Quels sont les signes d’une flore intestinale altérée ?

6 septembre 2020
Ballonnement abdominal, gaz et digestions lentes peuvent être les symptômes d'un déséquilibre de la flore intestinale. Voici comment identifier les déséquilibres microbiens et les rétablir.

Des signes tels que les ballonnements abdominaux sans cause apparente, des périodes prolongées de diarrhée, la constipation et des selles dont l’odeur est désagréable, peuvent être indicateurs d’une flore intestinale altérée.

Cette communauté de micro-organismes est essentielle pour le fonctionnement correct du corps humain. En effet, comme le soulignent diverses études, ce microbiote favorise la digestion de substances alimentaires et la spécialisation du système immunitaire, parmi d’autres fonctions.

Connaissez-vous les raisons d’un déséquilibre de la flore intestinale? Savez-vous comment rétablir ce fabuleux ensemble de micro-organismes? Une flore intestinale en bonne santé est fondamentale pour le fonctionnement correct du système digestif et pour le bien-être général. Découvrez-en davantage dans cet article.

A propos de la dysbiose…

Le déséquilibre de la flore intestinale répond à un terme spécifique, la dysbiose. Comme l’ont montré les études microbiologiquesce terme fait référence au déséquilibre du microbiote normal en raison de changements qualitatifs ou quantitatifs dans sa composition, son fonctionnement, sa distribution ou ses activités métaboliques.

Il existe trois types de dysbiose :

  1. Perte de bactéries bénéfiques au fonctionnement du tractus gastro-intestinal
  2. Surcroissance de bactéries pathogènes pour l’être humain
  3. Perte de la biodiversité bactérienne générale

Le microbiote normal est l’ensemble des micro-organismes bactériens qui peuplent diverses régions du corps humain. Sans aucun doute, le plus important est celui du tractus digestif.

Selon l’étude citée ci-dessus, il existe plus de 10 000 milliards de cellules bactériennes dans l’intestin, avec plus de 1000 espèces différentes. Les groupes de Bacterioidetes et Firmicutes sont les plus dominants.

Chez un individu en bonne santé, il existe un équilibre dans les colonies bactériennes intestinales, car elles se régulent entre elles. Et le système immunitaire de l’hôte maintient également la normalité.

Lorsque cet équilibre homéostatique est rompu, que ce soit par des facteurs internes ou externes, survient alors la dysbiose. Cela entraîne une série de complications que nous verrons plus loin.

Les bactéries de la flore intestinale altérée.

Pour en savoir plus : 6 complications lorsque vos bactéries intestinales sont hors de contrôle

Comment savoir si la flore intestinale est altérée ?

Comme nous l’avons précisé auparavant, des études microbiologiques montrent que le microbiote intestinal stimule le système immunitaire, synthétise les vitamines, inhibe les pathogènes et digère les composés des plantes, parmi d’autres fonctions.

Ces micro-organismes sont essentiels pour le fonctionnement correct du tractus gastro-intestinal. Il est donc indispensable de maintenir leur équilibre.

Les causes d’une dysbiose intestinale

Il existe diverses causes qui peuvent générer un déséquilibre du microbiote normal. Voici quelques exemples :

  • L’usage d’antibiotiques pour combattre les infections bactériennes peut causer des déséquilibres dans le microbiome. Il a été démontré que l’ampicilline ou l’amoxicilline, entre autres, ont des effets négatifs sur la composition de la flore intestinale
  • Des études réalisées sur des animaux ont révélé que le stress et l’anxiété provoquent des variations dans le microbiote intestinal pendant plusieurs jours. Les états stressants diminuent effectivement la production de mucine intestinale (couche protectrice du tissu), ce qui favorise l’adhésion des agents pathogènes
  • D’autres sources soulignent que l’alimentation joue également un rôle essentiel dans le microbiote. Les aliments contenant du sulfate, par exemple, favorisent la croissance des bactéries pathogènes dans le tractus intestinal. On pense aussi que les régimes riches en protéines peuvent avoir un impact négatif

Tous ces facteurs sont importants chez les individus ayant une santé normale. Cependant, les personnes immunodéprimées ou avec des pathologies associées sont également à risque. Car leur système immunitaire peut ne pas réguler correctement la croissance des espèces bactériennes pathogènes.

