5 mensonges sur le sucre selon la science

Le sucre est devenu la cible de l'alimentation saine. Peut-on croire tout ce qui se dit ? Découvrez 5 mensonges sur le sucre selon la science.
5 mensonges sur le sucre selon la science

Dernière mise à jour : 21 février, 2021

Depuis quelques années, nous assistons à un véritable débat nutritionnel sur le sucre. Après la guerre contre les graisses, le sucre est devenu l’une des principales cibles en matière de nutrition. Dans cet article, découvrez 5 mensonges à propos du sucre que la science s’est chargée de démentir.

Il est donc nécessaire de clarifier certaines affirmations à ce sujet. Vous saurez alors si le sucre doit faire partie de votre alimentation ou si, au contraire, vous devez le restreindre. Voici ce que dit la science.

5 mensonges sur le sucre

Le sucre est-il nécessaire pour l’organisme ?

Une affirmation souvent utilisée dans les publicités est que le sucre est une substance nécessaire pour fonctionner. En particulier, dans les publicités pour les produits sucrés du petit déjeuner. Elles soutiennent que “les aliments riches en sucre sont le carburant nécessaire pour commencer la journée avec un maximum d’énergie”. Est-ce bien certain ?

Si nous nous penchons sur les données des autorités en matière d’alimentation et de santé, nous pouvons affirmer que cela n’est pas tout à fait vrai. En aucun cas, ces autorités établissent de quantités minimales recommandées de sucre, bien au contraire. L’Organisation Mondiale de la Santé, l’European Food Safety Authority et le Ministère de l’Agriculture Américain fixent des limitent qu’il ne faut pas dépasser.

Le sucre blanc n’a pas de valeur nutritive. Moins il est consommé, mieux c’est. Ce dont nos cellules ont besoin pour fonctionner, c’est du glucose. Ce dernier peut s’obtenir par le biais de différents substrats. Les plus communs sont les glucides, et pas seulement le sucre.

Selon ces organisations, les sources les plus indiquées de glucides sont :

  • Céréales, de préférence complètes.
  • Légumineuses.
  • Fruits.
  • Tubercules.
Des rondelles de banane.

Le sucre roux est-il meilleur que le sucre blanc ?

Voici un autre mensonge très répandu sur le sucre. Il repose sur la croyance que le sucre roux, de même que les autres sucres naturels, fournit des nutriments en plus de sucrer les aliments. Par conséquent, il semble être une meilleure option d’édulcorant pour tous les jours.

Le sucre roux de qualité a subi moins de transformations que le sucre blanc. C’est pourquoi, il conserve une partie de la mélasse qui lui confère cette caractéristique brune. La mélasse possède quelques nutriments tels que certaines vitamines et minéraux, mais en petites quantités d’un point de vue nutritionnel. Cela n’en fait donc pas une source de nutriments.

En revanche, nous devons également être prudent quant à l’usage du sucre brun pour les boissons, les yaourts, gâteaux, etc. La réaction de l’organisme est la même. Par conséquent, une consommation élevée peut entraîner une obésité et des caries. Même s’il s’agit de sucre roux qui nous est présenté comme plus sain.

Les édulcorants artificiels sont-ils inoffensifs ?

La mauvaise réputation du sucre et des produits sucrés a conduit à une croissance exponentielle d’une gamme de produits “sans sucre” ou “sans sucres ajoutés”.Cependant, la plupart d’entre eux sont encore trop sucrés et la liste des édulcorants utilisés est longue.

Les édulcorants artificiels sont généralement pauvres en calories mais ils sucrent quand même les produits alimentaires. Ils les rendent ainsi plus appétissants et savoureux.

Toutefois, leurs effets négatifs font depuis longtemps l’objet d’études scientifiques. L’usage de certains d’entre eux est, pour le moins, remis en question étant donné leur éventuelle relation avec des problèmes de santé.

