5 conseils pour prendre soin d'un basilic

Vous aimez le goût du basilic et vous voulez en cultiver dans votre jardin ? Bonne nouvelle : il s'agit d'une plante qui est très facile à faire pousser. Découvrez comment en prendre soin dans cet article.
5 conseils pour prendre soin d'un basilic

Dernière mise à jour : 27 juillet, 2021

Le basilic est une plante aromatique et herbacée originaire d’Asie, et plus spécifiquement d’Inde. Sa délicieuse saveur l’a rendu célèbre dans le monde entier et il est populaire dans la cuisine de nombreux pays, comme ceux de la région méditerranéenne. Nous allons ici vous offrir quelques conseils pour prendre soin de votre basilic.

En plus d’être une plante avec une saveur exquise, il a de nombreuses propriétés médicinales qui favorisent la digestion, calment certaines douleurs et permettent d’accélérer la cicatrisation de blessures sur la peau.

Planter quelques arbustes de basilic chez vous vous permettra d’avoir cette délicieuse plante à portée de main pour cuisiner des plats comme le pesto, des eaux aromatisées, des salades, des smoothies verts et même des glaces.

À quelle fréquence doit-on arroser un basilic ?

En général, le basilic a besoin d’un arrosage constant pour pousser de façon adéquate. Sa terre doit cependant disposer d’un bon drainage. Il convient donc que le pot dispose de trous à sa base.

Par ailleurs, l’arrosage dépend aussi des conditions climatiques. Si le climat est chaud, il pourrait être nécessaire de l’arroser tous les jours, en petites quantités. Si on est en hiver, un arrosage tous les trois jours suffira.

Comment tailler un basilic ?

Comme la majorité des plantes, il convient d’enlever les mauvaises herbes et les feuilles mortes du basilic de façon régulière. En outre, il est nécessaire de procéder à des coupes au niveau de ses tiges pour lui permettre d’être feuillu pendant plus longtemps. Cet épointage doit se faire en dessous du bouton pour ainsi retarder la floraison.

Il faut tailler le basilic de cette façon car il s’agit d’une plante herbacée annuelle : une fois qu’elle fleurit, elle finit par sécher et se faner. Néanmoins, on peut récupérer ses graines pour poursuivre sa culture. La taille doit se faire toutes les 3 ou 4 semaines.

Des feuilles de basilic.

Le basilic a besoin d’être arrosé – mais sans l’inonder – et il est nécessaire de le tailler pour prolonger sa durée de vie.

Conseils généraux pour prendre soin du basilic

Le nom scientifique du basilic est Ocimum basilicum L et il en existe de nombreuses variétés. Les plus populaires sont le basilic nain (Ocimum basilicum minimun), le basilic pourpre (Ocimum basilicum purpurascens), le basilic Genovese (Ocimum basilicum “Genovese”), le basilic fin vert (Ocimum minimum), le basilic cannelle (Ocimum basilicum “Cinnamon”) et le basilic citron (Ocimum basilicum “citriodora”).

Après avoir choisi la variété de basilic que vous voulez cultiver dans votre jardin, il est nécessaire de disposer d’un pot de fleurs ou d’une zone dans le potager pour le semer. Vous pouvez acheter les graines ou la plantule.

1. Soyez sûr d’avoir un sol adéquat pour sa croissance

Le sol idéal pour cultiver du basilic doit être léger et perméable, avec un bon drainage car l’eau stagnante le tue. Pour garantir ce drainage, il convient de mélanger la terre avec un peu de sable. Par ailleurs, le sol peut avoir un pH compris entre 4,3 et 8,2.

2. Offrez-lui les nutriments nécessaires à sa croissance

Le basilic apprécie un sol riche en matière organiqueIl convient d’ajouter ce type de matières avant de le semer.

Par ailleurs, il aime aussi l’humus de lombric. Cette fertilisation doit se faire tous les 20 jours, en petites quantités.