Enfin, comme le détaille un article publié dans Psychopharmacology, la consommation de drogues, d’alcool et de tabac semble également avoir des effets négatifs sur le microbiome

Symptômes d’une flore intestinale altérée

Déterminer si la flore intestinale est altérée n’est pas une chose facile. En effet, de nombreux symptômes apparents sont similaires à ceux qui résultent d’autres maladies gastro-intestinales. Parmi ces symptômes, nous pouvons citer les suivants :

  • Ballonnement abdominal et présence de gaz sans raison apparente
  • Crampes intestinales, pincements au ventre et sensation d’oppression
  • Selles et gaz malodorants
  • Alternance de périodes de diarrhée et de constipation
  • Une plus grande vulnérabilité aux infections virales et bactériennes

En outre, les études suggèrent qu’il existe des maladies plus graves qui pourraient être liées à a dysbiose intestinale. Des souches pathogènes telles que Escherichia coli, Mycobacterium avium paratuberculosis ou Clostridium difficile semblent être en lien avec ces déséquilibres.

Une femme ayant la flore intestinale altérée.

Que faire en cas de dysbiose intestinale ?

Si vous souffrez d’une dysbiose intestinale, sans avoir pris d’antibiotiques ou sans pathologies associées, faire un changement dans l’alimentation est essentiel pour rétablir une flore saine. Les probiotiques, par exemple, représentent une méthode confirmée pour stimuler le bien-être gastro-intestinal.

Ils se composent généralement des souches bactériennes Bifidobacterium et Lactobacillus, des habitants naturels du tractus intestinal. Quelques exemples de probiotiques sont le kéfir, le kombucha et autres aliments lacto-fermentés. Ils peuvent aussi s’administrer sous forme de gélules.

Les aliments prébiotiques,autrement dit, les aliments normaux qui favorisent la croissance bactérienne, aideront également à repeupler la flore altérée. Il s’agit, par exemple, des aliments riches en fibres et en amidon. Toutefois, il est toujours conseillé de consulter un médecin ou un spécialiste en nutrition avant d’adopter des changements drastiques dans l’alimentation.

Découvrez également : Comment prévenir la dysbiose intestinale avec un régime équilibré ?

Flore intestinale altérée: que faut-il retenir ?

Des habitudes malsaines comme fumer, consommer de l’alcool ou des drogues, peuvent modifier le microbiote intestinal, en plus de nombreuses autres pathologies associées. Par ailleurs, un stress permanent peut entraîner un déséquilibre de cet ensemble de bactéries présentes dans l’intestin.

De même, l’usage d’antibiotiques est susceptible de générer une dysbiose. Malheureusement, ce type d’effets secondaires ne peut pas être contrôlé par le patient lui-même. Dans tous les cas, un mode de vie sain ainsi que l’usage de probiotiques et de prébiotiques peut aider à maintenir et rétablir le bien-être gastro-intestinal.

 

  • Maslowski, K. M., & Mackay, C. R. (2011). Diet, gut microbiota and immune responses. Nature immunology12(1), 5-9.
  • DeGruttola, A. K., Low, D., Mizoguchi, A., & Mizoguchi, E. (2016). Current understanding of dysbiosis in disease in human and animal models. Inflammatory bowel diseases22(5), 1137-1150.
  • Myers, S. P., & Hawrelak, J. A. (2004). The causes of intestinal dysbiosis: a review. Altern Med Rev9(2), 180-197.
  • Disbiosis, wikipedia. Recogido a 5 de julio en https://es.wikipedia.org/wiki/Disbiosis
  • Bailey, M. T., & Coe, C. L. (1999). Maternal separation disrupts the integrity of the intestinal microflora in infant rhesus monkeys. Developmental Psychobiology: The Journal of the International Society for Developmental Psychobiology35(2), 146-155.
  • Gibson, G. R. (1998). Dietary modulation of the human gut microflora using prebiotics. British Journal of Nutrition80(S2), S209-S212.
  • Kim HJ, Lee SH, Hong SJ. Antibiotics-Induced Dysbiosis of Intestinal Microbiota Aggravates Atopic Dermatitis in Mice by Altered Short-Chain Fatty Acids. Allergy Asthma Immunol Res. 2020;12(1):137-148. doi:10.4168/aair.2020.12.1.137
  • Isolauri, E., Salminen, S., & Ouwehand, A. C. (2004). Probiotics. Best practice & research Clinical gastroenterology18(2), 299-313.
  • Carding S, Verbeke K, Vipond DT, Corfe BM, Owen LJ. Dysbiosis of the gut microbiota in disease. Microb Ecol Health Dis. 2015;26:26191. Published 2015 Feb 2. doi:10.3402/mehd.v26.26191
  • Cussotto S, Clarke G, Dinan TG, Cryan JF. Psychotropics and the Microbiome: a Chamber of Secrets…. Psychopharmacology (Berl). 2019;236(5):1411-1432. doi:10.1007/s00213-019-5185-8