics. 2001 Sep;108(3):798-808.
  • Reyes Concepción, Daniel, and Margarita Gómez Martínez. “Caracterización clínico-epidemiológica de la adenoiditis crónica en la infancia.” MediSur 12.2 (2014): 383-389.
  • Sjogren, Phayvanh P., et al. “Comparison of pediatric adenoidectomy techniques.” The Laryngoscope 128.3 (2018): 745-749.
  • Jacomino, Ángel Luis, Rosa Caridad Truffin Hernández, and Anisela Expósito Pérez. “Infecciones rinofaríngeas en la infancia.” Revista Cubana de Otorrinolaringología y Cirugía de Cabeza y Cuello 3.1 (2019).
  • Jaime, M. Francisca, and M. Francisca. “Relación del reflujo gastroesofágico y manifestaciones respiratorias, desde el punto de vista de la gastroenterología pediátrica.” NEUMOLOGIA PEDIÁTRICA (2019): 126.