4 choses que vous devez savoir sur les régimes pauvres en sodium

11 mars 2020
Les régimes pauvres en sodium constituent une bonne option pour éviter toutes les complications qu'une consommation de sel excessive entraîne. Néanmoins, comme vous le savez, le sodium est indispensable pour bon le fonctionnement de l'organisme. 

Les régimes pauvres en sodium sont ceux dont les principes visent à limiter la consommation d’aliments riches en ce minéral. Les personnes qui adoptent ou doivent adopter ce type de régimes sont celles qui souffrent d’une maladie qui s’aggrave lorsque le taux de sodium dans le sang est élevé. C’est le cas des personnes qui souffrent d’hypertension, d’une maladie au niveau des reins ou encore d’insuffisance cardiaque.

Voyons ensemble dans la suite de cet article quelques points importants au sujet des régimes pauvres en sodium. C’est parti !

Pourquoi avons-nous besoin de sodium ?

Du sel de table

Le sodium représente 50 % de la composition du sel commun, le chlore représente les 50 % restants. C’est pourquoi le sel est chimiquement connu sous le nom de chlorure de sodium.

Le sel est la source alimentaire de sodium la plus importante. Mais il faut également savoir qu’une petite portion de ce minéral est ajoutée dans les processus de fabrication des produits alimentaires transformés.

Le sodium est un nutriment indispensable pour la vie, mais l’organisme n’a besoin que d’une petite quantité. Ingérer de grandes quantités de sel peut donc gravement nuire à la santé.

Si ce minéral est essentiel, c’est parce qu’il permet au corps de rester correctement hydraté, il garantit le succès des échanges cellulaires et il maintient l’homéostasie, entre autres.

Comment savoir si un aliment est pauvre en sodium ?

Pour savoir si un aliment est riche ou pauvre en sodium, il est important de lire l’étiquette alimentaire qui se trouve sur l’emballage : sur l’étiquette, figure la quantité de sodium présente dans l’aliment en question. La quantité de sodium est exprimée en milligrammes (mg).

La colonne exprimée en pourcentage sur l’étiquette des aliments fait référence aux apports journaliers d’une portion de l’aliment en question pour chaque nutriment de la liste.

Pour qu’un aliment soit considéré comme pauvre en sodium, une portion de cet aliment doit contenir moins de 5 % de sodium. Inversement, ceux qui contiennent 20 % ou plus sont considérés comme riches en sodium.

D’autres énoncés en rapport avec le sodium peuvent se trouver sur les étiquettes des produits alimentaires :

  • Exempt de sodium : chaque portion contient moins de 5 mg de sodium
  • Très pauvre en sodium : une portion contient 35 mg ou moins de sodium
  • Pauvre en sodium : une portion contient 140 mg ou moins de sodium
  • Teneur réduite en sodium: une portion a au moins 25 % en moins de sodium par rapport au produit original
  • Sans sel ou sans sel ajouté : aucun sel n’a été ajouté pendant le processus de transformation de l’aliment, mais l’aliment en soi peut contenir du sodium

Cet article peut également vous intéresser : 5 substituts du sel pour une alimentation faible en sodium

Les bienfaits des régimes pauvres en sodium

Comme nous le disions plus haut, le sel est essentiel pour la santé, mais en quantité juste. Nombreux sont les bienfaits d’un régime pauvre en sodium. Nous vous en citons quelques-uns ci-dessous.

  • Une consommation excessive de sodium peut conduire à l’hypertension, un facteur de risque des maladies cardiovasculaires. Une consommation de sodium limitée aide à diminuer la pression artérielle
  • Certains états de santé peuvent s’améliorer si l’on réduit sa consommation de sodium. Ce point concerne les personnes qui souffrent de constipation ou de rétention d’eau, par exemple. Une consommation de sodium limitée permet donc de prévenir certaines maladies
  • Une consommation de sel limitée favorise la perte de poids

Cet article peut également vous intéresser : Sucre ou sel : lequel est le plus nocif en excès ?

Régimes pauvres en sodium : comment trouver l’équilibre ?

Les aliments à éviter dans le cadre des régimes pauvres en sodium

Les régimes sans ou pauvres en sodium peuvent constituer une bonne option pour éviter toutes les complications qu’une consommation de sel excessive entraîne. Néanmoins, comme vous le savez, le sodium est indispensable pour le bon fonctionnement de l’organisme. Par conséquent, il faut trouver l’équilibre. Nous vous proposons ci-dessous quelques recommandations à prendre en considération.

  • N’ajoutez pas de sel lorsque vous cuisinez : les aliments contiennent déjà des sels naturels. Pour rehausser le goût des aliments, vous pouvez utiliser du vinaigre, des épices ou encore du citron. Vous n’avez ainsi pas besoin d’avoir recours au sel
  • Changez de méthode de cuisson : la transformation des aliments pendant la cuisson est très souvent responsable de la diminution du goût naturel des aliments. Apprenez à cuire à la vapeur, en papillotte ou au four en enveloppant les aliments dans du papier sulfurisé
  • Optez pour une huile d’olive au goût intense. Cette huile apporte de nombreux bienfaits tout en apportant une touche extra à vos repas

Il convient de garder à l’esprit qu’une consommation de sel limitée est l’un des objectifs pensés par l’Organisation mondiale de la santé pour un mode de vie sain.

 

  • FDA. (2016). El sodio en su dieta. Hechos Sobre Alimentos.
  • Instituto de Nutrición de Centro América y Panamá. (2012). OMS | Alimentación sana. Alimentacion Sana. https://doi.org/Nota descriptiva No. 394
  • Gaitán, D., Estrada, A., & Lozano, G. A. (2015). Alimentos fuentes de sodio: análisis basado en una encuesta nacional en Colombia FOOD SOURCES OF SODIUM: ANALYSIS BASED ON A NATIONAL SURVEY IN COLOMBIA. Nutr Hosp. https://doi.org/10.3305/nh.2015.32.5.9675
  • Lema, S. N., Longo, E. N., & Vázquez, M. B. (2016). Sal y salud: conocimientos y percepción de riesgo según jóvenes y profesionales de la salud. Diaeta.