3. Placez-le à un endroit adéquat

Le basilic a besoin de lumière solaire constante pour se développer et pousser correctement. Néanmoins, il s’adapte aussi bien aux environnements intérieurs qu’extérieurs. Il peut même mieux pousser dans un environnement à moitié dans la pénombre.

4. Garantissez-lui une température idéale

Les basilics ont besoin d’une température entre 15 et 25°C pour pousser correctement. Si vous vivez dans une zone très froide ou si vous le cultivez en hiver, le faire pousser à l’intérieur est une bonne option. Il n’a pas besoin d’un pot de fleurs très grand pour bien pousser.

5. Tirez profit de ses graines

Étant donné que cette plante est annuelle, il est important que vous tiriez profit de ses graines pour la faire pousser une nouvelle fois. Pour y parvenir, vous devez attendre que les fleurs sèchent (quand elles prennent une coloration brune).

Vous devez les couper pour en extraire les petites graines noirs qui se cachent dedans. Ensuite, stockez-les dans un récipient en verre et laissez-les sécher correctement.

Quelques ennemis du basilic

Même si les basilics ont tendance à éloigner les moustiquesd’autres animaux ont l’habitude de les attaquer et de les abîmer. Par ailleurs, certaines conditions environnementales peuvent devenir leur ennemi et finir par les tuer.

Nous allons ici vous indiquer les circonstances que vous devez éviter pour bien en prendre soin.

Pucerons

Les pucerons sont un fléau habituel qui affaiblit les plantes car ils se nourrissent de leur sève. Vous pouvez les identifier parce que le basilic commence à avoir des trous dans ses feuilles et ses tiges.

En outre, ils excrètent un liquide sucré qui attire les fourmis. Il existe cependant des remèdes naturels qui peuvent vous aider, comme un spray à l’oignon et à l’ail.

Thrips

Il s’agit de toutes petites bêtes noires qui s’infiltrent dans les feuilles, les fleurs et les plis de la plante pour manger ses nutriments. On peut les identifier avec l’apparition de petites taches.

Une façon d’empêcher cela est de faire une aspersion avec un pulvérisateur sur les feuilles car ils n’aiment pas l’eau. C’est d’ailleurs mieux avec de l’eau de pluie car celle du robinet peut contenir du chlore. Par ailleurs, vous ne devez pas asperger d’eau quand le soleil est très fort car les feuilles pourraient brûler.

Limaces

Les escargots et limaces adorent de nombreuses plantes du potager et le basilic en fait partie. Par conséquent, vous devez prévenir leur apparition.

Vous pourrez les identifier avec les trous et les morsures qu’ils laissent sur les feuilles. Ils laissent aussi une tache blanchâtre et brillante avec leur bave.

Des pucerons sur du basilic.

Les pucerons laissent des trous sur les feuilles parce qu’ils les mangent. Il faut les identifier rapidement pour protéger le basilic.

Excès de soleil

Le basilic a besoin d’humidité pour bien se développer. Par conséquent, quand il reçoit trop de soleil, il a tendance à brûler et à se faner. Il convient donc de le maintenir hydraté et un peu à l’ombre.

Gel et vent

Le basilic ne tolère pas les basses températures : le gel l’affecte énormément. C’est une plante qui ne survit pas à l’extérieur en hiver. Le meilleur moment pour la semer est au début du printemps.

Le basilic est sûr pour vos animaux de compagnie

Les personnes avec des animaux de compagnie ont tendance à se demander si les plantes décoratives ou de potager sont sûres avant de les acheter pour leur maison. La bonne nouvelle est que le basilic est une plante sûre si vous avez un chien ou un chat.

Maintenant que vous en savez plus sur les soins à offrir à votre basilic et l’absence de danger pour les animaux, il est important que vous pensiez à le laisser hors de portée de ces derniers parce que sa saveur peut les attirer et ils abimeront votre culture. En outre, étant donné qu’il est comestible, cela sera plus hygiénique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment congeler le basilic et le conserver toute l’année ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Comment congeler le basilic et le conserver toute l’année ?

Grâce aux conseils que nous allons vous offrir, vous pourrez profiter de toute la saveur qu'apporte le basilic dans les repas.