Certaines études scientifiques les associent au développement de l’obésité, du syndrome métabolique ainsi qu’à certaines altérations du microbiote intestinal. Par ailleurs, il n’est pas certain qu’ils représentent une formule efficace pour aider les personnes diabétiques à contrôler leur glycémie.

Par conséquent, les preuves scientifiques actuelles suggèrent que la meilleure option est de restreindre l’ingestion de ces produits chimiques. Leur consommation devrait au moins être limitée. En effet, la présence de ce type de substances dans l’alimentation habituelle pourrait être aussi néfaste que l’abus d’aliments sucrés.

Une femme obèse qui mange des pâtisseries devant la télé.

Le sucre crée-t-il une dépendance ?

Voici l’un des derniers mensonges à apparaître sur le sucre. Les réseaux sociaux regorgent de témoignages de personnes qui racontent leurs expériences pour tenter d’arrêter le sucre. En effet, il existe des théories sur la capacité addictive du sucre.

Toutefois, dans l’une des dernières revues de littérature scientifique sur le sujet, les auteurs ont conclu que “les données scientifiques sur le potentiel de dépendance du sucre ne sont pas suffisamment convaincantes”. Néanmoins, une recherche récente publiée dans le magazine British Journal of Sports Medicine confirme que, chez les animaux, cette addiction est réelle.

Certains experts en nutrition se basent sur le problème d’une éventuelle dépendance, non pas au sucre, mais aux aliments ultra-transformés riches en sucres, en graisses et en sel. Ces aliments sont effectivement conçus pour être particulièrement appétissants. A tel point que nous ne pouvons pas nous arrêter une fois que nous avons mis la main dans le paquet.

Le sucre est-il à l’origine de l’hyperactivité infantile ?

De nombreux parents commencent à contrôler la consommation de sucre de leurs enfants en raison de son effet sur leur comportement. Lors des anniversaires, ou des fêtes avec des enfants, il est fréquent de les voir s’amuser tout en mangeant, généralement des sucreries, et en s’excitant avec leurs amis.

Il est donc naturel d’établir une relation de cause à effet entre le sucre et le comportement excité. Mais s’agit-il seulement de l’effet excitant du sucre ? La fatigue ou les jeux ne jouent-ils pas également un rôle ?

Jusqu’à présent, il n’existe aucune preuve scientifique que le sucre est responsable de l’hyperactivité des enfants. Cependant, certains auteurs suggèrent de mener davantage de recherches sur la consommation chronique et élevée de sucres ajoutés.

Malgré tout, il existe de nombreuses raisons de déconseiller le sucre et de réduire réellement sa consommation chez les enfantsDe nos jours, la plupart des enfants dépassent largement les quantités maximales recommandées. Le contraire permettrait de contrôler davantage les problèmes de santé tels que les caries et l’obésité.

Mensonges sur le sucre : est-il nécessaire de réduire sa consommation ?

Maintenant que nous connaissons mieux les croyances et mensonges autour du sucre, nous avons plus d’arguments pour faire de meilleurs choix en matière d’alimentation. Rappelez-vous qu’il est toujours préférable de limiter la consommation de cet ingrédient. Car son ingestion excessive peut entraîner le développement de maladies complexes à moyen et long terme.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment le sucre affecte-t-il le cerveau ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Comment le sucre affecte-t-il le cerveau ?

Le sucre peut engendrer de nombreux problèmes de santé et également affecter le cerveau. Découvrez pourquoi et comment dans cet article.



  • Shearer J., Swithers SE., Artificial sweeteners and metabolic dysregulation: lessons learned from agriculture and the laboratory. Rev Endocr Metab Disord, 2016. 17 (2): 179-86.
  • DiNicolantonio JJ., O’Keefe JH., Wilson WL. ,Sugar addiction: is it real? A narrative review. Br J Sports Med, 2018. 52 (14): 910-913.
  • Del Ponte B., Anselmi L., Assunçao MCF., Rodrigues LT., et al., Sugar consumption and attention deficit/hyperactivity disorder (ADHD): a birth cohort study. J Affect Disord, 2019. 243: 290-296.