Y a-t-il des bactéries dans notre cerveau ?

La flore bactérienne est commune dans des systèmes entiers du corps humain, comme le système digestif. Cela nous fait nous demander s'il y a des bactéries dans d'autres endroits, comme le cerveau.
Y a-t-il des bactéries dans notre cerveau ?

Dernière mise à jour : 20 septembre, 2022

Les bactéries sont un élément essentiel au bon fonctionnement de notre corps. Elles vivent dans de nombreuses régions du corps : de la bouche aux organes génitaux, en passant par tout le tube digestif et recouvrant même la peau. Mais y a-t-il des bactéries dans notre cerveau ?

Il est normal que nous nous demandions jusqu’où vont ces colonies de micro-organismes dans l’organisme. Existe-t-il des bactéries dans des endroits aussi éloignés que notre cerveau ?

La flore microbienne

En premier lieu, il faut établir un peu la notion de flore microbienne. Qu’est que c’est ? De quoi est-ce fait ? Où est-elle situé ?

La flore ou microbiote est composée d’une série de micro-organismes normalement localisés à différents endroits du corps des êtres vivants multicellulaires.

Les composants du microbiote ont une relation symbiotique avec l’organisme qu’ils habitent. Autrement dit, les deux obtiennent des avantages physiologiques.

La clé de cette définition se trouve dans le mot « normal ». Une bactérie qui cause une affection ne doit pas faire partie de la flore typique de l’individu. Si tel était le cas, cela ne générerait pas de tableau clinique.

Cependant, il est possible qu’une bactérie commune non maîtrisée génère une pathologie. Sa concentration atypique est ce qui le caractériserait comme anormal à un instant donné.

Une fois défini le terme de ce qu’est une flore bactérienne normale et de ce qui ne l’est pas, entrons dans le sujet à aborder.

bactéries et système immunitaire

Cela pourrait aussi vous intéresser : Les différences entre virus et bactéries

La présence de bactéries n’est pas toujours positive

Avec une dominance bactérienne dans des systèmes aussi importants que le système digestif chez l’homme, il est courant de se demander si d’autres systèmes, comme le système nerveux, sont aidés par ces micro-organismes. La réponse est claire et concise : non. De plus, si une personne a des bactéries dans son cerveau, elle court un grave danger.

Ci-dessous, nous vous montrons une pathologie associée à la présence de ces micro-organismes dans le système nerveux qui illustre parfaitement pourquoi elles ne doivent pas être là.

Méningite bactérienne aiguë

Le cerveau, composé du cerveau, du cervelet et de la moelle épinière, possède trois couches de tissu appelées méninges :

  • Dure-mère : couche externe.
  • Arachnoïdien : couche intermédiaire.
  • Pie-mère : couche interne.

Entre l’arachnoïdien et la pie-mère se trouve un espace à travers lequel s’écoule le liquide céphalo-rachidien. La méningite bactérienne aiguë survient lorsque certaines bactéries infectent à la fois les tissus et ce liquide, provoquant une inflammation sévère chez le patient.

Le système immunitaire détecte les micro -organismes qui n’ont pas à être là et envoie des anticorps pour les éradiquer, provoquant une inflammation générale.

Selon le Merck Health Manual, les symptômes de cette maladie se présentent de plusieurs manières :

  • Les enfants plus âgés et les adultes développent une raideur de la nuque qui rend difficile ou impossible d’abaisser le menton sur la poitrine.
  • Ce symptôme caractéristique s’accompagne de maux de tête et d’une forte fièvre.
  • Si les nerfs crâniens s’enflamment à cause d’une infection, le patient peut avoir une vision double, une surdité et d’autres pathologies associées aux sens.

Mais ce ne sont pas toutes de mauvaises nouvelles. Il existe des vaccins qui réduisent le risque de souffrir de cette maladie. De plus, si elle est détectée tôt, l’utilisation d’antibiotiques a un pronostic généralement positif.

Vaccins : combattre l'ennemi

Comment les bactéries arrivent-elles au cerveau ?

La voie d’entrée des bactéries dans notre système cérébral peut se faire de différentes manières, comme l’indique également le manuel Merck mentionné ci-dessus :

  • La bactérie peut se propager du système sanguin au cerveau après s’être multipliée avec succès dans n’importe quel autre organe.
  • Une blessure pénétrante au crâne, bien que rare, peut également permettre aux bactéries de pénétrer dans un environnement qui ne leur appartient pas.
  • Une intervention chirurgicale dans le cerveau ou la moelle épinière affaiblit ces systèmes, facilitant également la présence d’agents pathogènes.

Ainsi, nous voyons que les facteurs de risque sont clairs. Plus l’organe en question est exposé, plus il est facile pour les agents indésirables d’y pénétrer.

Des bactéries dans notre cerveau : faut-il s’alarmer ?

Malgré tout, il n’y a pas lieu de s’alarmer outre mesure de pathologies de ce type. En général, les personnes les plus sensibles sont les nouveau-nés ou les personnes âgées, car la croissance bactérienne incontrôlée est souvent liée à un système immunitaire affaibli.

De plus, comme mentionné ci-dessus, il existe des traitements antibiotiques efficaces qui ont généralement un pronostic positif. De même, les vaccins préviennent l’apparition de ces pathologies, notamment chez les nouveau-nés.

La clé réside dans la prévention et le diagnostic précoce. Si vous soupçonnez que vous avez une infection bactérienne, n’hésitez pas à consulter un médecin ; cela empêchera leur croissance incontrôlée dans des endroits indésirables.

Cela pourrait vous intéresser ...
Bactéries dans l’urine : 4 causes et traitements
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Bactéries dans l’urine : 4 causes et traitements

La présence de bactéries dans l'urine est une découverte de laboratoire appelée "bactériurie", qui peut être due à de multiples causes.