5 conseils pour soulager les chevilles enflées

25 août 2019
Le gonflement des chevilles peut être dû à plusieurs causes. Bien que certaines d'entre elles requièrent un traitement médical, on peut généralement améliorer ce problème grâce à quelques soins maison. Voici nos conseils !

Le traitement pour les chevilles enflées dépend de sa cause. Si les blessures impliquent les ligaments ou qu’il y a une impossibilité de mouvement, le mieux est de consulter un médecin. En revanche, s’il s’agit d’une blessure légère ou que sa cause est la rétention de liquides, il suffit de suivre quelques conseils pour soulager les chevilles enflées.

Ce symptôme touche souvent les personnes âgées et les femmes enceintes. Néanmoins, il est également commun chez les sportifs et les personnes dont le travail implique un effort physique. Bien qu’il puisse être associé à des difficultés circulatoires, des traumatismes et des infections, il est presque toujours sans gravité et peut s’améliorer grâce à des soins basiques. Prenez note !

5 conseils pour soulager les chevilles enflées

Avant de mettre en pratique nos conseils pour soulager les chevilles enflées, il est important de déterminer le degré de gravité du symptôme. Si c’est un gonflement passager, comme dans le cas d’une position inchangée ou d’une accumulation de liquides, quelques exercices et des soins peuvent être suffisants.

Si, en revanche, le symptôme est persistant ou qu’il est accompagné de douleur, d’hématomes et de difficultés à marcher, il est essentiel de consulter votre médecin pour qu’il vous soigne correctement. Le professionnel de santé peut déterminer le type de blessure grâce à une auscultation et des examens comme la radiographie de la cheville. Voyons quelques conseils pour soulager ce problème.

1. Soulever les jambes

Une femme qui lève ses jambes pour soulager les chevilles enflées

L’un des exercices qui aide à soulager les chevilles enflées consiste à soulever les jambes contre un mur. Ce mouvement facilite la circulation des extrémités inférieures vers le cœur. Cela permet de diminuer l’inflammation. On constate alors une sensation rapide de soulagement en cas de douleurs ou d’engourdissement.

Que devez-vous faire ?

    • Allongez-vous sur une surface confortable, comme le lit ou un tapis de yoga. Soulevez les pieds vers le plafond.
    • Maintenez-les dans cette position pendant 10 à 15 minutes et relâchez. Vous pouvez appuyer les jambes contre le mur pour que l’exercice soit plus facile.

2. Faire de l’exercice modérément

L’exercice physique modéré possède des effets thérapeutiques sur les blessures qui entraînent une inflammation dans les chevilles. De fait, c’est l’une des meilleures habitudes pour réactiver la circulation sanguine et prévenir la rétention de liquides. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande la pratique de 150 minutes d’exercice modéré chaque semaine.

Que devez-vous faire ?

  • Si vous avez une blessure à la cheville, consultez votre médecin ou votre kinésithérapeute pour qu’il vous indique les exercices appropriés pour votre réhabilitation.
  • Évitez les séances trop intenses jusqu’à guérir complètement.
  • Préférez les activités modérées comme la marche, la natation ou des étirements avec une bande élastique.

    Lisez également : 3 exercices pour apaiser l’arthrose du genou

3. Vous reposer pour soulager les chevilles enflées

L’exercice modéré contribue certes à soulager les chevilles enflées. Mais il est également important de se reposer pendant quelques jours. Le repos diminue la pression provoquée par le poids du corps sur les chevilles. En outre, il contribue à la relaxation musculaire. Il favorise enfin la récupération des tissus affectés.

Que devez-vous faire ?

  • Si vous avez récemment souffert d’une blessure ou d’une entorse de la cheville, reposez-vous pendant 2 ou 3 jours.
  • Si vous ressentez une douleur en posant le pied, utilisez des béquilles.

4. Appliquer de la glace

L’application de glace peut s’avérer très utile pour traiter le gonflement des chevilles. Le froid possède un effet thérapeutique qui aide à diminuer l’inflammation. Son application au travers de massages accélère le soulagement de la douleur, des hématomes et des spasmes musculaires.

Cet article pourrait aussi vous intéresser : 7 solutions maison pour réduire les spasmes musculaires

Que devez-vous faire ?

  • Introduisez plusieurs glaçons dans un sac ou dans un linge propre.
  • Ensuite, effectuez des massages légers sur les chevilles.
  • Laissez agir jusqu’à sentir que la peau s’engourdit. Ensuite, laissez passer 2 à 4 heures avant de répéter l’opération.
  • Prolongez le traitement pendant 3 à 4 jours jusqu’à contrôler le gonflement.

5. Utiliser un bandage

Une femme qui réalise un bandage pour remédier aux chevilles enflées

Se bander la cheville affectée peut être le meilleur complément pour diminuer le gonflement et l’apparition d’hématomesAvant cela, on peut appliquer une crème anti-inflammatoire ou des huiles. L’idéal est de maintenir la bande pendant 2 jours minimum, en fonction de la gravité du gonflement.

Que devez-vous faire ?

  • Tout d’abord, découpez un morceau de compresse en forme de fer à cheval.
  • Ensuite, mettez-la autour de la partie externe de la cheville.
  • Entourez-la d’une bande élastique sans trop serrer la cheville.
  • Si vous avez des doutes sur le bandage, consultez votre médecin. La bande ne doit pas bloquer la circulation. En effet, cela pourrait aggraver la situation.

Enfin, n’oubliez pas d’améliorer votre alimentation et d’éviter la consommation excessive de sel. Celui-ci peut entraver le traitement. En effet, il a une influence sur la rétention de liquides. Buvez également beaucoup d’eau et évitez les mauvaises habitudes telles que la consommation d’alcool et de tabac.

 

  • Singh, D. P., Lonbani, Z. B., Woodruff, M. A., Parker, T. J., Steck, R., & Peake, J. M. (2017). Effects of topical icing on inflammation, angiogenesis, revascularization, and myofiber regeneration in skeletal muscle following contusion injury. Frontiers in Physiology. https://doi.org/10.3389/fphys.2017.00093
  • Doherty, C., Bleakley, C., Delahunt, E., & Holden, S. (2017). Treatment and prevention of acute and recurrent ankle sprain: An overview of systematic reviews with meta-analysis. British Journal of Sports Medicine. https://doi.org/10.1136/bjsports-2016-096178
  • Ha, S.-Y., Han, J.-H., & Sung, Y.-H. (2018). Effects of ankle strengthening exercise program on an unstable supporting surface on proprioception and balance in adults with functional ankle instability. Journal of Exercise Rehabilitation. https://doi.org/10.12965/jer.1836082.041
  • Block, J. (2010). Cold and compression in the management of musculoskeletal injuries and orthopedic operative procedures: a narrative review. Open Access Journal of Sports Medicine. https://doi.org/10.2147/oajsm.s11102
  • Van Den Bekerom, M. P. J., Struijs, P. A. A., Blankevoort, L., Welling, L., Van Welling, C. N., & Kerkhoffs, G. M. M. J. (2012). What is the evidence for rest, ice, compression, and elevation therapy in the treatment of ankle sprains in adults? Journal of Athletic Training. https://doi.org/10.4085/1062-6050-47.4.14
  • Hansrani, V., Khanbhai, M., Bhandari, S., Pillai, A., & McCollum, C. N. (2015). The role of compression in the management of soft tissue ankle injuries: a systematic review. European Journal of Orthopaedic Surgery and Traumatology. https://doi.org/10.1007/s00590-015-1607-4