3 alternatives au gel désinfectant

16 mars 2020
Compte tenu de la crise mondiale générée par le Covid-19, la demande de produits tels que le gel désinfectant a atteint des attentes très élevées. En effet, le produit est en rupture de stock et ses prix ont atteint des chiffres indécents. Dans cet article, nous proposons quelques alternatives.

Avec les alertes qui ont été déclenchées par la propagation du Covid-19, il n’est pas surprenant que des produits tels que le gel désinfectant commencent à manquer dans les rayons des pharmacies et des supermarchés. C’est pourquoi, certaines personnes se demandent s’il existe d’autres alternatives.

En réalité, il existe d’autres produits qui permettent d’assurer une bonne hygiène lorsque l’on essaie de réduire le risque d’infection de ce virus. Selon les informations des Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies, le gel désinfectant n’est pas la première option.

Bien que certaines personnes pensent que ce produit est meilleur pour éliminer les germes sur les mains, en réalité il ne s’agit pas de l’option la plus efficace. Par ailleurs, beaucoup utilisent des solutions antibactériennes au lieu du gel désinfectant. Ce qui pose problème quand nous savons qu’il s’agit d’un virus et non d’une bactérie.

Gel désinfectant: ce qu’il faut savoir

Application de gel désinfectant sur les mains

Face à la situation causée par la propagation du coronavirus dans le monde, des milliers de personnes ont choisi d’acheter toutes sortes de gels désinfectants pour les mains dans le but d’assurer une bonne hygiène. Même après la forte demande, le coût de ces produits sur le marché a considérablement élevé.

Cependant, certaines erreurs sont commises dans l’utilisation de ce produit. Tout d’abord, bon nombre ne tiennent pas compte du fait que le gel désinfectant est différent du gel antibactérien. La fonction du gel antibactérien est d’éliminer les bactéries ou d’empêcher leur croissance. Dans le cas du coronavirus, nous sommes face à un virus, par conséquent il faut utiliser des produits virucides.

Souvent, les formules virucides sont également bactéricides. Néanmoins, elles doivent contenir au moins 70% d’alcool. De même, comme l’explique la pharmacienne Mar Sieira au Journal La Vanguardia Espagnole, le gel doit contenir plus que de l’alcool. Afin qu’il agisse contre le virus, le produit doit contenir de l’éthanol.

Par conséquent, il n’est pas non plus conseillé de choisir des présentations qui contiennent de la brillantine, des parfums et autres composants qui les rendent visiblement attrayantes, mais peu efficaces. Pour être sûr, il est nécessaire de vérifier les étiquettes et déterminer si elles présentent les propriétés mentionnées.

Lisez également : Les symptômes du coronavirus: que faut-il savoir ?

Alternatives au gel désinfectant

Lorsqu’il s’agit de réduire les risques associés au coronavirus, et même d’autres virus, il existe des alternatives au gel désinfectant. En effet, cette dernière n’est pas tout à fait la meilleure option. La communauté médicale et scientifique signale que les alternatives les plus efficaces sont même à la portée de tous.

C’est le cas du savon, qui a pris de l’importance au sein de la crise vécue dans le monde à cause du Covid-19. Nous expliquons en détails pourquoi il est plus efficace que d’autres options.

1. Eau et savon

 

Se laver les mains avec de l’eau et du savon est l’une des alternatives les plus importantes au gel désinfectant. Les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies le suggèrent comme première option préventive face à la menace du coronavirus.

A cet égard, ils recommandent de se laver au moins pendant 20 secondes, surtout après être allé dans les lieux publics, s’être mouché, avoir toussé ou éternué. Pourquoi de l’eau et du savon? Il y a des raisons scientifiques à cela.

En effet, le coronavirus est protégé par une membrane lipidique qui se dissout au contact du savon. Cela provoque un collapsus dans la structure du virus qui permet de l’inactiver. Le plus intéressant, c’est que cela fonctionne avec tout type de savons: liquides, solides, gel douche, savons intimes, etc. A condition qu’ils soient utilisés avec de l’eau.

2. Lingettes désinfectantes

Compte tenu de la pénurie de gel désinfectant, une autre option à considérer est l’usage des lingettes désinfectantes. Elles constituent une bonne alternative lorsque, pour une raison ou une autre, nous ne pouvons pas aller nous laver les mains avec de l’eau et du savon. En outre, elles sont également utiles pour nettoyer les surfaces avec lesquelles nous sommes habituellement en contact direct et continu.

Comme pour le gel, il est important de lire les étiquettes afin de savoir si elles sont seulement bactéricides ou si elles fonctionnent également contre les virus. Leur avantage est qu’elles sont jetables et, par conséquent, le risque de propagation des germes diminue. Dans tous les cas, elles ne devraient être une option que lorsqu’il n’est pas possible de se laver les mains avec de l’eau et du savon.

Lisez davantage : Syndrome respiratoire aiguë sévère : de quoi s’agit-il ?

3. Le gel assainissant : une proposition de l’OMS

Application de gel assainissant pour les mains face à la pénurie de gel désinfectant

En réaction à la pénurie de désinfectants dans le commerce, l’Organisation Mondiale de la Santé a expliqué comment fabriquer un gel assainissant. Egalement appelé gel alcoolisé ou gel antiseptique. Toutefois, l’OMS prévient que la préparation de ce type de recette est plus difficile qu’il n’y paraît.

L’inconvénient est que, si la concentration adéquate n’est pas obtenue, il peut être inefficace ou entraîner une réaction indésirable sur la peauCe n’est pas le cas des gels commerciaux, car leur concentration est spécifique, contrôlée et standardisée.

Ainsi, le guide souligne que les indications sont destinées à la préparation de la formulation par les pharmaciens.

Plus concrètement, la formulation décrite contient de l’éthanol, du peroxyde d’hydrogène et du glycérol. Ainsi qu’une concentration qui contient de l’alcool isopropylique, du peroxyde d’hydrogène et du glycérol. Les quantités et la méthode d’élaboration sont disponibles dans le guide pour la préparation au niveau local: Formulations recommandées par l’OMS pour la désinfection des mains.

Alternatives déconseillées au gel désinfectant

En ce qui concerne l’usage de recettes naturelles et maison comme des alternatives au gel désinfectant, les experts de l’OMS ainsi que les spécialistes sanitaires signalent que ce sont des options peu fiables. Bien qu’elles se soient largement répandues à travers les réseaux sociaux, elles ne sont pas recommandées. Il est préférable de s’assurer de bien se laver les mains avec de l’eau et du savon, plusieurs fois par jour.